FLASHS

Pros

L'actu du 23 août

Publié le 23/08/2010 11:41

Niki Terpstra transféré à la Quick-Step, Manolo Saiz veut revenir dans le cyclisme, la fougue et le talent de Yoann Offredo, Christophe Moreau a raccroché le vélo.

Niki TerpstraNiki Terpstra | © Sirotti

Niki Terpstra. Le champion des Pays-Bas Niki Terpstra (Milram) rejoindra l'an prochain les couleurs de la Quick-Step. C'est ce qu'annonce la formation belge sur son site internet.  Niki Terpstra, seulement âgé de 26 ans, sera d'une grande aide pour Tom Boonen sur les classiques flandriennes. Il a notamment terminé troisième d'A Travers les Flandres cette année, ou bien 14ème du Tour des Flandres en 2008. Patrick Lefévère, manager de la Quick Step, est bien conscient de ses capacités de coureur de classique. "Il sera un coureur important dans les classiques de Nord, dans lesquelles il a prouvé par le passé qu'il pouvait faire de bonne places" a-t-il dit. " Mais nous attendons aussi de grandes choses de sa part dans les autres courses d'un jour ou dans certaines étapes importantes." De son côté, Terpstra n'oublie pas non plus ses années passées à la Milram : "Je tiens à remercier le staff et les coureurs de la Milram avec qui j'ai partagé mes premières années de cyclisme pro, et à qui je dois beaucoup. Je leur souhaite à tous beaucoup de chance pour l'avenir." Pour rappel, l'équipe Milram n'a pas trouvé de sponsor pour l'année prochaine et devrait donc disparaître.

Manolo Saiz. Le sulfureux Manolo Saiz de retour dans le monde du cyclisme ?  C'est possible, mais pas avant 2012. L'ancien manager de la ONCE et de la Liberty Seguros s'est en effet confié dans un entretien au journal El Diario Montanes. "En 2011, je pense que nous démarrerons le processus de création et en 2012 nous travaillerons avec une nouvelle équipe." Saiz est notamment intéressé par le continent asiatique. "L'Asie est un continent avec énormément de potentiel humain et économique".  Manolo Saiz est à l'écart du milieu cycliste depuis qu'il a été arrêté en 2006 par la police dans le cadre de l'affaire Puerto. Il avait été aperçu avec le docteur Fuentes en possession d'une valise contenant 60 000 euros. Dans l'entretien, il parle aussi du cyclisme actuel et trouve qu'aucune équipe n'a le niveau de préparation et d'organisation de la ONCE. Il évoque aussi Alberto Contador : " Je ne trouve pas ça bien de terminer sa saison avec seulement 48 jours de course (…) Contador a appris les mauvaises choses d'Armstrong."

Seul en tête dans les derniers kilomètres, Yoann Offredo est le premier à se présenter au pied du PoggioSeul en tête dans les derniers kilomètres, Yoann Offredo est le premier à se présenter au pied du Poggio | © Sirotti

Yoann Offredo. Seizième de Milan-San Remo, onzième de la Vattenfall Cyclassics, le jeune Yoann Offredo (FDJ) a fait encore plus fort hier en finissant sur la troisième marche du podium du GP Ouest-France de Plouay. Une performance pour ce jeune coureur de 23 ans ! Pour accéder à une telle place, Offredo a suivi les conseils de ces équipiers expérimentés : "Benoît Vaugrenard et Frederic Guesdon m'avaient dit de rester dans le peloton même si des coups dangereux partaient. A plusieurs reprises j'ai voulu partir mais je les ai écoutés." Une tactique payante puisque malgré un sprint mains sur les cocottes seuls Goss (HTC-Columbia) et Farrar (Garmin-Transitions) l'ont devancé. Offredo futur grand sprinteur ? " Ce n'est pas parce que j'ai réalisé un bon sprint aujourd'hui que je vais aller disputer les sprints massifs sur la Vuelta. Aujourd'hui, il y a eu un écrémage avant donc ça a enlevé du monde". Quant à l'éventualité d'une participation aux mondiaux, Offredo répond humblement,  "Les mondiaux, si j'ai l'occasion d'y aller j'irai, ça serait une bonne expérience mais je ne veux pas prendre la place d'un autre".

Christophe Moreau. C'est donc fini. La carrière cycliste de Christophe Moreau (Caisse d'Epargne) a pris fin hier après-midi  sur les coups de 17h lorsqu'il a franchi la ligne d'arrivée à une modeste 85ème position. Mais la place n'a pas d'importance. Hier, le Belfortain s'est mis en évidence en attaquant à deux tours de l'arrivée et en rejoignant les échappés. "On n'a pas réussi à aller au bout mais il fallait tenter," a-t-il déclaré. "Après un bon Tour du Limousin, je réalise un bon GP de Plouay. Je suis fatigué mais je suis content de tourner la page dans ces conditions", rajoute-t-il, ému. Trois fois dans les dix premiers du Tour de France, Christophe Moreau a été le meilleur coureur français des Grands Tours de la décennie. Il compte aussi à son palmarès des victoires prestigieuses sur le championnat de France, le  Critérium du Dauphiné ou encore le Tour du Languedoc-Roussillon (ex Midi-Libre). "Je suis content de ma carrière, j'ai un beau palmarès. Je n'ai pas à en rougir." Bon repos au grand Christophe !

BIKE SHOW EVENTS

AVIGNON TOURISME

LABORATOIRE FENIOUX
INSCRIPTION EN LIGNE