FLASHS

Pros

L'actu du 24 mars

Publié le 24/03/2016 11:05

Les prédictions de Martin, Bardet satisfait, Bouhanni abandonne, une victoire spéciale pour Debusschere, Coquard relativise, les équipes du Tour du Yorkshire.

Daniel Martin prend les commandes au Tour de CatalogneDaniel Martin prend les commandes au Tour de Catalogne | © Etixx-Quick Step/Tim De WaeleDaniel Martin. De retour à la compétition après qu'un virus contracté au Tour d'Oman l'ait privé de Tirreno-Adriatico, Daniel Martin (Etixx-Quick Step) a prouvé qu'il était bien dans le rythme au Tour de Catalogne. L'Irlandais a réussi là où Nairo Quintana et Richie Porte ont échoué hier, en profitant des pourcentages assez faibles de La Molina pour remporter l'étape et s'emparer du maillot blanc avant la deuxième étape de montagne aujourd'hui. "La montée de Port-Ainé est là aussi difficile et il sera compliqué de conserver le maillot, estime l'ancien vainqueur de Liège-Bastogne-Liège. Les écarts sont minces et celui qui remportera cette étape gagnera probablement le classement général." Le Tour de Catalogne effectue son retour à Port-Ainé après trois ans d'absence. Le dernier vainqueur au sommet n'est autre que... Daniel Martin !

Romain Bardet. La première arrivée en altitude a souri aux outsiders du Tour de Catalogne. Derrière Dan Martin et Alberto Contador, mais devant Tejay Van Garderen, Richie Porte, Nairo Quintana, Chris Froome et consorts, Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) a parfaitement négocié le final explosif vers La Molina après une étape somme toute assez calme. "Je suis satisfait de terminer bien placé en grappillant quelques secondes, note l'Auvergnat. L'an dernier, j'ai abandonné le Tour de Catalogne sans avoir pu vivre cette étape alors que je savais qu'elle me correspondait. Il y a eu un peu d'attentisme entre les favoris car c'était une étape difficile, avec 3 200 mètres de dénivelé et un final pour puncheurs. Il y a déjà des écarts alors que nous escaladerons des cols encore plus difficiles sur la 4ème étape."

Nacer Bouhanni. Il n'y aura pas de troisième victoire d'étape au Tour de Catalogne pour Nacer Bouhanni (Cofidis). Le Lorrain n'a pas passé la première étape de montagne et a quitté la course par étapes espagnole avec le maillot blanc sur le dos hier. Depuis mardi, l'ancien champion de France souffrait de maux d'estomac. Ce qui ne l'avait pas empêché de s'imposer facilement au sprint à Olot lors de la 2ème étape. Après un début de saison conséquent, qui l'a vu lever les bras à quatre reprises (à la Ruta del Sol, à Paris-Nice et au Tour de Catalogne par deux fois), Nacer Bouhanni va désormais observer une période de repos d'un mois. Les Quatre Jours de Dunkerque (4-8 mai) devraient marquer sa reprise de la compétition. Il tâchera alors de monter en puissance jusqu'au départ du Tour de France.

Jens DebusschereJens Debusschere | © SirottiJens Debusschere. La victoire de Jens Debusschere (Lotto-Soudal) sur A Travers la Flandre est à marquer d'une pierre blanche pour le coureur, natif de Roulers où le départ de la classique était donné. Sur ses terres, l'ancien champion de Belgique a tiré profit d'une course au scénario aussi atypique que l'ambiance dans laquelle elle s'est déroulée. "Nous étions partagés entre deux sentiments : devions-nous nous inquiéter ou reprendre une vie normale en ayant du respect pour les victimes et en tenant compte de la sécurité, s'est interrogé le Belge. Cette victoire est une nouvelle étape dans ma carrière. Après les Strade Bianche, j'avais peur que ma préparation pour les classiques tombe à l'eau suite à la lésion aux côtes que je me suis occasionnée. Mais j'ai pu poursuivre à Tirreno-Adriatico et j'ai pu épauler Jürgen Roelandts à Milan-San Remo."

Bryan Coquard. Bryan Coquard (Direct Energie) a longtemps cru à la victoire sur A Travers la Flandre, allant même jusqu'à commencer à lever les bras avant de jeter un coup d'oeil à sa gauche. Mais pour un boyau, le Ligérien s'est fait souffler la victoire par un Jens Debusschere revenu de loin. "Je suis déçu personnellement et déçu pour les copains, reconnaît Bryan Coquard. Mais il faut relativiser. Il y a cinq semaines, j'étais chez le chirurgien pour savoir si j'allais me faire opérer de l'omoplate ou non. Je suis bien revenu, les jambes étaient bonnes. Comme dimanche à Cholet, nous ne sommes pas passés loin de la victoire. Cela veut dire que l'équipe et moi sommes solides." Le leader de l'équipe Direct Energie ne devait initialement pas participer à l'épreuve belge. Il y remplaçait Sylvain Chavanel, malade et encore forfait pour le GP E3.

Le Team Sky emmène le peloton sur les routes du YorkshireLe Team Sky emmène le peloton sur les routes du Yorkshire | © ASO/G.DemouveauxTour du Yorkshire. Héritage laissé par le Grand Départ du Tour en 2014, le Tour du Yorkshire avait rencontré un grand succès pour sa première édition l'an dernier. Dix-huit équipes feront en sorte de poursuivre la fête. Sept formations WorldTour feront le déplacement au nord de l'Angleterre du 29 avril au 1er mai : BMC Racing Team, Dimension Data, Giant-Alpecin, Orica-GreenEdge, Team Katusha, Team LottoNL-Jumbo, et Team Sky. Le reste du plateau sera complété en grande partie par des équipes britanniques (JLT Condor, Madison Genesis, NFTO, One Pro Cycling, Team Raleigh, Team Wiggins et une sélection nationale). Deux équipes françaises, Cofidis et Direct Energie figurent parmi les autres formations de deuxième division retenues aux côtés de Roompot-Oranje Peloton et Topsport Vlaanderen-Baloise.

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES