FLASHS

Pros

L'actu du 25 octobre

Publié le 25/10/2011 15:14

Cavendish va être papa, Stamsnijder rejoint le train 1t4i, Festina reste la marque la plus associée au Tour, 18 mois requis contre Landis, Dekker propose ses services à l'AMA.

Le 101 en bonne compagnieLe 101 en bonne compagnie | © SirottiMark Cavendish. Le champion du monde Mark Cavendish (HTC-Highroad) fait partie de ces personnalités modernes qui n'ont plus grand-chose de mythique tant elles exposent leur vie sur des sites communautaires. Adepte des posts sur Twitter, qu'il alimente une demi-dizaine de fois chaque jour, c'est par l'un d'entre eux qu'il a fait savoir qu'il serait bientôt papa. "Je suis heureux de vous annoncer, et c'est sans l'ombre d'un doute ma plus grande fierté de l'année, que ma compagne Peta Todd est enceinte : je vais devenir papa." En couple avec le top model britannique de 24 ans depuis plusieurs mois, Mark Cavendish va donc devenir père en 2012, qui pourrait bien être l'année de l'aboutissement de tous ses rêves, lui qui arborera le maillot arc-en-ciel de champion du monde toute la saison et ambitionne de devenir champion olympique à Londres.

Tom Stamsnijder. La période des transferts n'est pas encore finie. La fusion des équipes Leopard-Trek et RadioShack a contraint les deux formations à désengorger leurs effectifs. Les coureurs qui ne seront pas retenus au sein de l'équipe RadioShack-Nissan-Trek poursuivent donc leurs recherches d'emploi. Tom Stamsnijder (Team Leopard-Trek), lui, a trouvé preneur. Il rejoindra l'équipe 1t4i, comprenez l'ancienne formation Skil-Shimano. Il y accompagnera son coéquipier allemand Dominic Klemme. "J'ai roulé pour Gerolsteiner, Rabobank et Leopard-Trek et j'y ai acquis beaucoup d'expérience, affirme le coureur de 26 ans. C'est une nouvelle étape dans ma carrière que je regarde avec beaucoup d'ambition. L'équipe 1t4i a de grandes ambitions et un joli avenir." La formation compte déjà faire de Tom Stamsnijder un équipier important dans le train qui emmènera à la victoire les sprinteurs Marcel Kittel et John Degenkolb.

La caravane du TourLa caravane du Tour | © Vélo 101Festina. "Quelle est la marque que vous associez le plus au Tour de France ?" Ce sondage réalisé par LH2 Sport auprès d'un échantillon national représentatif de 509 personnes a livré un surprenant verdict. Douze ans après avoir été ébranlée par l'affaire de dopage qui a fait date dans l'histoire du sport, la marque de montres Festina reste durablement gravée dans la mémoire collective puisque c'est elle qui est citée en premier lieu par 29 % des sondés. Festina a cessé de parrainer son équipe après l'année 2001 mais demeure le chronométreur officiel du Tour de France. La marque arrive en tête des marques associées au Tour devant le partenaire du maillot jaune LCL (25 %), celui du maillot à pois Carrefour (8 %) et celui des vainqueurs d'étape Vittel (6 %). Les marques Europcar (5 %), PMU (5 %), Skoda (5 %) et Haribo (4 %) complètent ce classement.

Floyd Landis. L'Américain Floyd Landis, appelé à comparaître devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre d'une affaire d'espionnage du Laboratoire National de Dépistage du Dopage (LNDD) via un piratage informatique, encourt une peine de dix-huit mois de prison avec sursis. C'est la sanction qu'a requise le procureur de la République à l'encontre du banni du Tour de France 2006, qui avait sollicité les services d'un hacker afin de construire sa défense, à coup de millions de dollars, dans l'affaire du contrôle positif à la testostérone. Absent de son procès faute de moyens financiers pour se rendre en France, Floyd Landis sera prochainement fixé sur son sort. Une peine identique a été demandée contre Arnie Baker, l'ancien entraîneur de Floyd Landis, soupçonné d'avoir commandité le piratage du Laboratoire National de Dépistage du Dopage.

Le camion du contrôle antidopage sur le Tour de FranceLe camion du contrôle antidopage sur le Tour de France | © Vélo 101Thomas Dekker. Contrôlé positif à l'EPO en décembre 2007 et lâché par le milieu cycliste après avoir purgé ses deux années de suspension, le Néerlandais Thomas Dekker (Chipotle Development) va proposer ses services à... l'Agence Mondiale Antidopage ! A la recherche d'un contrat pour 2012, l'ancien lauréat de Tirreno-Adriatico et du Tour de Romandie a en effet l'intention de rencontrer les dirigeants de l'AMA à Lausanne afin de leur proposer son aide dans la lutte contre le dopage. Celui qui semblait incarner un temps l'avenir du cyclisme hollandais entend désormais se battre contre les tricheurs en offrant sa collaboration à l'agence compétente dans ce domaine. "Avec les informations de Thomas, l'AMA pourra sans doute mener des contrôles antidopage encore plus efficaces", avance déjà l'agent du coureur.

BIKE SHOW EVENTS