FLASHS

Pros

L'actu du 30 octobre

Publié le 30/10/2010 00:05

Le Tour 2012 partira de Liège, trois recrues de choc pour les Schleck, Bruyneel puni par l'UCI, Steels entraîneur de Quick Step, Barredo suspendu pour violence.

En 2004, Liège avait déjà organisé avec brio les festivités du Grand Départ du Tour de FranceEn 2004, Liège avait déjà organisé avec brio les festivités du Grand Départ du Tour de France | © Vélo 101Tour de France. La 99ème édition du Tour de France partira de Belgique en 2012, et plus précisément de Liège. C'est ce qu'annonceront les organisateurs de la Grande Boucle au cours d'une conférence de presse qui sera donnée le jeudi 18 novembre prochain au Palais provincial de Liège. Tous les détails du Grand Départ du Tour 2012 seront alors précisés. Il s'agira du dix-neuvième lancement de l'épreuve d'un pays étranger, le quatrième Grand Départ pour le compte de la Belgique après ceux organisés à Bruxelles en 1958, Charleroi en 1975 et Liège, déjà, en 2004. Il y a six ans en effet le Tour de France avait pris son envol depuis la cité ardennaise. Le Suisse Fabian Cancellara avait remporté le prologue. Le Tour avait ensuite passé plusieurs jours en Belgique, avec des arrivées d'étapes à Charleroi et Namur les deux jours suivants.

Transferts. Trois recrues de choc complèteront l'effectif de l'équipe luxembourgeoise des frères Schleck qui ne porte pour l'heure aucun nom officiel. Le Danois Jakob Fuglsang (Team Saxo Bank) et les Allemands Linus Gerdemann et Fabian Wegmann (Team Milram) ont en effet été annoncés au sein de cette nouvelle formation. Grand espoir du cyclisme à 25 ans, Jakob Fuglsang a remporté le Tour du Danemark et terminé 3ème du Tour de Suisse et 4ème du Tour de Lombardie cette saison. Ancien porteur du Maillot Jaune du Tour de France, Linus Gerdemann a terminé 16ème du Giro tandis que l'ancien champion d'Allemagne Fabian Wegmann demeure à 30 ans une valeur sûre dans les classiques vallonnées. Il a décroché cette année son deuxième Grand Prix de Francfort.

Pour avoir nargué les autorités avec un maillot fictif sur le podium du Tour, Johan Bruyneel et les RadioShack devront payerPour avoir nargué les autorités avec un maillot fictif sur le podium du Tour, Johan Bruyneel et les RadioShack devront payer | © Vélo 101Johan Bruyneel. Le 25 juillet dernier, au matin de la dernière étape du Tour de France, l'équipe RadioShack que dirige Johan Bruyneel avait arboré un maillot noir non réglementaire. Les commissaires de l'Union Cycliste Internationale étaient intervenus pour obliger les coureurs à changer de combinaison peu après le départ. Au passage, Johan Bruyneel les avait publiquement offensés... avant que les coureurs ne se rhabillent en noir sur les Champs pour gravir les marches du podium et recevoir le prix du classement par équipes. C'est l'ensemble de ces péripéties que la commission disciplinaire de l'UCI a puni hier, condamnant Johan Bruyneel à deux mois de suspension du 1er février au 31 mars 2011. Le manager, les directeurs sportifs et les coureurs de l'équipe RadioShack présents à l'arrivée du Tour devront tous s'acquitter d'une amende.

Tom Steels. L'ancien champion de Belgique Tom Steels interviendra auprès de l'équipe Quick Step l'an prochain. Il fera bénéficier les coureurs de ses programmes d'entraînement et fera en outre office de directeur sportif sur certaines courses du calendrier. "La méthode d'entraînement que j'utilise est basée sur une approche scientifique, explique Tom Steels. C'est un système qui analyse et élabore des données collectées auprès des athlètes à travers les capteurs de puissance utilisés par tous les coureurs durant leurs entraînements et leurs compétitions afin d'améliorer leurs performances. Je suis sûr que notre collaboration commune avec l'équipe débouchera sur des bénéfices mutuels. Je suis très enchanté de travailler avec l'une des meilleures équipes du monde et des coureurs que je connais."

Carlos Barredo s'en va gagner l'étape des Lacs de CovadongaCarlos Barredo s'en va gagner l'étape des Lacs de Covadonga | © SirottiCarlos Barredo. A l'arrivée de la 6ème étape du Tour de France à Gueugnon, les suiveurs présents derrière la ligne avaient assisté à une scène pathétique : un début de bagarre entre l'Espagnol Carlos Barredo (Quick Step) et le Portugais Rui-Alberto Costa (Caisse d'Epargne). Enervé par le comportement de Costa, Carlos Barredo avait détaché sa roue avant pour s'en servir de masse sur la tête du Portugais, puis les deux hommes en étaient venus aux mains, échangeant quelques droites affalés sur la chaussée avant d'être séparés par leur entourage respectif. L'altercation avait déjà valu une amende aux deux coureurs mais la commission de discipline de l'Union Cycliste Internationale a souhaité aller plus loin. En vertu d'un article de son règlement, l'UCI a suspendu Carlos Barredo pour une durée de deux mois, du 1er janvier au 28 février.

BIKE SHOW EVENTS