FLASHS

Pros

Le journal des transferts

Publié le 08/11/2013 11:51

Rasmussen et Jorgensen chez Concordia, Lalouette repasse chez les amateurs, Orica et Lampre consolident leurs trains, Sanchez en contact avec Caja Rural.

Alex Rasmussen et Jonas-Aaen Jorgensen (DAN) : ==> Concordia Forsikring-Riwal

Alex Rasmussen négocie le virageAlex Rasmussen négocie le virage | © SirottiLa formation Concordia Forsikring-Riwal n'a beau être inscrite qu'à l'échelle continentale, elle va réunir l'an prochain une partie des meilleurs coureurs danois du peloton. Elle qui compte déjà dans ses rangs Kasper Klostergaard, ancien membre du bloc de classiques de Saxo Bank, accueillera deux coureurs, pensionnaires du WorldTour cette année. L'ancien vainqueur du GP d'Isbergues, Jonas-Aaen Jorgensen (Team Saxo-Tinkoff) et l'ancien pistard Alex Rasmussen (Garmin-Sharp) vont rejoindre l'équipe en 2014. Le premier quitte l'équipe de Bjarne Riis après y avoir passé quatre ans. Le second était en quête d'un contrat après que Jonathan Vaughters lui a signifié qu'il ne serait pas prolongé. Âgés de 27 et de 29 ans, ils pourront apporter leur expérience du WorldTour aux jeunes coureurs qui constituent la majorité de l'équipe danoise.

Kevin Lalouette (FRA) : Roubaix Lille Métropole ==> USSA Pavilly-Barentin

Après trois années passées chez les professionnels, Kevin Lalouette repasse à l'échelon inférieur. Il quittera Roubaix Lille Métropole pour retourner dans le dernier club amateur qu'il a connu : l'USSA Pavilly-Barentin. L'équipe normande s'adjuge un solide renfort alors qu'elle évoluera en DN1 la saison prochaine. Cette saison, Lalouette s'est surtout illustré sur les courses amateurs après une année 2012 marquée par une 2ème place sur une étape des 4 Jours de Dunkerque. En 2013, il a remporté le GP de la ville de Gommegnies dans le Nord, devançant à cette occasion ses coéquipiers Franck Vermeulen et Maxime Le Montagner.

Ils prolongent :

Deuxième victoire à Majorque pour Leigh HowardDeuxième victoire à Majorque pour Leigh Howard | © Orica-GreenEdgeLeigh Howard et Mitchell Docker. La formation Orica-GreenEdge ne devrait pas connaître d'énormes bouleversements l'an prochain. 24 heures après l'annonce de la prolongation pour trois ans de Daryl Impey, deux nouveaux coureurs ont vu leur bail être prolongé de 24 mois. Le bloc australien consolide le train de ses sprinteurs en sécurisant l'avenir de Mitchell Docker et de Leigh Howard pour les deux prochaines années. Docker est un des premiers éléments importants du train des sprinteurs et un solide atout pour les classiques pavées. Howard, ancien pistard, peut être utilisé comme poisson-pilote lors des épreuves les plus prestigieuses, comme il l'a été pour Michael Matthews, vainqueur de deux étapes de la Vuelta. Mais il peut lui aussi jouer sa carte sur les courses moins relevées comme au Challenge de Majorque.

Davide Cimolai et Maximiliano Richeze. En 2014, l'effectif connaîtra quelques chamboulements liés au départ de Michele Scarponi et l'arrivée du champion du monde Rui-Alberto Faria Da Costa, mais elle misera sur la stabilité du côté des sprints. Certes, ni Maximiliano Richeze, ni Davide Cimolai n'ont remporté de bouquets en 2013. Mais les deux hommes ont collectionné les places d'honneur. C'est particulièrement vrai pour l'Argentin, auteur de 23 Tops 10, 18 Tops 5 et 15 podiums (dont quatre 2ème places sur la Vuelta !) sans goûter aux joies de la victoire. L'Italien n'est pas en reste en étant rentré à douze reprises dans les dix premiers. Notons particulièrement ce week-end de septembre réussi avec une 5ème place à la Brussels Cycling Classic et une 4ème place, le lendemain au GP de Fourmies.

Il cherche un contrat :

2ème succès pour Luis-Leon Sanchez sur la Clasica San Sebastian2ème succès pour Luis-Leon Sanchez sur la Clasica San Sebastian | © SirottiLuis-Leon Sanchez. Indésirable chez Belkin après les suspicions qui l'ont entouré lors de l'affaire Puerto, Luis-Leon Sanchez est toujours sans équipe pour la saison prochaine à l'heure qu'il est. La situation du cyclisme espagnol qui ne comprendra que deux équipes en 1ère et 2ème division l'an prochain n'avait pas de quoi rendre très optimiste l'entourage du multiple champion d'Espagne du contre-la-montre. Il serait pourtant sur le point de trouver une porte de sortie dans la péninsule ibérique. Non pas chez Movistar où il avait évolué entre 2007 et 2010, mais chez Caja Rural où il deviendrait bien sûr l'un des fers de lance de la formation. Sanchez a vécu une année 2013 compliquée. Suspendu à titre provisoire par son équipe en raison de son implication présumée dans l'affaire Puerto, il avait été privé de compétition jusqu'en mai.

INSCRIPTION EN LIGNE