FLASHS

Pros

Mohoric fait coup double

Publié le 25/08/2018 16:45

Tour d’Allemagne #3 : Deuxième la vieille, Matej Mohoric a remporté la troisième étape au sprint devant Nils Politt et Pieter Vanspeybrouck. Le Slovène s’empare du maillot rouge de leader.

Matej Mohoric #1Matej Mohoric  | © Bahrain Merida

Il avait le sourire, sur le podium protocolaire. Un sourire qui n’a jamais quitté son visage, marqué par l’effort. Il faut dire qu’il la tient enfin, cette victoire et ce maillot rouge de leader qui l’accompagne. Deuxième vendredi derrière Maximilian Schachmann (Quick-Step Floors), le champion de Slovénie, Matej Mohoric (Bahrain-Mérida), a cette fois-ci remporté la troisième étape du Tour d’Allemagne, devant Nils Politt (Team Katusha) et Pieter Vanspeybrouck (Wanty-Groupe Gobert), au terme d’un sprint qu’il a maîtrisé de main de maître, après la chute d’un coureur de la Bora-Hansgrohe survenue à quelques mètres seulement de la ligne et qui a déstabilisé le peloton dans l’emballement final.

« Maximilian (Schachmann) était trop fort hier. Alors aujourd’hui, j’étais focalisé sur la victoire. J’ai su être patient dans la dernière montée, alors que de nombreux coureurs ont attaqué et ont pris de l’avance. En tout cas, je remercie l’équipe qui a fait un travail exceptionnel pour me mettre dans les meilleures conditions. Je suis vraiment content de cette victoire. Désormais, l’objectif est de garder le maillot. On était venu pour tenter d’accrocher une étape mais maintenant, on va tout tenter pour aller chercher le général, confiait-il à l’arrivée.

 

De nombreuses bosses, des petites difficultés, et une route jamais plane, voilà ce qui a favorisé les attaquants ce samedi, sur la troisième du Tour d’Allemagne. Alors, dès le baisser du drapeau, un groupe de sept fuyards a tenté sa chance de loin. Rick Zabel (Katusha Alpecin), Adam Hansen (Lotto Soudal), Oscar Riesebeek (Roompot Nederlandse Loterij), Evgeny Shalunov (Gazprom Rusvélo), Juri Hollmann (Heizomat Rad-Net) et Robin Carpenter (Rally Cycling) ont compté jusqu’à quatre minutes d’avance sur le peloton. Mais ces hommes ont craqué dans les dernières difficultés de la journée sous l’impulsion de la Quick Step Floors et de Jonathan Narvaez. Seul Robin Carpenter s’est montré résistant. 

Lorsque le Petrisberg et ses pourcentages à près de quinze pour-cent se sont présentés sous les roues des coureurs à sept kilomètres de la ligne, les puncheurs les plus offensifs ont attaqué la Quick Step Floors. Warren Barguil (Fortuneo-Samsic) et Pieter Weening (Roompot Nederlandse Loterij) sont alors revenus comme des boulets de canon sur le dernier rescapé de l’échappée matinale. Le duo semblait filer vers la victoire, mais il n’a pas réussi à résister au retour des hommes forts et c’est sous la flamme rouge que les deux hommes ont renoncé à la victoire. Un nouveau coup d’épée dans l’eau pour le grimpeur tricolore qui vit une saison bien compliquée sous ses nouvelles couleurs. 

Classement de la troisième étape :

  1. Matej Mohoric (Bahrain-Mérida) 4h12’28’’
  2. Nils Politt (Team Katusha) m.t.
  3. Pieter Vanspeybrouck (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
  4. Jasha Sütterlin (Movistar) m.t.
  5. Nick Van Der Lijke (Roompot-Nederlandse Loterij) m.t.
  6. Vasil Kiryenka (Team Sky) m.t.
  7. Maximilian Schachmann (Quick-Step Floors) m.t.
  8. Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
  9. Reinardt Janse Van Rensburg (Team Dimension Data) m.t.
  10. Jürgen Roelandts (BMC Racing Team) +3’’

Classement général à l’issue de la troisième étape :

  1. Matej Mohoric (Bahrain-Mérida) 12h37’56’’
  2. Maximilian Schachmann (Quick-Step Floors) +6’’
  3. Nils Politt (Team Katusha) +10’’
  4. Tom Dumoulin (Team Sunweb) +10’’
  5. Pieter Vanspeybrouck (Wanty-Groupe Gobert) +20’’
  6. Reinardt Janse Van Rensburg (Team Dimension Data) +24’’
  7. Damiano Caruso (BMC Racing Team) +25’’
  8. Warren Barguil (Fortunéo-Samsic) +25’’
  9. Fredrik Backaert (Wanty-Groupe Gobert) +26’’
  10. Pieter Weening (Roompot-Nederlandse Loterij) +26’’