FLASHS

Pros

Tony Martin indétrônable

Publié le 25/09/2013 17:01

Championnat du Monde CLM. Tony Martin préserve son invincibilité face au chronomètre en contenant Bradley Wiggins et Fabian Cancellara, ses dauphins.

Tony Martin fend l'air sur le chrono de FlorenceTony Martin fend l'air sur le chrono de Florence | © SirottiQuand l'enjeu d'un titre olympique avait pris le pas sur celui d'un titre mondial l'an passé, décimant la liste des candidats au maillot arc-en-ciel un mois et demi plus tard à Valkenburg, ce sont bien les meilleurs rouleurs du monde, exception faite de Christopher Froome, qui ont rejoint Florence aujourd'hui. Double tenant du titre, l'Allemand Tony Martin fait face à ses deux plus farouches adversaires, les champions olympiques 2008 Fabian Cancellara et 2012 Bradley Wiggins. 57,9 kilomètres tout plats et quasiment rectilignes se déroulent pour eux entre Montecatini Terme et Florence, théâtre des Mondiaux 2013.

On sait que chacun des trois principaux prétendants au maillot irisé a minutieusement préparé son affaire : Martin et Cancellara sur la Vuelta avec un avantage pour le Suisse lauréat du contre-la-montre montueux de Tarazona, Wiggins au Tour de Grande-Bretagne sur lequel il a enfin renoué avec des performances dignes de son rang. C'est donc logiquement vers ce trio royal, à qui on accorderait volontiers le podium avant le départ, que se porte l'attention des tifosi cet après-midi en Toscane. Sur des routes au revêtement impeccable et dans des conditions atmosphériques on ne peut plus idéales, le meilleur l'emportera.

Fabian CancellaraFabian Cancellara | © SirottiEt les meilleurs ne tardent pas à se presser aux premiers rangs de la hiérarchie. Certes, les références apportées par le premier chronomètre intermédiaire, kilomètre 7,3, au sommet de la bosse de Serravalle Pistoiese, sont à prendre avec des pincettes. On est ici en tout début de course, dans une section moins roulante, dans laquelle notre meilleur atout français, Sylvain Chavanel, tire parfaitement son épingle du jeu, 3ème à 11 secondes des duellistes Fabian Cancellara et Tony Martin, seulement séparés de 36 centièmes de seconde à ce stade de la compétition. Bradley Wiggins est parti moins vite, 6ème à 16 secondes, mais cela ne préfigure en rien la suite des événements. Bien au contraire.

Passé la petite difficulté initiale, les longs bouts droits se succèdent et les spécialistes mettent en route. Tony Martin trouve son rythme de croisière. Si bien qu'après 24,1 kilomètres, c'est lui qui fait pencher la balance à son avantage, repoussant brusquement Fabian Cancellara de 13 secondes alors que Bradley Wiggins remonte au 4ème rang à 38 secondes. Déjà, Sylvain Chavanel a reculé. Il perdra positions après positions pour ne signer à Florence que le 22ème temps à 3'48". Bien loin de ses ambitions de Top 10, qu'il n'a au fond accroché qu'une seule fois, en 2008 à Varèse.

Bradley Wiggins et Fabian Cancellara entourent Tony Martin : royal !Bradley Wiggins et Fabian Cancellara entourent Tony Martin : royal ! | © SirottiPour le plus grand bonheur de la communauté cycliste, ce sont bien les trois meilleurs rouleurs du monde qui vont s'expliquer dans ce Championnat du Monde. Mais pas pour la gagne, dont devient progressivement assuré Tony Martin, à 52,911 km/h de moyenne. Parti en ultime position, privilège accordé au tenant du titre, l'Allemand est plus qu'efficace sur sa machine. Et il continue de mettre des secondes de son côté en prévision du final plus technique dans les rues de Florence. A contrario, Fabian Cancellara sent le titre se dérober à lui. Le Suisse commence à se déhancher et commet même de légères fautes de trajectoire. Si le maillot arc-en-ciel lui a définitivement échappé (29 secondes de retard au kilomètre 42,3), il s'attaque à la section finale avec une avance qui s'effiloche sur Bradley Wiggins.

Le Britannique n'a pas dit son dernier mot dans cette bataille de longue haleine. Pointé à 12 secondes à l'entame des 15 derniers kilomètres, Bradley Wiggins grappille du temps au Suisse, boosté par la perception quelques hectomètres devant lui de l'Américain Taylor Phinney, qui prendra la 5ème place à 2'08", précédé par le Biélorusse Vasil Kiryienka. C'est l'argent que convoite désormais l'ancien vainqueur du Tour de France, qui vire bien mieux que Fabian Cancellara dans les rues de Florence pour finalement y refaire son retard et précéder le Suisse de 2"25 sur la ligne d'arrivée, où exulte bientôt Tony Martin, sacré champion du monde du chrono pour la troisième fois de suite. Par KO. Bradley Wiggins est maintenu à 46 secondes, Fabian Cancellara à 48 secondes.

Classement :

1. Tony Martin (ALL, Allemagne) les 57,9 km en 1h05'36" (52,9 km/h)
2. Bradley Wiggins (GBR, Grande-Bretagne) à 46 sec.
3. Fabian Cancellara (SUI, Suisse) à 48 sec.
4. Vasil Kiryienka (BLR, Biélorussie) à 1'26"
5. Taylor Phinney (USA, Etats-Unis) à 2'08"
6. Rasmus-Christian Quaade (DAN, Danemark) à 2'36"
7. Marco Pinotti (ITA, Italie) à 2'42"
8. Adriano Malori (ITA, Italie) à 2'51"
9. Gustav-Erik Larsson (SUE, Suède) à 2'58"
10. Kanstantsin Siutsou (BLR, Biélorussie) à 3'00"