FLASHS

Pros

Tour de Catalogne — Valverde prend une marge

Publié le 21/03/2017 17:29

Tour de Catalogne # 2. L'équipe Movistar remporte le contre-la-montre par équipes et permet à Alejandro Valverde de prendre du temps sur ses rivaux.

José-Joaquin Rojas emmène l'équipe Movistar vers la victoireJosé-Joaquin Rojas emmène l'équipe Movistar vers la victoire | © Movistar TeamQuelle mouche a donc piqué les organisateurs espagnols pour proposer des contre-la-montre par équipes aussi longs ? Le Tour de Valence avait proposé un exercice de 37,9 kilomètres au début du mois de février ? Le Tour de Catalogne va plus loin avec 41,3 kilomètres, une distance que même les Grands Tours n'ont plus atteint depuis le Tour de France 2005 ! Sur une telle distance, les écarts auraient dû être conséquents. Pourtant la victoire s'est jouée à un fil. Deux secondes séparent les deux premières équipes après pratiquement 49 minutes d'effort.

Lauréats au Tour de Valence et plus récemment à Tirreno-Adriatico, les vice-champions du monde de la discipline, les BMC Racing Team doivent cette fois s'incliner. Malgré la présence de gros rouleurs en son sein (Rohan Dennis, Tejay Van Garderen, Brent Bookwalter notamment), la formation américaine est battue par le Movistar Team. Le collectif espagnol, désireux de porter Alejandro Valverde vers la victoire, sort le grand jeu pour finalement signer le meilleur temps en 48'55", soit 50,6 km/h sur ce parcours vallonné. En montant avec ses coéquipiers Andrey Amador, Jonathan Castroviejo, Imanol Erviti, Ruben Fernandez, Nelson Oliveira, José-Joaquin Rojas et Marc Soler sur le podium de l'étape, le Murcien fait une belle opération au général, même si le maillot blanc sera porté demain par José-Joaquin Rojas.

Car si la victoire d'étape s'est jouée d'un rien, les écarts sont conséquents. Et Alejandro Valverde s'offre un peu de marge sur ses deux principaux rivaux avant la première arrivée au sommet à La Molina demain. Loin de sa performance catastrophique à Tirreno-Adriatico, le Team Sky résiste en prenant la 3ème place. Chris Froome reste donc dans le match avec 46 secondes de retard sur l'Espagnol. Même chose pour Alberto Contador, bien que l'équipe Trek-Segafredo soit repoussée à plus d'une minute (1'15") de l'équipe Movistar à l'arrivée.

L'addition aurait néanmoins pu être plus lourde. Comme elle l'est d'ailleurs pour Adam Yates (Orica-Scott) à 1'24", Steven Kruijswijk (Team LottoNL-Jumbo) à 1'48", Daniel Martin (Quick-Step Floors) à 2'13", Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) à 2'15", Rafal Majka (Bora-Hansgrohe) à 2'27", Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) à 2'48", Louis Meintjes (UAE Team Emirates) à 2'58" ou Andrew Talansky (Cannondale-Drapac) à 3'30".

Classement 2ème étape :

1. Movistar Team (ESP) les 41,3 km en 48'55" (50,6 km/h)
2. BMC Racing Team (USA) à 2 sec.
3. Team Sky (GBR) à 46 sec.
4. Trek-Segafredo (USA) à 1'15"
5. Orica-Scott (AUS) à 1'24"
6. FDJ (FRA) à 1'44"
7. Team LottoNL-Jumbo (PBS) à 1'48"
8. Astana (KAZ) à 2'05"
9. Lotto-Soudal (BEL) à 2'10"
10. Quick-Step Floors (BEL) à 2'13

Classement général :

1. José-Joaquin Rojas (ESP, Movistar Team) en 5h17'16"
2. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) m.t.
3. Andrey Amador (CRC, Movistar Team) m.t.
4. Ruben Fernandez (ESP, Movistar Team) m.t.
5. Nelson Oliveira (POR, Movistar Team) m.t.
6. Imanol Erviti (ESP, Movistar Team) m.t.
7. Marc Soler (ESP, Movistar Team) m.t.
8. Jonathan Castroviejo (ESP, Movistar Team) m.t.
9. Brent Bookwalter (USA, BMC Racing Team) à 2 sec.
10. Ben Hermans (BEL, BMC Racing Team) m.t.