FLASHS

Pros

Tour de Romandie — Nibali bouge, Albasini s'impose

Publié le 30/04/2014 17:59

Tour de Romandie # 1. Dans une étape amputée du Simplon, Vincenzo Nibali tente un coup dont il est coutumier, mais c'est Michael Albasini qui gagne l'étape au sprint.

Thomas Voeckler à droite rejoint, Michael Albasini gagne au Tour de RomandieThomas Voeckler à droite rejoint, Michael Albasini gagne au Tour de Romandie | © SirottiIls devaient franchir le géant des Alpes valaisannes qu'est le col du Simplon, mais sa crête s'est coiffée dès hier soir d'un épais manteau neigeux, en interdisant l'accès aujourd'hui dans la première étape du Tour de Romandie. Alors c'est à travers le massif, en empruntant deux trains spécialement affrétés par l'organisation, que les coureurs ont traversé par le tunnel ferroviaire ce col dont le sommet culmine à 2005 mètres d'altitude. Pas de neige à Brigue en revanche, de l'autre côté du Simplon, d'où sera donc donné aujourd'hui une première étape réduite à 88,6 kilomètres jusqu'à Sion.

Sur cette brève distance, il faut s'attendre à une course nerveuse. Silvan Dillier (BMC Racing Team), Reto Hollenstein (IAM Cycling) et Boris Vallée (Lotto-Belisol) mettent le départ à profit pour former la première échappée, rapidement dotés d'une avance avoisinant les trois minutes mais qui s'étiolera sur les pentes de la montée de Lens, unique obstacle du jour placé à 17,5 kilomètres de l'arrivée. Si la longue ascension d'une vingtaine de kilomètres (à 3/4 %) met fin aux prétentions de Marcel Kittel (Giant-Shimano), auteur hier d'un très bon prologue, 3ème, et donc sorti du jeu dans la bosse, sa difficulté réside davantage dans la descente abrupte et technique sur 4 kilomètres.

Les trois échappés repris, Johann Tschopp (IAM Cycling) tente un coup en haut de l'ascension, contré par Thibaut Pinot (FDJ.fr). Mais les deux hommes ne parviennent pas à basculer dans la descente avec suffisamment d'avance sur le peloton et ils sont rejoints dès le début du versant opposé. Si la pente trop accessible n'a pas permis d'y faire une quelconque différence, la partie descendante est effectivement plus à même de provoquer une décision. C'est précisément ce que va tâcher d'exploiter Vincenzo Nibali (Astana), en bon coutumier du fait.

Parmi les meilleurs descendeurs du peloton, le Sicilien démarre pour virer à toute vitesse dans les lacets qui favorisent son entreprise. Très vite, Vincenzo Nibali fait gonfler son avantage, qui atteint 25 secondes au bas de la descente. Mais il reste alors une douzaine de kilomètres à parcourir jusqu'à la ligne d'arrivée et l'organisation qui se met en place derrière lui au cœur d'un peloton fort encore d'une cinquantaine d'unités, va contrarier ses plans. Vincenzo Nibali est repris à un kilomètre et demi de l'arrivée, laissant les quelques coureurs rapides ayant passé la montée de Lens prendre position en tête de paquet.

Une tentative de coup du kilomètre portée par Thomas Voeckler (Team Europcar) sous la flamme rouge va capoter à son tour. L'Alsacien, sans victoire encore à ce stade de la saison, ce qui n'a évidemment rien d'alarmant connaissant ses facultés, entre en tête dans la dernière ligne droite. Mais il ne peut tenir tête au peloton lancé au sprint dans son dos. Lorsqu'il se retourne à 100 mètres de la ligne, Michael Albasini (Orica-GreenEdge) est déjà dans sa roue arrière, lancé vers la victoire d'étape, qu'il obtient devant Jesus Herrada (Movistar Team) et Ramunas Navardauskas (Garmin-Sharp). Resté vigilant, Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick Step) reste en jaune. Il profite même d'une petite cassure dans le peloton pour chiper 4 secondes de plus à tous ses adversaires.

Demain jeudi, la deuxième étape en direction du Lac Léman devrait offrir une seconde chance aux finisseurs entre Sion et Montreux (166,5 km).

Classement 1ère étape :

1. Michael Albasini (SUI, Orica-GreenEdge) les 88,6 km en 2h11'11" (40,5 km/h)
2. Jesus Herrada (ESP, Movistar Team) m.t.
3. Ramunas Navardauskas (LIT, Garmin-Sharp) m.t.
4. Maxim Iglinskiy (KAZ, Astana) m.t.
5. Andrew Talansky (USA, Garmin-Sharp) m.t.
6. Matthias Brandle (AUT, IAM Cycling) m.t.
7. Rui-Alberto Faria Da Costa (POR, Lampre-Merida) m.t.
8. Jonathan Hivert (FRA, Belkin) m.t.
9. Bjorn Thurau (ALL, Team Europcar) m.t.
10. Thomas Voeckler (FRA, Team Europcar) m.t.

Classement général :

1. Michal Kwiatkowski (POL, Omega Pharma-Quick Step) en 2h17'33"
2. Michael Albasini (SUI, Orica-GreenEdge) à 5 sec.
3. Ramunas Navardauskas (LIT, Garmin-Sharp) m.t.
4. Jesus Herrada (ESP, Movistar Team) à 6 sec.
5. Matthias Brandle (AUT, IAM Cycling) à 7 sec.
6. Rohan Dennis (AUS, Garmin-Sharp) à 8 sec.
7. Tony Martin (ALL, Omega Pharma-Quick Step) à 9 sec.
8. Martijn Keizer (PBS, Belkin) à 13 sec.
9. Alexandre Geniez (FRA, FDJ.fr) m.t.
10. Christopher Froome (GBR, Team Sky) à 14 sec.

Groupama picto-nov18

Tacx semaine 3et4 nov18

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES