FLASHS

Pros

Tour d'Italie — Retour sur... la montée du Blockhaus

Publié le 15/05/2017 10:26

En prenant en compte les données de puissance, Nairo Quintana n'était pas le plus fort dans la montée du Blockhaus, mais plutôt Tom Dumoulin.

Tom Dumoulin devancé par Thibaut PinotTom Dumoulin devancé par Thibaut Pinot | © SirottiA l'occasion du 100ème Giro et de l'intégration de Velon au sein de la course qui donne en direct les données de certains coureurs, nous allons vous proposer régulièrement une rubrique "retour sur" où nous détaillerons quelques séquences ou faits marquants de l'épreuve.

Tom Dumoulin, 3ème de l’étape, plus fort que le vainqueur Nairo Quintana ? C’est fort probable et une fois encore les chiffres vont parler. Nous allons analyser les derniers instants de cette montée du Blockhaus qui a été le lieu d’une véritable bataille des favoris de ce 100ème Giro. Mais il ne faut pas oublier le Néerlandais Tom Dumoulin et sûrement compter sur lui pour les prochains jours.

Nous avons choisi les deux derniers kilomètres. En effet, sur la première attaque du Colombien, Tom Dumoulin ne répond pas, et se retrouve isolé. Ensuite, après l’attaque de Thibaut Pinot qui anéantira Vincenzo Nibali, le Néerlandais revient sur le Français. Ensemble, ils vont constituer un duo très efficace, mais hélas Quintana avait déjà replacé un second démarrage qui l’emmènera jusqu’à la victoire et la prise de pouvoir au général.

Nairo Quintana : les 1,92 derniers kilomètres en 6’40’’ soit 17.3km/h avec une puissance moyenne de 368W soit 6.23W/kg.
Tom Dumoulin : les 1,92 derniers kilomètres en 6’34’’ soit 17.6km/h avec une puissance moyenne de 441W soit 6.39W/kg

Ce n’est pas tout, l’attaque du Colombien est certes violente, mais ensuite il paye toujours son pic de Watts ce qui a permis à Vincenzo Nibali de revenir sur lui après sa première accélération. Après sa seconde, nous avons extrait une minute entière englobant son attaque décisive. Ce qui nous donne 430W soit 7.29W/kg ! Toujours dans notre comparatif, l’effort qu’a effectué Tom Dumoulin pour revenir sur le Franc-Comtois (toujours sur une minute) est de 561W soit 8.13W/kg !

Nairo Quintana place son démarrageNairo Quintana place son démarrage | © RCSEn conclusion, cela signifie que sur des segments précis, Tom Dumoulin était bien plus fort que Nairo Quintana. En théorie, si le Néerlandais avait suivi dès le départ le trio des favoris, il aurait pu revenir sur le Colombien. Le scénario aurait été totalement différent, il y a donc fort à parier que nous reverrons le coureur du Team Sunweb à l’attaque ou présent ces prochains jours.

Analysons maintenant le final pour la 2ème place qui a vu Thibaut Pinot plus véloce tirer son épingle du jeu face à la puissance du rouleur batave. En effet le Français a parcouru ces 1,92 kilomètres à 89tr/min de moyenne et un pic final à 107tr/min. Ce qui est digne d’un sprint réalisé avec encore une grande lucidité. A contrario, Tom Dumoulin tire beaucoup plus gros. Sur le dernier kilomètre la différence est flagrante, le coureur de la FDJ est sur un 39×16 (5m16) à 17 (4m86), là où le Néerlandais emmène un bon 53×21 (5m34) voir 23 (4m88) !

Une légère différence de quelques centimètres, mais qui donne presque 7tr/min d’écart. Cette vélocité sera bénéfique au Français qui l’a travaillé et continue de l’entretenir lors de ses entraînements. De plus, il préparera son sprint en choisissant son braquet avant de se lancer pour ne plus toucher à ses commandes de vitesses. Encore une fois, Tom Dumoulin changera de braquet au moment où il se fait dépasser et ne pourra combler ce passage à vide.

C’est pourquoi il est important de choisir ses braquets en fonction de votre condition, des arrivées et surtout, de ne pas en changer en plein sprint ! - Stéphane Cognet.