Rodriguez tente de semer Martin

Pros Publié le 05/04/2012 18:28

Tour du Pays Basque # 4. Une attaque explosive dans les derniers hectomètres permet à Joaquim Rodriguez de gagner l'étape et s'emparer du maillot jaune de leader.

Joaquim Rodriguez tente de résister au petit peloton dans le dernier kilomètre
© Sirotti
Les cols basques sont courts et raides, mais qu'on ne s'y trompe pas, ce n'est pas la haute montagne non plus ! Aussi, si quelques grimpeurs stylés ont fait la course en tête dans la dernière ascension hier, un gros peloton de favoris a terminé sur leurs traces et les différences entre les prétendants à la victoire finale demeurent encore extrêmement réduites. Dix-neuf coureurs évoluent en 12 secondes et le nom de Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step), dans cette liste, n'a échappé à personne dans la perspective d'un contre-la-montre individuel, samedi, qui s'annonce décisif. Il n'y aura qu'une occasion de se débarrasser de cette menace. Ce sera aujourd'hui entre Eibar et Bera (151 km), où la quatrième étape du Tour du Pays Basque se terminera par l'ascension de l'Alto de Ibardin (6,3 km à 6 %), dernière difficulté d'une étape jonchée de cols.

Des trombes d'eau accompagneront les coureurs durant la première heure. Il faudra patienter jusqu'à l'accalmie pour voir cinq coureurs s'échapper au 48ème kilomètre, sous l'impulsion d'Evgueni Petrov (Astana), qui entraîne avec lui Marcos Garcia (Caja Rural), Angel Madrazo (Movistar Team), Maciej Paterski (Liquigas-Cannondale) et Diego Ulissi (Lampre-ISD). L'étape est courte, pas facile à contrôler, on ne laissera donc jamais trop de champ aux cinq échappés, limités à 1'50" d'avantage. Cela permettra à quelques coureurs sortis successivement du peloton de renforcer les rangs du groupe de tête dans les 50 derniers kilomètres. Mais les derniers représentants du groupe de tête se heurteront encore une fois à l'ultime difficulté et devront se ranger à moins de 3 kilomètres de l'arrivée. Ce n'est pas que l'ascension de l'Alto de Ibardin soit si difficile que cela, mais elle est gravie à très vive allure par les Omega-Quick Step.

C'est explicite, on joue déjà la carte Tony Martin dans l'équipe au maillot bleu blizzard. Ça grimpe vite, assis, et personne ne vient contester l'allure appliquée par les coéquipiers du champion du monde du contre-la-montre. A mesure que l'on s'approche du sommet, Tony Martin est en train de gagner en crédit dans l'optique du contre-la-montre. Ceux qui démarreront après la flamme rouge ne joueront plus que la victoire d'étape et les accessits, car l'avance qu'ils prendront ne sera certainement pas suffisante après-demain. Et le plus prompt à se démarquer dans les derniers hectomètres, c'est Joaquim Rodriguez (Team Katusha). Le Catalan est explosif. Il rejoint le sommet en boulet de canon pour gagner l'étape, ravir le maillot jaune à Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi), 2ème à 9 secondes, et repousser Tony Martin de 21 secondes. Cela suffira-t-il dans le contre-la-montre final long de 18,9 kilomètres ? A suivre samedi.

Demain vendredi, la cinquième étape se disputera entre Bera et Oñati (183 km).

Classement 4ème étape :

1. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) les 151 km en 3h55'56" (38,4 km/h)
2. Samuel Sanchez (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 9 sec.
3. Sergio-Luis Henao (COL, Team Sky) à 12 sec.
4. Robert Kiserlovski (CRO, Astana) m.t.
5. Lars-Petter Nordhaug (NOR, Team Sky) à 16 sec.
6. Michele Scarponi (ITA, Lampre-ISD) m.t.
7. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Lotto-Belisol) à 17 sec.
8. Wouter Poels (PBS, Vacansoleil-DCM) m.t.
9. Simon Spilak (SLO, Team Katusha) m.t.
10. Ryder Hesjedal (CAN, Garmin-Barracuda) m.t.

Classement général :

1. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) en 16h02'02"
2. Samuel Sanchez (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 9 sec.
3. Christopher Horner (USA, RadioShack-Nissan) à 21 sec.
4. Robert Kiserlovski (CRO, Astana) à 24 sec.
5. Sergio-Luis Henao (COL, Team Sky) m.t.
6. Lars-Petter Nordhaug (NOR, Team Sky) à 28 sec.
7. Michele Scarponi (ITA, Lampre-ISD) m.t.
8. Ryder Hesjedal (CAN, Garmin-Barracuda) à 29 sec.
9. Wout Poels (PBS, Vacansoleil-DCM) m.t.
10. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Lotto-Belisol) m.t.

<< Article précédent | Article suivant >>

Fizik juillet 2014

Get Adobe Flash player

Hutchinson juillet 2 2014
Damartsport juillet 2014
Selle San Marco juillet 2014
POC juillet 2014
Sport Pulsion Tech Plus juillet 2014
Laboratoire Fenioux février 2014

Get Adobe Flash player

Deltour juillet 2014
Cycle Tyres Direct juillet 2014 Prologo juillet 2014
Produsport juin 2014 Matsport 2014
Buycycles juin 2014 Bosses du 13 juillet 2014