Tour de Burgos — Van Poppel fait briller la Sky

Pros Publié le 02/08/2016 17:56

Tour de Burgos # 1. Malgré une chute au cours de l'étape, Danny Van Poppel lève les bras sous la chaleur devant Jean-Pierre Drucker et Gianni Meersman.

Danny Van Poppel
© Pauline Ballet/ASO
De longues lignes droites au milieu de la campagne espagnole, sous une chaleur étouffante et un ciel bleu dégagé de tout nuage. Le Tour de Burgos va même jusqu’à copier les conditions climatiques pour prendre des allures de répétition générale de la Vuelta. Les kilomètres emmenant le peloton de Sasamon à Melgar de Fernamental, dénués de tout relief, promettaient une arrivée groupée. Il est probable que les sprinteurs n’aient pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent cette semaine ce qui va inciter les formations les plus solides à contrôler la course. Le soleil, qui a tapé fort toute la journée, ne leur est pas monté à la tête et personne n’est arrivé à contrecarrer les plans d’un scénario presque écrit à l’avance.

Ne pas rester au chaud dans le peloton était pourtant le choix de sept hommes. Si la température à l’avant n’était pas plus fraîche, ils estimaient leur chance de succès plus grande. Maxim Belkov (Team Katusha), Julen Irizar (Euskadi Basque Country), Jacques Janse Van Rensburg (Dimension Data), Nicholas Schultz (Orica-BikeExchange), Pablo Torres (Burgos BH), Martijn Tusveld (Team Giant-Alpecin) et Dries Van Gestel (Topsport Vlaanderen-Baloise) ont donc pris les devants sur des bouts droits qui faisaient tout pour les désavantager. Sans un poil d’ombre, ce n’est pas les 2’38" d’avance qui leur ont permis de s’enflammer et tout rentre dans l’ordre à treize kilomètres de l’arrivée, moment choisi par la tête du paquet pour effectuer la jonction.

L’étape va donc inévitablement se finir au sprint. La guerre traditionnelle entre les trains de sprinteurs pour occuper les premières positions fait rage et à ce petit jeu c’est l’équipe BMC Racing Team qui s’en sort le mieux. Parfaitement lancé par ses équipiers dans un dernier kilomètre où quelques courbes venaient animer le final, Jempy Drucker a eu le temps de croire à la victoire. Mais c’était sans compter sur le jeune Danny Van Poppel (Team Sky). Tombé dans la journée, le Néerlandais a tout de même pu prendre la bonne roue. Le coureur de 23 ans fait alors parler sa puissance et déborde le Luxembourgeois pour le devancer sur la ligne. Gianni Meersman (Etixx-Quick Step) complète le podium. Une nouvelle victoire qui tombe dans l’escarcelle du Team Sky et dans celle de Van Poppel. Le fils de Jean-Paul entame de la meilleure manière sa préparation à la Vuelta sur laquelle il essaiera d’obtenir au moins le même résultat que l’an passé, soit une victoire d’étape.

Demain place à un contre-la-montre par équipes de 10 kilomètres autour de Burgos où les candidats à la victoire finale ne pourront pas se cacher.

Classement 1ère étape :

1. Danny Van Poppel (PBS, Team Sky) les 158 km en 3h32’04" (44,7 km/h)
2. Jean-Pierre Drucker (LUX, BMC Racing Team) m.t.
3. Gianni Meersman (BEL, Etixx-Quick Step) m.t.
4. Wouter Wippert (PBS, Cannondale-Drapac) m.t.
5. Steele Von Hoff (AUS, One Pro Cycling) m.t.
6. José-Joaquin Rojas (ESP, Movistar Team) m.t.
7. Nathan Haas (AUS, Dimension Data) m.t.
8. Pieter Vanspeybrouck (BEL, Topsport Vlaanderen-Baloise) m.t.
9. Luka Mezgec (SLO, Orica-BikeExchange) m.t.
10. Zico Waeytens (BEL, Team Giant-Alpecin) m.t.

Classement général :

1. Danny Van Poppel (PBS, Team Sky) en 3h32’04"
2. Jean-Pierre Drucker (LUX, BMC Racing Team) m.t.
3. Gianni Meersman (BEL, Etixx-Quick Step) m.t.
4. Wouter Wippert (PBS, Cannondale-Drapac) m.t.
5. Steele Von Hoff (AUS, One Pro Cycling) m.t.
6. José-Joaquin Rojas (ESP, Team Movistar) m.t.
7. Nathan Haas (AUS, Dimension Data) m.t.
8. Pieter Vanspeybrouck (BEL, Topsport Vlaanderen-Baloise) m.t.
9. Luka Mezgec (SLO, Orica-BikeExchange) m.t.
10. Zico Waeytens (BEL, Team Giant-Alpecin) m.t.

<< Article précédent | Article suivant >>

Fulcrum Speed 40c
Tour Métropole Nice
KTM mai18
Abus mai18
Maurienne Tourisme