Compte-rendu de la deuxième journée de l'Oxygen Challenge

VTT Publié le 19/05/2012 22:35

Sillonnant les massifs du Cantal, l'épreuve reine de l'Oxygen Challenge, le marathon, a couronné Frédéric Frech sur le 55 km et Julien Toppan sur le 85 km.

Départ du 55 km à l'Oxygen Challenge
© Vélo101

Samedi au Lioran, c'est le jour du vtt et du long, au menu dès 8 heures du matin, le marathon cross-country, 85 kilomètres, il fait 7.5° et les 200 participants ont comme mot d'ordre de ne pas trop batifoler car la météo de l'après-midi est annoncée moins bonne que celle du matin. Carole Montillet, la marraine de la station du Lioran, est là pour encourager tous les sportifs qui se sont donné rendez-vous pour ce samedi de l'ascension où dès la sortie de la prairie des Sagnes il faut crapahuter, tout au long de ce qui faisait hier vendredi le départ "musclé" du prologue.85 kms, 3800 mètres de dénivellation positive, direction Lavessière au bout de 10 kms, la forêt de Murat et le col de la Molède à 1329 mètres, franchi après 23 kilomètres. Ensuite c'est Albepierre qu'on visite deux fois avec le GR4 à se coltiner sur 5 kms, entre 35 et 40, avant le Puy Mary, l'autre appellation du Prat de Bouc au km 45, 1396 mètres, deuxième ravitaillement.

Grosse difficulté du jour, le pas des Alpins situé à 1750 mètres, la plus haute altitude du 55 kilomètres, mais pas encore le plus haut du 85 kilomètres qui tire vers le Plomb du Cantal, 1855 mètres, et les crêtes pour rejoindre le buron de la Tuillière, et son panorama magnifique avec 25 kilomètres à rajouter pour faire bonne mesure et rejoindre Thiézac puis Le Lioran et sa prairie verdoyante.
 
Pour le 55 kilomètres, la bifurcation se fait au pas des Alpins où les coureurs tirent à droite, le long du téléphérique du Plomb du Cantal, pour descendre sur 5 kilomètres et atteindre les Sagnes, où les premiers sont attendus 1 heure avant ceux du 85 kilomètres, partis 1 heure avant. La moyenne des meilleurs est facile à calculer, du 15 km/h, c'est dire qu'on est dans du vrai cross-country, et ce matin au départ pas mal de "tout mous" avec suspension et amortisseurs !

Le 55 c'est l'épreuve support des Oxygen Séries vtt, à dimension plus "humaine" que le 85, surtout avec des conditions météo difficiles, c'est sans doute la vraie raison du succès populaire de cette distance. Ce matin, ils sont plus de 515 à prendre le départ, chacun à son rythme, pour une durée d'effort comprise entre 3 heures et près de 7heures et demi pour ceux qui ont le plus apprécié le Cantal et ses points de vue à couper le souffle au propre comme au figuré. Le vtt et plus particulièrement ce cross-country est l'épreuve qui remporte le plus de succès parmi les 12 épreuves, vtt et trail confondues, proposées tout au long du tryptique Cantalien.

Nicolas Bonnieu et Frédéric Frech refont la course
© Vélo101

1er point de contrôle au km 23, au col de la Molède, les premiers du 85 kms sont passés en 1h17' en duo - pour aller plus loin ! - Thibault Delpuech et Julien Toppan, main dans la main ou presque. Même scénario sur le 55 kms où Frédéric Frech et Nicolas Bonnieu sont roue dans roue mais notoirement plus vite que les pilotes au long cours, 1h13'21" pour les duettistes. Soit 1' d'avance ou presque sur un trio composé de Thibault Soutade, Sébastien Souchon, et Etienne Puech. La première féminine Coralie Redelsperger est à 12' des premiers garçons. Au point intermédiaire numéro 2 le duo de tête du 55 kms est resté le même, Frech et Bonnieu marchent de conserve, et en sont à un peu plus de 2 heures, au kilomètre 38. Restent 17 kms pour faire la différence entre les deux. Trois facteurs vont faire la différence, d'abord, le 29' contre le 26', ensuite le physique et enfin le prologue d'hier qui a débloqué Frech alors que l'Aveyronnais Bonnieu ne se consacre qu'au 55 aujourd'hui et au rallye demain.
 
Au final de ce 55 en un peu moins de 3 heures, 2h55'27 pour Frédéric Frech qui conforte et accroît son avantage sur ces Oxygen Séries vtt. Nicolas Bonnieu a fléchi mais pas craqué, il a cédé un peu plus de 2' sur cette dernière partie, en 2h57'41" il rejoint la prairie des Sagnes, où les trailers et vététistes en finissent sous le soleil et unanimement contents.
 
Sur le marathon 85 kms, au point 2, soit après 38 kms, ils sont toujours deux en tête: Delpuech et Toppan en sont à 2h06' soit un peu plus de 18 km/h. Derrière, le trio a éclaté et ils sont à 2 puis 5 et 7' d'intervalle.  21 kilomètres plus loin, au buron de la Tuillière, Julien Toppan est parti sur la partie la plus physique, il passe avec 1'10" d'avance sur son ex-compagnon de route, l'ex duo a accru son avantage sur les poursuivants pointés à 8, 13 et 20'. On range la photo-finish !

L'arrivée victorieuse de Frédéric Frech sur le 55 km de l'Oxygen Challenge
© Vélo101

Pointage 4 au kilomètre 66, le suspense est relancé car Delpuech a recollé Toppan (qui s'était arrêté pour un besoin, tout à fait naturel), les deux passent en 3heures et 52 minutes et là, c'est Toppan qui temporise pour que son compagnon reste au contact. Le vent, le froid (relatif mais vif, même avec une pointe de soleil) ont mis à mal les organismes, et après Thiézac, le physique et le mental vont faire la différence. A 9 kms de l'arrivée, la messe est dite, Julien Toppan qui a géré parfaitement son affaire, en finit en un peu plus de 5 heures, mais surtout plus de 10' avant Thibault Delpuech. Comme il nous le révèle dans son interview, Julien Toppan a profité de l'expérience de 2011, expérience et aussi météo, l'homme craint le froid, et les conditions météo du jour l'ont favorisé. Le troisième est Guillaume Pot, les couleurs Auvergnates sont au zénith, 3 pilotes du coin sur le podium, comme quoi jouer à domicile à vtt aussi, c'est un avantage indéniable.
 
Les arrivées vont maintenant se succéder pendant plusieurs heures, doux mélange des genres, les enduristes et les crosseurs longs ou courts se mélangent allègrement, les protections et les casques intégraux faisant la différence.
 
Demain dimanche, 3ème et dernière étape de ces vtt Oxygen séries avec encore une novation, le rally vtt 24 kms, est un mix entre l'enduro des années précédentes (donc typé xc) et du vrai cross country : 1000 mètres de dénivellation positive, pour 1300 de négatif. On part du télésiège de Rombière, on passe le col du Gliziou puis le col du Pertus (1309 mètres) et on finit sur la prairie des sagnes, par le col du font de Cère, fermé à la circulation. Le tout avec des spéciales et des liaisons, pour ceux qui veulent déguster une dernière tranche de Cantal, 24 kilomètres également mais en rando gourmande ! Rando à profil largement descendant, à partir du Plomb du Cantal, départ pour tous à 9h30.

Classement XC 55 km femme :

1. Coralie Redelsperge en 3h38'56"
2. Corinne Garcia en 4h29'49"
3. Anaïs Marguerite en 4h39'09"

Classement XC 55 km homme :

1. Frédéric Frech en 2h55'27"
2. Nicolas Bonnieu en 2h57'41"
3. Sébastien Souchon en 3h04'34"

Classement XC 85 km femme :

1. Viviane Rognant en 6h43'15"
2. Emilie Lecomte en 6h56'34"
3. Audrey Ehanno en 7h37'56"

Classement XC 85 km homme :

1. Julien Toppan en 5h13'40"
2. Thibault Delpuech en 5h27'05"
3. Guillaume Pot en 5h29'17"

<< Article précédent | Article suivant >>

Origine avril 2014
Colnago avril 2014
MCSV avril 2 2014
Selle Italia avril 2014

Get Adobe Flash player

KTM avril 2014
Sport Optique mars 2014
Bosses du 13 avril 2014 Chateau avril 2014
Prologo avril 2014 Matsport 2014
Laboratoire Fenioux février 2014

Get Adobe Flash player

Cycle Tyres Direct avril 2014