FLASHS

Tests de matériel

Test du Canyon Grail

Publié le 06/06/2018 07:30

Canyon lance son vélo gravel avec le Grail. Un vélo novateur avec un cadre et un cockpit inédits, et qui se montre séduisant autant par son confort que son rendement.

Le Canyon GrailLe Canyon Grail | © Vélo 101Venue tout droit du continent américain, la pratique du gravel séduit et fait sa place en Europe. Canyon s'est lancé dans ce marché avec un modèle baptisé Grail. Plutôt que proposer un vélo de route ou de cyclo-cross dont les composants auraient été modifiés, la marque allemande a spécifiquement conçu un cadre destiné à cette pratique. En plus d'un cadre inédit, Canyon a créé un tout nouveau cintre, le CP01 Cockpit CF, qui se veut révolutionnaire, tant par ses formes que ses qualités. Pour ce premier essai en la matière, le ton est donné : le vélo doit être confortable, adapté aux spécificités du gravel mais non dénué de rendement. Pour ce qui est du premier coup d’œil, le vélo a du style. Entre la forme du cockpit et les lignes du cadre, le vélo ne laisse pas indifférent. Le coloris noir et cuivre de notre modèle de test nous a beaucoup plu.

Comme nous l'expliquions en introduction, le Grail est un cadre inédit. Il dispose d'une géométrie qui lui est propre avec notamment un reach court et un stack surélevé. Des côtes destinées à apporter du confort dans la position du cycliste. Le cadre présente aussi un empattement important, de 1029 mm sur un cadre de taille M. Cela se ressent dès que l'on monte sur le vélo. On sent qu'il est plus grand qu'un vélo à la géométrie traditionnelle. Cette géométrie particulière permet au vélo d'avoir plus de stabilité et de confort, en adéquation avec les exigences requises par la pratique du gravel. On sent que le Grail est bien posé sur le sol ce qui donne confiance en sa machine, même si le terrain est cassant

Le cockpit carbone CP01 du Canyon GrailLe cockpit carbone CP01 du Canyon Grail | © Vélo 101L'élément remarquable sur ce Grail est l'ensemble cintre potence CP01 Cockpit CF, un cintre carbone composé de deux barres horizontales. Un style qui tape à l’œil (c'est du jamais vu !) et qui fait en quelque sorte la signature du Grail. Mais si Canyon a créé ce cockpit si original, c'est pour une bonne raison : la barre supérieure est légèrement souple. Lorsqu'on pose les mains dessus, les vibrations occasionnées par un chemin graveleux ou une route en mauvaise état sont atténuées. Nous y reviendrons dans les paragraphes suivants.  La partie basse garde une très bonne rigidité. Mains en bas du guidon, le pouce vient se poser sur la barre horizontale inférieure, permettant de s'agripper fermement au cintre. Cette position nouvelle pour la main est une vraie réussite pour effectuer ses descentes avec précision et sécurité.

Le vélo est équipé d'un groupe Ultegra Di2 avec freinage hydraulique, une valeur sûre qui s'accorde parfaitement avec le vélo et son esprit. Le changement de vitesses est rapide, facile et efficace quel que soit le type de revêtement sur lequel on évolue. Des braquets adaptés de 50/34 pour les plateaux, et 11/34 pour la cassette équipent le Grail. Avec ces braquets, nous n'avons jamais été pris en défaut. Côté freinage, le système hydraulique fonctionne à la perfection. Précis et puissant, le pilotage devient un vrai régal.

Le cockpit CP01 parfaitement intégré dans le cadreLe cockpit CP01 parfaitement intégré dans le cadre | © Vélo 101Le Grail est monté sur une paire de roues DT Swiss C 1800 Spline, des roues robustes, parfaite pour le Grail.  Elles sont chaussées de pneus Schwalbe G-One Bite, de 40 mm de largeur, dotés de crampons peu volumineux. Nous avons apprécié leur bon rendement sur la route et leur accroche dans les virages. Gonflés à 3 bars, ils apportent beaucoup de confort. A 5 bars, ils gagnent notablement en vitesse. Nous avons adoré cette polyvalence selon la pression injectée au gonflage. A noter qu'ils peuvent être montés en tubeless sur ces mêmes DT Swiss C 1800 Spline, un détail intéressant. Pour le reste des composants, Canyon a doté le Grail de son excellente tige de selle VCLS 2.0 CF. Une très bonne selle Fizik Alliante R5 vient compléter ce vélo.

Passés toutes ces caractéristiques alléchantes, qu'en est-il du comportement du Canyon Grail sur la route ? Ou plutôt sur les pistes ? Commençons par la qualité principale recherchée, le confort. Dès la première portion gravel, le vélo renvoie un confort incroyable. Tout ou presque sur ce vélo y participe, que ce soit le cadre, le cockpit, la tige de selle ou les pneus. Mention spéciale pour le cockpit CP01, il est tout simplement bluffant ! Mains en haut du guidon, l'absorption des vibrations est d'une terrible efficacité. Les pistes ou autres routes pavées deviennent ainsi beaucoup moins cassantes. Ce cockpit constitue un atout de taille pour le Grail. Un rapide retour sur notre habituel vélo nous a permis de constater que le Grail est maître dans le confort. Indirectement, ce confort permet de préserver ses forces. Nous avons constaté que nous avions plus de facilités à terminer une sortie de 5h avec le Grail qu'avec notre propre vélo. Rouler des heures, le Grail sait faire !

Une géométrie particulière pour la Canyon GrailUne géométrie particulière pour la Canyon Grail | © Vélo 101Au vu du confort du Grail, nous redoutions qu'il soit dénué de rendement mais Canyon a réussi a concevoir un vélo qui a des arguments lorsqu'on souhaite appuyer sur les pédales. Sans être une bête de course, le Grail se débrouille vraiment bien sur la route. C'est un vélo qui sait rouler, la différence avec un vélo de route classique est minime. Sur les changements de rythmes, le vélo a du répondant avec juste ce qu'il faut de nervosité pour se faire plaisir. Le poids du vélo jouera toutefois en sa défaveur lorsque la route s'élève mais il faut se rappeler que l'on a un vélo gravel entre les jambes. Sur la balance, notre Grail CF SL de test affiche 8,5 kg en taille M, du très bon pour un gravel. Le cadre nu pèse 1040 grammes (en taille M). La version SLX, plus légère, affiche 830 grammes. C'est remarquable quand on sait qu'un cadre Canyon Ultimate pèse 820 grammes !

Remarqué par son look atypique, ce Canyon Grail est aussi remarquable par les qualités qu'il affiche. Si nous devions résumer ce test, nous dirions que le confort du vélo est excellent et qu'il nous aura agréablement surpris par son très bon rendement. C'est aussi un vélo très joueur grâce à ses qualités de pilotage. Il est fait pour explorer de nouveaux circuits et trouver du plaisir au-delà des simples routes. Pour les plus aventuriers d'entre nous, Canyon a développé, en partenariat avec Topeak, une ligne de sacoches à fixer sur le cadre. Le Grail est disponible en 6 versions : de 2199€ pour le Grail CF SL 7.0 en Shimano 105 à 4599€ pour le Grail CF SLX 8.0 en Shimano Ultegra Di2. Notre modèle de test, le Grail CF SL 8.0 coûte quant à lui 3299€. Un bon rapport qualité-prix. Une version du Grail en aluminium sera également disponible dans les semaines à venir.

Plus d'informations sur www.canyon.com. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 25 août 2018
dimanche 26 août 2018
samedi 08 septembre 2018
dimanche 09 septembre 2018
samedi 15 septembre 2018
dimanche 16 septembre 2018

VOIR TOUTES LES EPREUVES

La Dromoise