FLASHS

Piste

Le retour de Sir Hoy

Publié le 25/03/2010 23:00

Championnats du Monde. Chris Hoy entre dans l'Histoire de la piste britannique en décrochant son dixième titre mondial toutes disciplines confondues grâce au keirin.

L'équipe de France n'est pas passée loin du titre mondial hier soir en vitesse par équipes, mais c'est pourtant bien une médaille d'argent que les Bleus (Baugé, Sireau et D'Almeida) ont accroché autour de leur cou dans l'enceinte du vélodrome de Ballerup, au Danemark. Le ton est donné dans ces Championnats du Monde de cyclisme sur piste, dont cinq finales sont organisées aujourd'hui.

Alex Rasmussen sacré devant les siensAlex Rasmussen sacré devant les siens | © Copenhague 2010Place d'abord à l'épreuve masculine du scratch, comprenez un semblant de course en ligne... sur une piste. Le Danois Alex Rasmussen, qui court pour le Team Saxo Bank, en est l'un des spécialistes, lui qui avait obtenu le titre mondial il y a cinq ans. Sur ses terres, il est donc plus motivé que jamais et entraîne avec lui deux concurrents : le Cubain Juan-Esteban Arango et le Japonais Kazuhiro Mori. Ce trio va parvenir à reprendre un tour au reste du peloton afin de se disputer le maillot arc-en-ciel au sprint. Et devant les siens, Alex Rasmussen réalise la performance tant convoitée. Il devient champion du monde du scratch, offrant un premier titre au Danemark sur cette édition des Championnats du Monde. Tenant du titre, le Français Morgan Kneisky termine cette fois en retrait. Il se classe 9ème.

Il manque 107 millièmes de seconde aux Françaises Sandie Clair et Clara Sanchez pour intégrer le dernier carré de la vitesse par équipes féminine. Les Bleus terminent 5ème de l'épreuve et laissent s'expliquer en finale les Australiennes Kaarle McCulloch et Anna Meares et les Chinoises Jinjie Gong et Junhong Lin. Vingt-quatre heures après avoir obtenu le titre mondial en 500 mètres, Anna Meares mène à nouveau l'Australie à la gagne. Prenant le relais avec 27 millièmes de seconde d'avance sur sa rivale, elle s'impose avec 269 millièmes de seconde d'avance. Kaarle McCulloch et Anna Meares conservent ainsi leur titre mondial, acquis l'an passé à Pruszkow. Le podium de la vitesse par équipes est complété par les Lituaniennes Gintare Gaivenyte et Simona Krupeckaite, vainqueur des Britanniques Victoria Pendleton et Jessica Varnish.

Taylor Phinney, un poursuiteur en orTaylor Phinney, un poursuiteur en or | © Casey Gibson/USA CyclingS'agissant de la préservation d'un titre mondial, l'Américain Taylor Phinney frappe encore une fois en poursuite individuelle, une discipline dont il est le champion du monde en titre. A 19 ans, l'impressionnant jeune homme obtient sur la piste de Copenhague son second titre mondial de poursuite, n'ayant pas laissé la moindre chance en finale à son adversaire néo-zélandais Jesse Sergent. La note s'accroit au fur et à mesure des tours : 699 millièmes après 1000 mètres, 1"290 après 2000 mètres, 1"424 après 3000 mètres et finalement 2"459 après les 4000 mètres. Enfant de deux anciens champions cyclistes, Connie Carpenter et Davis Phinney, le jeune Taylor est promis à un avenir en or. Aussi brillant que celui du double champion olympique de la discipline, Bradley Wiggins ? L'Australien Jack Bobridge hérite de la médaille de bronze.

Retour chez les dames à présent avec la poursuite par équipes, discipline dans laquelle nos Françaises Sophie Creux, Fiona Dutriaux et Pascale Jeuland ont dû se contenter de l'avant-dernière place : 13èmes. C'est qu'il n'y avait rien à faire face à des concurrentes comme les Australiennes Ashlee Ankudinoff, Sarah Kent et Josephine Tomic ou les Britanniques Elizabeth Armitstead, Wendy Houvenaghel et Joanna Rowsell, qui se sont retrouvées en finale. Et quel match ! Si les Britanniques ont réalisé le meilleur départ, les Australiennes ont repris l'avantage après 750 mètres pour préserver une demi-seconde d'avance sur la ligne d'arrivée et offrir à l'Australie une quatrième médaille d'or en deux soirées. Au troisième rang se sont classées les Néo-Zélandaises Rushlee Buchanan, Lauren Ellis et Alison Shanks.

Chris Hoy reconquiert le titre mondial en keirinChris Hoy reconquiert le titre mondial en keirin | © Copenhague 2010Mais le clou de la soirée restera le tournoi de keirin, au sein duquel concourait sir Hoy ! Le triple champion olympique de Pékin, grand absent des Mondiaux 2009 en raison d'une blessure, est de retour sur la piste de Ballerup. Et s'il a été vaincu hier en vitesse par équipes, médaillé de bronze, il a bien l'intention d'établir un record dans l'Histoire du cyclisme britannique en décrochant un dixième titre mondial toutes disciplines confondues. Sacré quatre fois dans le kilomètre, deux fois en vitesse par équipes, une fois en vitesse individuelle, il s'apprête à obtenir son quatrième titre en keirin. Chris Hoy est de retour. A 34 ans, il obtient sa place en finale après avoir remporté les deux manches préliminaires. Il y retrouve Azizulhasni Awang, Maximilian Levy, Teun Mulder, Sam Webster et François Pervis.

Vainqueur de son premier sprint et troisième en demi-finale, le Mayennais représente l'unique chance de médaille pour les Bleus aujourd'hui. Mais il se précipite à prendre les devants à trois tours de l'arrivée, au moment où l'allure s'intensifie radicalement. Et quand le sprint est lancé, François Pervis se fait remonter par ses adversaires. Chris Hoy est au coude à coude avec le Malaisien Azizulhasni Awang mais il remporte son duel et signe une page de l'Histoire du cyclisme britannique. Avec des vues certaines sur le titre de la vitesse individuelle dimanche. Sur la ligne, Chris Hoy vainc Azizulhasni Awang et le tout nouveau champion du monde de vitesse par équipes Maximilian Levy. François Pervis, lui, termine 5ème.

Scratch Messieurs :

Finale :

1. Alex Rasmussen (DAN, Danemark)
2. Juan-Esteban Arango (CUB, Cuba)
3. Kazuhiro Mori (JAP, Japon)
4. Martin Blaha (TCH, République Tchèque) à 1 tour
5. Chris Newton (GBR, Grande-Bretagne) à 1 tour
6. Mykhaylo Radionov (UKR, Ukraine) à 1 tour
7. Thomas Scully (NZL, Nouvelle-Zélande) à 1 tour
8. Ho Ting Kwok (HKG, Hong Kong) à 1 tour
9. Morgan Kneisky (FRA, France) à 1 tour
10. Erik Mohs (ALL, Allemagne) à 1 tour
11. Zachary Bell (CAN, Canada) à 1 tour
12. Tim Mertens (BEL, Belgique) à 1 tour
13. Magkoyras Neofytos Sakellaridis (GRE, Grèce) à 1 tour
14. Viktor Shmalko (RUS, Russie) à 1 tour
15. Elia Viviani (ITA, Italie) à 1 tour
16. Pablo Seisdedos (CHI, Chili) à 1 tour
17. Lukasz Bujko (POL, Pologne) à 1 tour
18. Daniel Holloway (USA, Etats-Unis) à 1 tour
19. Travis Meyer (AUS, Australie) à 1 tour
20. Franco Marvulli (SUI, Suisse) à 1 tour
21. Werner Riebenbauer (AUT, Autriche) à 1 tour
22. Matthew Brammeier (IRL, Irlande) à 1 tour
Abandons : Angel Dario Colla (ARG, Argentine) et Alexey Kolessov (KAZ, Kazakhstan)

Vitesse par équipes Dames :

Qualifications :

1. Australie (AUS) en 33"037
2. Chine (CHN) en 33"244
3. Lituanie (LIT) en 33"261
4. Grande-Bretagne (GBR) en 33"383
5. France (FRA) en 33"490
6. Allemagne (ALL) en 33"604
7. Pays-Bas (PBS) en 33"672
8. Russie (RUS) en 34"269
9. Pologne (POL) en 35"058
10. Hong Kong (HKG) en 35"252
11. Grèce (GRE) en 36"008
12. Thaïlande (THA) en 37"325

Finale :

1. Australie (AUS) en 32"923
2. Chine (CHN) en 33"192

Petite finale :

3. Lituanie (LIT) en 33"109
4. Grande-Bretagne (GBR) en 33"593

Poursuite individuelle Messieurs :

Qualifications :

1. Jesse Sergent (NZL, Nouvelle-Zélande) en 4'15"988
2. Taylor Phinney (USA, Etats-Unis) en 4'16"102
3. Jack Bobridge (AUS, Australie) en 4'17"169
4. Alexander Serov (RUS, Russie) en 4'18"356
5. Rohan Dennis (AUS, Australie) en 4'19"292
6. Vitaliy Shchedov (UKR, Ukraine) en 4'20"316
7. Westley Gough (NZL, Nouvelle-Zélande) en 4'20"685
8. Lasse Norman Hansen (DAN, Danemark) en 4'22"239
9. Vitaliy Popkov (UKR, Ukraine) en 4'22"999
10. Juan Esteban Arango Carvajal (CUB, Cuba) en 4'23"595
11. Patrick Gretsch (ALL, Allemagne) en 4'24"224
12. David O'Loughlin (IRL, Irlande) en 4'25"203
13. Artur Ershov (RUS, Russie) en 4'25"352
14. Marco Coledan (ITA, Italie) en 4'26"267
15. Levi Heimans (PBS, Pays-Bas) en 4'26"405
16. Arno Van Der Zwet (PBS, Pays-Bas) en 4'26"677
17. Ingmar De Poortere (BEL, Belgique) en 4'27"400
18. Albert Torres Barcelo (ESP, Espagne) en 4'28"327
19. Jonathan Dufrasne (BEL, Belgique) en 4'29"416
20. King Lok Cheung (HKG, Hong Kong) en 4'32"195
21. Julien Morice (FRA, France) en 4'33"391
22. Gediminas Bagdonas (LIT, Lituanie) en 4'33"590
23. Jie Wang (CHN, Chine) en 4'34"747
24. Xiao Jiang (CHN, Chine) en 4'38"331
25. Magkoyras Neofytos Sakellaridis (GRE, Grèce) en 4'39"081
26. Silvan Dillier (SUI, Suisse) en 4'47"445
Disqualifié : Alexey Kolessov (KAZ, Kazakhstan)

Finale :

1. Taylor Phinney (USA, Etats-Unis) en 4'16"600
2. Jesse Sergent (NZL, Nouvelle-Zélande) à 4'18"459

Petite finale :

3. Jack Bobridge (AUS, Australie) en 4'18"066
4. Alexander Serov (RUS, Russie) en 4'21"263

Poursuite par équipes Dames :

Qualifications :

1. Australie (AUS) en 3'23"161
2. Grande-Bretagne (GBR) en 3'23"369
3. Nouvelle-Zélande (NZL) en 3'24"405
4. Etats-Unis (USA) en 3'24"661
5. Pays-Bas (PBS) à 3'25"156
6. Canada (CAN) en 3'26"132
7. Allemagne (ALL) à 3'27"236
8. Ukraine (UKR) à 3'27"662
9. Belgique (BEL) à 3'27"690
10. Chine (CHN) en 3'28"194
11. Russie (RUS) à 3'28"644
12. Pologne (POL) en 3'32"035
13. France (FRA) en 3'32"199
14. Italie (ITA) en 3'34"329

Finale :

1. Australie (AUS) en 3'21"748
2. Grande-Bretagne (GBR) en 3'22"287

Petite finale :

3. Nouvelle-Zélande (NZL) en 3'21"552
4. Etats-Unis (USA) en 3'24"571

Keirin Messieurs :

Premier tour :

1. Matthew Crampton (GBR, Grande-Bretagne)
2. Maximilian Levy (ALL, Allemagne)
3. Jason Niblett (AUS, Australie)
4. Francesco Ceci (ITA, Italie)
5. Charlie Conord (FRA, France)
6. Zafeirios Volikakis (GRE, Grèce)

1. François Pervis (FRA, France)
2. Sam Webster (NZL, Nouvelle-Zélande)
3. Denis Spicka (TCH, République Tchèque)
4. Kota Asai (JAP, Japon)
5. Carsten Bergemann (ALL, Allemagne)
6. Michael Thomson (AFS, Afrique du Sud)
7. Kasper Lindholm Jessen (DAN, Danemark)

1. Azizulhasni Awang (MAS, Malaisie)
2. Teun Mulder (PBS, Pays-Bas)
3. Christos Volikakis (GRE, Grèce)
4. Michael Seidenbecher (ALL, Allemagne)
5. Simon Van Velthooven (NZL, Nouvelle-Zélande)
6. Adam Ptacnik (TCH, République Tchèque)
7. Kazunari Watanabe (JAP, Japon)

1. Chris Hoy (GBR, Grande-Bretagne)
2. Shane Perkins (AUS, Australie)
3. Roy Van Den Berg (PBS, Pays-Bas)
4. Andrii Vynokurov (UKR, Ukraine)
5. Travis Smith (CAN, Canada)
6. Saifei Bao (CHN, Chine)
Disqualifié : Josiah Ng Onn Lam (MAS, Malaisie)

Repêchages :

1. Simon Van Velthooven (NZL, Nouvelle-Zélande)
2. Denis Spicka (TCH, République Tchèque)
3. Andrii Vynokurov (UKR, Ukraine)
4. Michael Thomson (AFS, Afrique du Sud)

1. Jason Niblett (AUS, Australie)
2. Travis Smith (CAN, Canada)
3. Francesco Ceci (ITA, Italie)
4. Kasper Lindholm Jessen (DAN, Danemark)
Déclassé : Adam Ptacnik (TCH, République Tchèque)

1. Michael Seidenbecher (ALL, Allemagne)
2. Christos Volikakis (GRE, Grèce)
3. Kazunari Watanabe (JAP, Japon)
4. Charlie Conord (FRA, France)
5. Saifei Bao (CHN, Chine)

1. Kota Asai (JAP, Japon)
2. Carsten Bergemann (ALL, Allemagne)
3. Zafeirios Volikakis (GRE, Grèce)
4. Roy Van Den Berg (PBS, Pays-Bas)

Deuxième tour :

1. Chris Hoy (GBR, Grande-Bretagne)
2. Azizulhasni Awang (MAS, Malaisie)
3. Sam Webster (NZL, Nouvelle-Zélande)
4. Shane Perkins (AUS, Australie)
5. Michael Seidenbecher (ALL, Allemagne)
6. Kota Asai (JAP, Japon)

1. Maximilian Levy (ALL, Allemagne)
2. Teun Mulder (PBS, Pays-Bas)
3. François Pervis (FRA, France)
4. Simon Van Velthooven (NZL, Nouvelle-Zélande)
5. Jason Niblett (AUS, Australie)
6. Matthew Crampton (GBR, Grande-Bretagne)

Finale :

1. Chris Hoy (GBR, Grande-Bretagne)
2. Azizulhasni Awang (MAS, Malaisie)
3. Maximilian Levy (ALL, Allemagne)
4. Teun Mulder (PBS, Pays-Bas)
5. François Pervis (FRA, France)
6. Sam Webster (NZL, Nouvelle-Zélande)

Petite finale :

7. Matthew Crampton (GBR, Grande-Bretagne)
8. Michael Seidenbecher (ALL, Allemagne)
9. Simon Van Velthooven (NZL, Nouvelle-Zélande)
10. Shane Perkins (AUS, Australie)
11. Jason Niblett (AUS, Australie)

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE