FLASHS

Pros

Ce qu'il faut retenir des championnats d'Europe

Publié le 19/09/2016 15:50

Les premiers championnats d'Europe élites se sont terminés ce week-end. Pour une première à Plumelec, le bilan est plutôt excellent. Voici ce qu'il faut en retenir.

Sagan champion d'europeSagan champion d'europe | © UECSagan, imbattable

Difficile de définir autrement le champion slovaque, sur ces premiers championnats d'Europe élites. Trop fort, trop malin, bien protégé par ses coéquipiers jusqu'au pied de la dernière ascension, le champion du monde n'a fait qu'une bouchée de ses rivaux. Sagan délaisse le temps d'une course l'arc en ciel, pour s'accaparer les étoiles du titre continental. Le tout devant un public entièrement acquis à sa cause. Le coureur de la Tinkoff était attendu, il est venu, il a vaincu, fin de l'histoire. Néanmoins cette nouvelle victoire renforce un peu plus le palmarès prestigieux que cette réelle rock-star du vélo est en train de se forger. Difficile de faire mieux pour un premier champion d'Europe élites de l'histoire…

 

Anna Van Der Breggen champion d'europeAnna Van Der Breggen champion d'europe | © UECVan Der Breggen, le début du règne

Anna Van Der Breggen, 26 ans, était avant cette saison une valeur sûre du cyclisme féminin. Une jeune femme toujours placée, mais rarement gagnante dans les grands rendez-vous. L'an passé, forte d'une victoire sur le Tour d'Italie et de la Flèche Wallonne, la jeune Néerlandaise se plaçait en logique candidate aux titres mondiaux, chrono et course en ligne. A chaque fois, la cycliste de Rabobank Liv se classe seconde. Cette saison, changement de décor : Anna Van Der Breggen ne se rate pas, et s'impose à la manière d'une Marianne Vos il y a quelques saisons. Championne olympique à Rio, la voilà désormais championne d'Europe élites. Rendez-vous est pris pour le Qatar…

 

Championnat d'europe espoirsChampionnat d'europe espoirs | © UECLes espoirs, Niewiadoma, Alaphilippe : l'avenir arrive

Les championnats d'Europe à Plumelec ont été marqués par des courses spectaculaires, ponctuées de suspens, où Cadoudal a bien souvent joué le rôle de juge de paix. Mais surtout, ces courses ont permis de révéler certains coureurs, et confirmer l'immense potentiel de certains. Chez les juniors et espoirs, un maillot de champion d'Europe ne s'acquiert jamais par hasard. Tous seront à surveiller ces prochaines années. Mais sur les courses élites, les jeunes aussi ont fait parler leur talent. Chez les femmes, la Polonaise Katarzyna Niewiadoma a donné du fil à retordre à Van Der Breggen. Elle devient finalement championne d'Europe espoirs pour la seconde année consécutive. Une chose est sûre, on n'a pas fini de voir la jeune femme de 21 ans au premier plan… Chez les élites hommes, Julian Alaphilippe, 24 ans et deuxième derrière Sagan, continue de prouver qu'il appartient désormais au gotha mondial.

 

Nicolas Malle champion europeNicolas Malle champion europe | © UECL'équipe de France au niveau

Les tricolores repartent de Plumelec avec l'excellent bilan de sept médailles (deux titres, deux d'argent et trois de bronze). Les juniors français parviennent à truster les deux titres, dans le chrono (Brunel) et sur la course en ligne (Malle et Jeannière). Chez les élites, Alaphilippe (2e), Dumoulin (4e) et Gallopin (7e) pouvaient difficilement mieux faire. Les dames n'ont pas été en reste puisqu'elles ramènenent deux médailles de bronze : Eraud sur la course en ligne espoirs, et Labous sur le chrono juniors. Il ne faut pas non plus oublier les élites féminines qui n'ont pas démérité (Cordon-Ragot 5e du chrono), ou encore les espoirs (Cosnefroy 4e de la course en ligne). Après des Jeux mitigés, l'équipe de France a montré un visage radieux, à domicile. On en redemande.

 

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE