FLASHS

Pros

Ils ne se reposent jamais

Publié le 20/05/2010 18:05

Giro # 12. Le champion d'Italie Filippo Pozzato offre enfin à l'Italie la victoire d'étape qu'elle recherchait sur le Giro. Quelques favoris reprennent un peu de terrain.

Un groupe royal se présente sur la ligne, emmené par Filippo PozzatoUn groupe royal se présente sur la ligne, emmené par Filippo Pozzato | © SirottiProgressivement, le Tour d'Italie s'approche des Dolomites, l'unique massif de la course rose, qu'on abordera samedi et bien plus encore dimanche pour une dernière semaine de compétition ultra montagneuse. A la faveur de longues étapes de plus de 200 kilomètres, le peloton est en train d'effectuer sa remontée de la botte italienne, léchant aujourd'hui la côte adriatique à l'occasion d'une douzième étape dessinée entre Cita Sant'Angelo, dans les Abruzzes, et Porto Recanati, dans les Pouilles (206 km). Or cette longue procession vers les Dolomites n'aura jamais, ô grand jamais, manqué d'intérêt. Il sera curieux de compter, quand s'achèvera ce Giro incroyablement captivant, combien de jours se seront réellement écoulés sans que les favoris n'aient été farouchement sollicités. Croyez bien que le résultat se calculera sur les doigts d'une main.

Impatients d'en découdre, les candidats à la victoire finale ont quasiment réussi à faire parler d'eux tous les jours depuis le Grand Départ d'Amsterdam. Et la course poursuit son petit bonhomme de chemin au gré des rebondissements les plus improbables. Celui vécu hier a mis à mal toutes les analyses écrites depuis le départ de l'épreuve. Repoussé à dix minutes, on avait rayé le nom de Carlos Sastre (Cervélo TesTeam) de la liste des favoris. Après l'incroyable scénario de l'étape d'hier, le voilà désormais crédité de trois à quatre minutes d'avance sur ceux qui le précédaient jusqu'alors. Bien malin, vraiment, celui qui saura dire qui remportera cette folle édition du Tour d'Italie. L'avantage va tout bonnement à Carlos Sastre à présent, car il va falloir s'employer pour aller chercher jusqu'à quatre minutes au grimpeur espagnol dans les Dolomites. Mais ce Giro réserve tellement de surprises qu'on se gardera bien de faire la moindre prédiction.

L'échappée du jourL'échappée du jour | © SirottiPrenez cette douzième étape, donc, en apparence une invitation à un bref retour au calme. Le soleil resplendit de nouveau et la longue portion de route longeant la mer semble offrir du répit aux favoris. A priori, voilà une étape pour les sprinteurs, eux qui font néanmoins tous profil bas ce matin après avoir bénéficié d'un repêchage en masse. Hier soir, ils avaient regagné l'étape dans un gruppetto rejeté à plus de 46 minutes du lauréat... Les finisseurs sont néanmoins toujours dans la course et il leur sera aisé de jouer leur carte aujourd'hui, seuls trois coureurs s'essayant dans une longue échappée. A l'attaque, on retrouve une fois de plus Rick Flens (Rabobank), longuement échappé vers Utrecht puis encore vers Montalcino. L'accompagneront Olivier Kaisen (Omega Pharma-Lotto) et Yuriy Krivtsov (Ag2r La Mondiale).

Une partie des favoris donne l'assaut dans une côte placée à 12 kilomètres du but.

Le trio s'échappe après 9 kilomètres, compte très vite jusqu'à 9'40" d'avance puis fléchit sous l'action des équipes de sprinteurs, en particulier des Garmin-Transitions du leader du classement par points Tyler Farrar. La course s'engage alors dans les terres, histoire d'aller chercher quelques bosses, et il ne fait plus l'ombre d'un doute sur le sort réservé aux trois échappés. La dernière difficulté du jour, recensée à une douzaine de kilomètres de l'arrivée, va sonner le glas de la longue entreprise de Rick Flens, Olivier Kaisen et Yuriy Krivtsov, rejoints à moins de 15 kilomètres du but. Le peloton progresse donc dans cette côte de Potenza Picena (3,5 km à 4,7 %). Il ne s'agit pas d'une côte très raide mais tout dépend à quelle vitesse on l'emprunte. Et sa présence tout près de l'arrivée donne des idées aux mercenaires qui peuplent le peloton, à commencer par Jérôme Pineau (Quick Step) et Thomas Voeckler (Bbox Bouygues Telecom).

Alexandre Vinokourov et Ivan Basso aux aguetsAlexandre Vinokourov et Ivan Basso aux aguets | © SirottiLes deux coureurs français démarrent l'un après l'autre. L'allure s'intensifie brusquement et provoque une nette cassure. Avec Pineau et Voeckler, ce sont huit coureurs qui se lancent dans une tentative de la dernière heure. Et non des moindres ! Le groupe qui prend forme se constitue autour d'Alexandre Vinokourov (Astana), Ivan Basso et Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo), Stefano Garzelli (Acqua & Sapone), Damiano Cunego (Lampre-Farnese Vini), Filippo Pozzato (Team Katusha), Marco Pinotti (Team HTC-Columbia) et Michele Scarponi (Androni Giocattoli). Dix coureurs basculent ainsi en tête au sommet de la côte, semant le trouble à l'avant d'un peloton décontenancé. Piégé en beauté, Cadel Evans tente d'organiser la poursuite mais la collaboration des hommes de tête est telle que le groupe possède déjà 20 secondes d'avance...

Et nous voilà encore en train de vivre un final décoiffant ! Bien entendu, les écarts enregistrés à l'arrivée entre le groupe de tête et le peloton ne seront pas démesurés, mais le ton reste donné. Le peloton, en tête duquel on voit Cadel Evans s'agiter nerveusement et aller jusqu'à en venir aux mains avec un coureur adverse, ne reviendra pas sur les dix de tête. Nos deux Français lorgnent évidemment sur la victoire d'étape. Mais ils devront composer avec le rapide Filippo Pozzato qui, en beau champion d'Italie qu'il est, offre enfin à l'Italie une première victoire individuelle sur ce Giro. Pozzato devance Voeckler, Pineau et les autres. Au terme d'un final saisissant, les favoris précités reprennent 10 secondes à leurs adversaires restés coincés dans le peloton. C'est dérisoire au bout du compte mais c'est toujours ça de pris. Mais ça n'empêche pas Richie Porte (Team Saxo Bank) de poursuivre sa route ceint du Maillot Rose de leader.

Demain vendredi, la treizième étape reliera Porto Recanati à Cesenatico (223 km).
Toutes les photos du Giro.

Classement 12ème étape :

1. Filippo Pozzato (ITA, Team Katusha) les 206 km en 5h15'50"
2. Thomas Voeckler (FRA, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
3. Jérôme Pineau (FRA, Quick Step) m.t.
4. Stefano Garzelli (ITA, Acqua & Sapone) m.t.
5. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) m.t.
6. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas-Doimo) m.t.
7. Marco Pinotto (ITA, Team HTC-Columbia) m.t.
8. Michele Scarponi (ITA, Androni Giocattoli) m.t.
9. Damiano Cunego (ITA, Lampre-Farnese Vini) m.t.
10. Ivan Basso (ITA, Liquigas-Doimo) m.t.
Classement complet

Classement général :

1. Richie Porte (AUS, Team Saxo Bank) en 54h06'16"
2. David Arroyo (ESP, Caisse d'Epargne) à 1'42"
3. Robert Kiserlovski (CRO, Liquigas-Doimo) à 1'56"
4. Xavier Tondo (ESP, Cervélo TestTeam) à 3'54"
5. Valerio Agnoli (ITA, Liquigas-Doimo) à 4'41"
6. Alexander Efimkin (RUS, Ag2r La Mondiale) à 5'16"
7. Linus Gerdemann (ALL, Team Milram) à 5'34"
8. Carlos Sastre (ESP, Cervélo TestTeam) à 7'09"
9. Laurent Didier (LUX, Team Saxo Bank) à 7'24"
10. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) à 8'14"
Classement complet

Classement par points :

1. Jérôme Pineau (FRA, Quick Step) 64 pt
2. Tyler Farrar (USA, Garmin-Transitions) 59 pt
3. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) 59 pt
4. Filippo Pozzato (ITA, Team Katusha) 57 pt
5. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) 52 pt
6. Matthew Goss (AUS, Team HTC-Columbia) 47 pt
7. Robert Forster (ALL, Team Milram) 47 pt
8. Stefano Garzelli (ITA, Acqua & Sapone) 40 pt
9. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) 39 pt
10. Evgeni Petrov (RUS, Team Katusha) 39 pt

Classement de la montagne :

1. Matthew Lloyd (AUS, Omega Pharma-Lotto) 29 pt
2. Xavier Tondo (ESP, Cervélo TestTeam) 16 pt
3. Chris-Anker Sörensen (DAN, Team Saxo Bank) 15 pt
4. Jan Bakelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) 10 pt
5. Paul Voss (ALL, Team Milram) 10 pt
6. Simone Stortoni (ITA, Colnago-CSF Inox) 10 pt
7. Rubens Bertogliati (SUI, Androni Giocattoli) 8 pt
8. Domenico Pozzovivo (ITA, Colnago-CSF Inox) 6 pt
9. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) 5 pt
10. Stefano Pirazzi (ITA, Colnago-CSF Inox) 5 pt

Classement des jeunes :

1. Richie Porte (AUS, Team Saxo Bank) en 50h46'16"
2. Robert Kiserlovski (CRO, Liquigas-Doimo) à 1'56"
3. Valerio Agnoli (ITA, Liquigas-Doimo) à 4'41"
4. Jan Bakelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 8'35"
5. Francis De Greef (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 12'21"
6. Dario Cataldo (ITA, Quick Step) à 13'22"
7. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) à 16'03"
8. Steven Kruijswijk (PBS, Rabobank) à 38'13"
9. Andrey Amador (CRC, Caisse d'Epargne) à 40'02"
10. Rigoberto Uran (COL, Caisse d'Epargne) à 44'58"

Classement par équipes :

1. Team Saxo Bank (DAN) en 151h12'13"
2. Liquigas-Doimo (ITA) à 6'22"
3. Omega Pharma-Lotto (BEL) à 13'31"
4. Rabobank (PBS) à 15'44"
5. Team Katusha (RUS) à 16'37"
6. Ag2r La Mondiale (FRA) à 19'09"
7. Team Sky (GBR) 21'40"
8. Acqua & Sapone (ITA) à 24'02"
9. Caisse d'Epargne (ESP) à 29'08"
10. Cervélo TestTeam (SUI) à 32'35"

EKOI 2

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 04 juillet 2020
vendredi 10 juillet 2020
dimanche 26 juillet 2020
dimanche 02 août 2020
samedi 08 août 2020
dimanche 09 août 2020
samedi 29 août 2020
vendredi 18 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES