FLASHS

Pros

Kévin Le Cunff, taille patron

Publié le 27/05/2018 18:30

Vainqueur devant Arthur Vichot et Guillaume Martin, Kévin Le Cunff s’est offert la dixième manche de la Coupe de France, en décrochant les Boucles de l’Aulne dimanche. La plus belle victoire de sa carrière.

Kévin Le CunffKévin Le Cunff | © DR

Et dire qu’il n’est professionnel que depuis l’an dernier. A trente ans, le Français Kévin Le Cunff (Saint-Michel-Auber 93) a créé la sensation, dimanche, sur les routes de Châteaulin, en s’imposant au sprint à l’arrivée des 179,5 kilomètres des Boucles de l’Aulne et en succédant à Odd Christian Eiking, vainqueur ici-même l’an dernier. Une victoire de prestige pour le Parisien, qui a devancé Arthur Vichot (Groupama-FDJ) et Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert), pour empocher la dixième manche de la Coupe de France et s’offrir le plus beau succès de sa jeune carrière professionnelle, lui qui ne s’était imposé jusque-là que chez les amateurs.

Si pour certains, cette 61ème édition des Boucles de L’Aulne s’apparentait à une projection dans le temps, en attendant la 5ème étape du Tour de France, reliant Lorient à Quimper et qui épousera les mêmes routes, dont l’éprouvante côte du Grannec ou le col du Menez Quelerc’h, d’autres ont profité de la course pour s’illustrer et briller, sur le difficile parcours long de 179,5 kilomètres, dont une première boucle de 17,2 kilomètres à dompter cinq fois, une deuxième de 36,8 kilomètres, puis le circuit final, de 8,1 kilomètres, à réaliser à sept reprises.

Plus tôt dans la journée, une grosse poignée de coureurs a rapidement pris son envol, pour fausser compagnie au reste du peloton. Mais à l’approche du premier passage sur la ligne, le groupe, d’une quinzaine de coureurs, repris, Luis Angel Mate Mardones (Cofidis) et Gonzalo Serrano Rodriguez (Caja Rural-Seguros RGA) en ont profité pour s’extirper du peloton et prendre une avance confortable de près de trois minutes. Au deuxième passage du Menez-Quelec’h et ses trois kilomètres à 6,2 % de moyenne, le duo espagnol a compté jusqu’à quatre minutes d’avance, avant de creuser une nouvelle fois l’écart, sur un peloton aux abonnés absents et incapable de s’entendre. Au troisième passage au sommet du Menez-Quelec’h, près de neuf minutes ont même séparé Luis Angel Mate Mardones et Gonzalo Serrano Rodriguez du peloton ! Le temps pour ce dernier de réagir et d’enfin s’entendre devant, pour travailler et réduire l’écart. Le moment choisi par le coureur de la Cofidis pour partir seul et tenter l’incroyable exploit d’arriver au bout, à quatre-vingt kilomètres de la ligne d’arrivée.

Mais sous l’impulsion d’AG2R La Mondiale, Gonzalo Serrano Rodriguez s’est rapidement fait avaler, alors qu’à l’avant du peloton, des attaques ont surgi de tous les côtés. Lancé à la poursuite de l’homme de tête, un groupe de poursuivants, emmené notamment par Arthur Vichot (Groupama-FDJ), Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale), Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert) ou encore Jesus Herrada (Cofidis), s’est lancé à l’assaut de l’Espagnol. Et à quarante kilomètres de l’arrivée, les quatorze hommes ont repris Luis Angel Mate Mardones, avec une légère avance de quarante-cinq secondes sur le peloton.

Tour à tour, la Cofidis et Direct Energie ont pris les relais à l’avant du peloton, sans jamais vraiment réussir à rentrer sur les hommes de têtes. Si Tony Gallopin (AG2R La Mondiale) et Laurent Pichon (Fortuneo-Samsic) ont bien tenté de s’extirper, personne n’est parvenu à reprendre les hommes de devant. A quinze kilomètres de l’arrivée, le peloton s’est effrité, suite aux attaques de Jérémy Cabot (Roubaix-Lille Métropole), Kévin Ledanois (Fortuneo-Samsic) et Camille Thominet (Saint-Michel-Auber 93). Mais c’est surtout devant que les choses sérieuses ont commencé. Arthur Vichot, Guillaume Martin, Alexis Gougeard et Kévin Le Cunff, suivis par Julien Antomarchi (Roubaix-Lille Métropole), ont filé, maintenant un petit écart de dix secondes sur le reste des échappées. Un écart suffisant, qui a permis aux cinq coureurs de se disputer le sprint final dans la dernière bosse du jour. Une bosse maitrisée de main de maître par Kévin Le Cunff, plus fort et vainqueur surprise, devant les favoris de cette 61ème édition des Boucles de l’Aulne.  

Prochaine étape de la Coupe de France ? Le 5 août prochain, à l’occasion de la Polynormande.

R.B. 

Classement général des Boucles de l’Aulne :

  1. Kévin Le Cunff (FRA, St-Michel-Auber 93) en 4h24’12’’
  2. Arthur Vichot (FRA, Groupama-FDJ) +2’’
  3. Guillaume Martin (FRA, Wanty-Groupe Gobert) +4’’
  4. Julien Antomarchi (FRA, Roubaix-Lille Métropole) m.t.
  5. Xandro Meurisse (BEL, Wanty-Groupe Gobert) m.t.
  6. Andrea Pasqualon (ITA, Wanty-Groupe Gobert) m.t.
  7. Romain Hardy (FRA, Fortuneo-Samsic) m.t.
  8. Jesus Herrada (ESP, Cofidis) m.t.
  9. Thomas Degand (BEL, Wanty-Groupe Gobert) +8’’
  10. Sergey Firsanov (RUS, Gazprom-RusVelo) m.t.

 

BIKE SHOW EVENTS