FLASHS

Pros

L'actu du 11 mars

Publié le 11/03/2013 09:27

Porte ne pensait pas pouvoir gagner, objectif réussi pour Péraud, Rodriguez aime les forts pourcentages, Bideau remporte Paris-Troyes, Vanmarcke blessé au genou.

Richie Porte a le sourireRichie Porte a le sourire | © Christophe Mury/Vélo 101Richie Porte. Cantonné à un rôle de lieutenant de luxe de Bradley Wiggins ou de Christopher Froome depuis qu'il a rejoint la formation britannique, Richie Porte (Team Sky) a montré qu'il était en mesure d'endosser le costume de leader cette semaine en inscrivant son nom au palmarès de Paris-Nice. L'Australien a remporté les deux étapes décisives de la course au soleil, à la montagne de Lure vendredi, et sur le col d'Eze, hier où il réalise un temps similaire à celui de Wiggins il y a douze mois. "Je ne pensais pas que je pouvais gagner Paris-Nice, confie Porte. Je n'ai jamais eu de bonnes sensations sur cette course donc je me débarrasse d'un sacré poids en venant ici et en gagnant. Je n'y crois pas : être le premier Australien à gagner une si grande course ! C'est un immense honneur que de voir mon nom aux côtés de ceux de Bradley Wiggins, de Tony Martin et tous les grands champions." Le Team Sky pourrait même faire le doublé si Christopher Froome conserve la tête de Tirreno-Adriatico qui se termine demain.

Jean-Christophe Péraud. Il y a une semaine au départ de Houilles, l'objectif de Jean-Christophe Péraud (Ag2r La Mondiale) était clair : monter sur le podium de Paris-Nice. L'ancien vététiste a répondu présent et termine troisième de la course au soleil. Présent aux avant-postes pendant toute la semaine, le Toulousain a mis la balle au fond hier en réalisant un excellent temps sur la montée du col d'Eze. Il termine 4ème de l'étape à 32 secondes de l'intouchable Richie Porte (Team Sky). "Je suis content, l'objectif est rempli ! J'ai passé une bonne semaine durant laquelle on a pu voir un beau travail d'équipe, souligne Péraud. Je n'ai pas eu de pépins cet hiver et j'ai pu m'entraîner à mon meilleur niveau donc quand ça veut sourire on est super heureux ! J'avais à cœur de bien faire sur ce contre-la-montre. Je savais que j'étais en meilleure condition que l'an dernier. C'est un chrono qui nécessite un bon rapport poids/puissance et qui est taillé pour moi."

Joaquim Rodriguez se fait violence pour empocher son étapeJoaquim Rodriguez se fait violence pour empocher son étape | © SirottiJoaquim Rodriguez. Vainqueur hier à Chieti, Joaquim Rodriguez (Team Katusha) a renoué avec la victoire sur le WorldTour. L'Espagnol a surtout repris ses bonnes habitudes sur Tirreno-Adriatico. Vainqueur sur la course des deux mers en 2008 et 2009 à Montelupone, une arrivée aux pourcentages tout aussi vertigineux que celle de Chieti, Purito confirme qu'il est le spécialiste des montées très raides. "Je suis très content, à la fois pour moi et pour l'équipe puisque c'est notre première course WorldTour. Je me souvenais bien du final de cette étape. C'est incroyablement dur. Tout le monde attendait quelque chose de moi puisque ces arrivées sont ma spécialité", a confirmé le Catalan une fois la ligne franchie. En revanche, Rodriguez, 7ème à 55 secondes de Christopher Froome, a fait une croix sur le général.

Paris-Troyes. La pluie et le brouillard étaient au rendez-vous de cette 55ème édition de Paris-Troyes. Avec de telles conditions, il fallait être sacrément costaud pour s'imposer. Un groupe de treize coureurs s'est dégagé dans la côte de Vauchassis au kilomètre 58. À l'arrivée, Romain Leroux (Armée de Terre) déjantait. Le vainqueur sortant, Jean-Marc Bideau (Bretagne-Séché Environnement) n'en demandait pas temps et offre à son équipe son premier succès de la saison. "Il y avait un fort vent de face dans la bosse finale et c'est donc à cet endroit que j'ai décidé de jouer mes dernières cartouches, explique le vainqueur. J'avais en fin de compte bien économisé mes forces sur une bonne partie de la course et je savais que face à des gars comme Drujon je n'avais aucune chance au sprint. C'est mon 5ème Paris-Troyes et mon 3ème podium. Je pense que c'est une épreuve qui me réussit particulièrement bien."

Classement :

1. Jean-Marc Bideau (FRA, Bretagne-Séché Environnement) les 174,2 km en 4h12'17" (41,4 km/h)
2. Thomas Vaubourzeix (FRA, La Pomme Marseille) à 2 sec.
3 Julien Duval (FRA, Roubaix Lille Métropole) m.t.
4. Mathieu Drujon (FRA, BigMat-Auber 93) m.t.
5. Jeroen Hoorne (BEL, VC Rouen 76) à 6 sec.
6. Grégoire Tarride (FRA, La Pomme Marseille) m.t.
7. Jean-Lou Paiani (FRA, Sojasun) m.t.
8. Adam Yates (GBR, CC Etupes) m.t.
9. Mathieu Simon (FRA, Club Champagne Charlott') à 9 sec.
10. Frédéric Brun (FRA, Bourg-en-Bresse AC) m.t.

Sep Vanmarcke. Les printemps se suivent et ne se ressemblent pas pour Sep Vanmarcke (Blanco). Révélé au grand jour l'an dernier sur les routes du circuit Het Nieuwsblad, le Belge a dû quitter la route de Tirreno-Adriatico plus tôt que prévu à cause d'une chute. Le genou du Flamand a doublé de volume après avoir goûté au bitume hier. "Les jours qui vont suivre décideront si je dois me faire opérer ou non, a déclaré Vanmarcke sur Twitter. J'espère ne pas devoir déclarer forfait pour les classiques. Je me concentre sur cet objectif depuis cinq mois !" L'ancien vainqueur du Het Nieuwsblad doit subir une nouvelle série d'examens aujourd'hui pour voir s'il pourra participer aux classiques qu'il affectionne tant.

Fulcrum Speed 40 DB_Novembre 2019

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020
samedi 23 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES