FLASHS

Pros

L'actu du 15 décembre

Publié le 15/12/2011 11:59

Wiggins parle des Jeux, les bonnes nouvelles d'Anthony Roux, Rodriguez pense au Giro, Rouen va célébrer Jacques Anquetil, quatre ans requis contre Gianni Savio.

Bradley WigginsBradley Wiggins | © SirottiBradley Wiggins. Le champion de Grande-Bretagne Bradley Wiggins (Team Sky) aura deux objectifs en tête la saison prochaine : le Tour de France et le contre-la-montre des Jeux Olympiques chez lui à Londres. Mais pour participer à la course chronométrée, Bradley Wiggins devra aussi disputer la longue course en ligne auprès de Mark Cavendish. S'il sera certainement un atout majeur pour le champion du monde dans l'optique du titre olympique, comme il l'avait été à Rudersdal au Mondial, le Londonien devra toutefois se préserver. Il n'est pas dit qu'il réalise l'intégralité des 250 kilomètres des Jeux Olympiques. "Ce serait dommage mais mon entière priorité ira au contre-la-montre, a-t-il annoncé sur Sky. Nos dirigeants définiront mon travail le jour des Jeux, en fonction de l'objectif du chrono. Il nous faudra en tenir compte dans notre stratégie."

Anthony Roux. Gravement accidenté dans un cyclo-cross il y a deux mois, Anthony Roux (FDJ) se remet de ses deux vertèbres dorsales fracturées. Le vice-champion de France n'est pas passé loin de la catastrophe, il en est conscient, et il entame à présent la longue rééducation qui doit lui permettre de retrouver les pelotons en 2012. Soutenu par sa famille, ses amis et son équipe, Anthony Roux évolue depuis deux semaines au Centre Européen de Rééducation du Sportif de Capbreton. Si tout rentre dans l'ordre, il sera d'attaque pour reprendre la compétition dès le début de la saison en février ! "Malgré l'inactivité, j'ai gardé mon poids de forme. Comme je ne faisais rien, je n'avais pas faim. Et puis en décembre-janvier, je vais me mettre à bloc sur mon home-trainer, a déjà fait savoir le Lorrain à l'Est Eclair. En 2012, je veux faire quelque chose sur le Tour. Il passe chez moi, dans l'est. J'espère aussi être à Londres."

Quelques attaques isolées essaiment le peloton, ici Joaquim Rodriguez dans le KeutenbergQuelques attaques isolées essaiment le peloton, ici Joaquim Rodriguez dans le Keutenberg | © SirottiJoaquim Rodriguez. De retour d'un séjour en Andorre durant lequel il a guetté la neige pour pouvoir skier un peu, Joaquim Rodriguez (Team Katusha) a repris l'entraînement. Il exécute actuellement un stage collectif à Marina de Bibbona, en Italie. La saison prochaine, l'ancien numéro un mondial adoptera un programme sensiblement identique à celui de cette année. Seuls les dates et lieux de ses stages d'avant-saison seront modifiés afin de bénéficier de meilleures conditions d'entraînement. Les classiques ardennaises, Liège-Bastogne-Liège notamment, et le Giro seront ses principaux objectifs. "Le Giro me paraît dur et nerveux, comme toujours, si bien qu'il faudra travailler beaucoup pour améliorer mon résultat passé, imagine déjà Joaquim Rodriguez. Si je parviens à m'améliorer dans plusieurs domaines, je peux lutter pour la victoire."

Jacques Anquetil. Le passage du Tour de France par Rouen les 4 et 5 juillet prochains sera l'occasion pour l'agglomération de Rouen (CREA) de célébrer la mémoire de Jacques Anquetil. Enfant du pays, le quintuple vainqueur du Tour est né à Mont-Saint Aignan, a vécu à Bois-Guillaume, a débuté sa carrière à Sotteville-lès-Rouen et a vécu dans le château, situé à la Neuville-Chant-d'Oisel, où il est décédé en 1987. En plein accord avec la famille de Jacques Anquetil, la CREA prépare donc un programme de manifestations diverses, populaires et de qualité. Organisés dès le mois de mars, ces événements permettront d'anticiper la fête et de susciter l'engouement populaire jusqu'à l'arrivée des coureurs le 4 juillet. Deux conférences animées par Jean-Paul Ollivier et Jean-René Godart, un musée mobile dédié au champion normand, un pique-nique avec les habitants au château et de nombreux hommages seront organisés.

Gianni Savio en discussion avec José SerpaGianni Savio en discussion avec José Serpa | © SirottiGianni Savio. Le Comité Olympique National Italien (CONI) a réclamé hier une suspension de quatre ans à l'encontre de Gianni Savio, l'emblématique manager de l'équipe Androni Giocattoli. L'Italien est soupçonné d'avoir enfreint un article du règlement antidopage qui interdit l'administration ou la tentative d'administration d'une substance prohibée à un sportif. C'est son ancien coureur Luca De Angeli qui a nommément accusé Gianni Savio en mai dernier, après l'ouverture d'une enquête sur un trafic de produits dopants. Le CONI a mis la main sur le dossier et décidé de réclamer une suspension à l'encontre du manager. Il serait accusé d'avoir fourni de l'EPO à Luca De Angeli, dont la carrière s'est arrêtée après un contrôle positif en 2005. Gianni Savio, lui, parle de diffamation et de calomnie et a récusé les accusations.

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019
dimanche 07 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19