FLASHS

Pros

L'actu du 18 août

Publié le 18/08/2014 13:02

Les compos de Sky, Katusha, Ag2r La Mondiale, Orica-GreenEdge et MTN-Qhubeka pour la Vuelta, Terpstra exclu de l'Eneco Tour, Lichternberg gagne la Route de France.

Chris Froome adulé par l'énormissime public britanniqueChris Froome adulé par l'énormissime public britannique | © SirottiTeam Sky. Sorti prématurément du Tour de France sur une fracture du poignet, Chris Froome (Team Sky) va faire son retour à la compétition samedi au Tour d'Espagne, six semaines et demie après sa dernière apparition en course. Il sera accompagné sur la Vuelta par Dario Cataldo, Philip Deignan, Vasil Kiryienka, Christian Knees, Mikel Nieve et Kanstantsin Siutsou. Complètement remis de sa blessure, le Britannique 2ème de la Vuelta 2011 et 4ème en 2012 se présentera en Andalousie dans l'espoir de gagner l'épreuve. "C'est exactement le genre de challenge dont j'ai besoin pour compenser ma déception d'avoir abandonné le Tour de France, annonce Chris Froome. Il fallait que je passe rapidement à autre chose et la Vuelta a été la course parfaite sur laquelle se concentrer. Je me suis entraîné dur pour ça."

Team Katusha. Le Team Katusha sera emmené par Joaquim Rodriguez sur la Vuelta et composé de Giampaolo Caruso, Sergei Chernetckii, Alexander Kolobnev, Dmitriy Kozonchuk, Alberto Losada, Daniel Moreno, Yury Trofimov et Eduard Vorganov. Le leadership sera confié à Joaquim Rodriguez, qui est passé cette année à côté de son grand objectif qu'était le Giro, contraint à l'abandon après la chute du Mont Cassin dans laquelle il s'était fracturé une côte et le pouce gauche quelques jours après s'être cassé deux côtes sur l'Amstel Gold Race ! Discret au Tour de France, dont il prenait avant tout le départ pour gagner une étape ou ramener le maillot à pois (9ème au mieux à La Planche des Belles Filles), Joaquim Rodriguez pourra compter en Espagne sur une meilleure condition et la présence de Dani Moreno.

Carlos Betancur démarre dans le mur de Fayence, Geraint Thomas vient de lâcher priseCarlos Betancur démarre dans le mur de Fayence, Geraint Thomas vient de lâcher prise | © SirottiAg2r La Mondiale. L'équipe Ag2r La Mondiale a retenu pour la Vuelta Carlos Betancur, Maxime Bouet, Hubert Dupont, Damien Gaudin, Patrick Gretsch, Yauheni Hutarovich, Lloyd Mondory, Rinaldo Nocentini et Sébastien Turgot. La semaine dernière, la formation rhônalpine avait dû renoncer à l'idée de jouer le général avec Domenico Pozzovivo, tombé dans la descente du Stelvio et victime d'une fracture non déplacée du tibia-péroné. Reste à savoir si elle pourra réellement compter sur Carlos Betancur, de retour après plusieurs mois d'indisponibilité qui ont précipité la fin de son association avec Ag2r La Mondiale, avec qui le contrat prendra fin prématurément en fin de saison. Le Colombien avait accroché le Tour du Haut Var et Paris-Nice à son palmarès en début de saison. On ignore où il en est de sa forme.

MTN-Qhubeka. Samedi, une équipe africaine fera ses débuts dans un Grand Tour puisque les Sud-Africaine de MTN-Qhubeka vont participer pour la première fois au Tour d'Espagne. Pour affronter cette course de trois semaines, la direction sportive a retenu dans son effectif Gerald Ciolek, Jacques Janse-Van Rensburg, Merhawi Kudus, Louis Meintjes, Sergio Pardilla, Kristian Sbaragli, Daniel Teklehaimanot, Jay Thomson et Jacobus Venter. Ce sont six coureurs africains qui composeront le groupe. Il sera notamment intéressant d'y voir les débuts du Sud-Africain Louis Mentjes, champion national de 22 ans et 5ème cette année du Tour du Trentin. Il aura notamment pour coéquipiers Gerald Ciolek, l'ancien vainqueur de Milan-San Remo, et Sergio Pardilla, 5ème du Tour de Burgos.

Michael MatthewsMichael Matthews | © SirottiOrica-GreenEdge. L'équipe Orica-GreenEdge s'appuiera sur la Vuelta sur Sam Bewley, Esteban Chaves, Simon Clarke, Mitch Docker, Brett Lancaster, Michael Matthews, Cameron Meyer, Ivan Santaromita et Adam Yates. C'est une équipe d'opportunistes que la direction sportive australienne a retenue, chacun pouvant jouer sa carte à un moment ou l'autre de la course. Seul Esteban Chaves verra un peu plus loin que des victoires d'étapes, capable d'obtenir un bon classement général après avoir terminé 7ème du Tour de Californie et 16ème du Tour de Suisse cette année. Le sprinteur Michael Matthews, vainqueur de deux étapes de la Vuelta l'an passé, et un espoir comme Adam Yates, vainqueur du Tour de Turquie, 5ème du Tour de Californie et 6ème du Critérium du Dauphiné, auront également leur mot à dire.

Niki Terpstra. Le vainqueur de Paris-Roubaix Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick Step), qui devait finir 7ème de l'Eneco Tour, a finalement été mis hors course après l'arrivée. En cause : deux violents coups d'épaule à l'encontre de Maarten Wynants (Belkin), qui faisait le tempo pour rentrer sur Guillaume Van Keirsbulck hier à l'avant du peloton. Cela n'a pas été du goût de Niki Terpstra, qui s'est porté à la hauteur du Belge et a tenté de le  mettre dans le décor. Le jury des commissaires, à qui l'incident a été rapporté, a visionné les images à l'arrivée et pris les sanctions qui s'imposaient en excluant Terpstra. Ce matin, le Néerlandais s'excuse pour son agression. "Je l'ai mis en danger, lui et d'autres coureurs, ce que je ne veux pas faire dans un peloton, et je m'excuse auprès de Maarten Wynants et de Belkin. Je présente aussi mes excuses à mes coéquipiers qui ont travaillé dur pour moi et finalement pour rien à cause de mon comportement."

Le podium de la Route de France InternationaleLe podium de la Route de France Internationale | © www.org-rc.frRoute de France Internationale # 7. Claudia Lichternberg-Hausler (Giant-Shimano), vainqueur en solo du côté de Mouilleron-en-Pareds une semaine plus tôt, a donc tenu bon à la tête du classement général de la Route de France Internationale, qu'elle s'est adjugée samedi après-midi à Marcigny (Saône-et-Loire). Si la défense de sa première place aura longtemps été favorisée par les multiples arrivées au sprint qui se sont succédé, il lui aura fallu sortir le grand jeu en dernière journée puisque sa dauphine Alena Amialiuskik (Astana Bepink) l'a attaquée. Egalement échappée, la Néerlandaise Iris Slappendel a obtenu la dernière victoire d'étape mais Alena Amialiuskik n'a pas pu refaire tout son retard sur Claudia Lichternberg-Hausler, qui s'adjuge ainsi l'épreuve dont Audrey Cordon aura été la première Française à gagner une étape.

Classement 7ème étape :

1. Iris Slappendel (PBS, Pays-Bas) les 84 km en 3h28'24" (24,5 km/h)
2. Alena Amialiuskik (BLR, Astana Bepink) à 2 sec.
3. Claudia Lichternberg-Hausler (ALL, Giant-Shimano) à 6 sec.
4. Aude Biannic (FRA, Lointek) à 1'57"
5. Shelley Olds (USA, Ale Cipollini) à 2'00"
6. Giorgia Bronzini (ITA, Wiggle Honda) m.t.
7. Lizzie Williams (AUS, Australie) m.t.
8. Maaike Polspoel (BEL, Giant-Shimano) m.t.
9. Elena Berlato (ITA, Ale Cipollini) m.t.
10. Malgorzta Jasinska (POL, Ale Cipollini) m.t.

Classement général final :

1. Claudia Lichternberg-Hausler (ALL, Giant-Shimano) en 21h41'22"
2. Alena Amialiuskik (BLR, Astana Bepink) à 1'02"
3. Aude Biannic (FRA, Lointek) à 3'35"
4. Audrey Cordon (FRA, France) à 3'38"
5. Maaike Polspoel (BEL, Giant-Shimano) m.t.
6. Giorgia Bronzini (ITA, Wiggle Honda) à 4'15"
7. Lizzie Williams (AUS, Australie) m.t.
8. Sabrina Stultiens (PBS, Pays-Bas) m.t.
9. Malgorzta Jasinska (POL, Ale Cipollini) m.t.
10. Elena Berlato (ITA, Ale Cipollini) m.t.

Fulcrum Speed 40 DB et Zerocarbon_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES