FLASHS

Pros

L'actu du 22 avril

Publié le 22/04/2010 09:40

Evans avait reconnu le terrain, Kroon accidenté, Rodriguez grappille des points au classement mondial, Joly et Hivert vont mieux, Gavazzi et Frei contrôlés positifs.

Cadel EvansCadel Evans | © SirottiCadel Evans. Le champion du monde Cadel Evans (BMC Racing Team) s'est adjugé hier la Flèche Wallonne, sa première victoire doté du maillot arc-en-ciel. "Parvenu à 500 mètres de l'arrivée, j'ai pensé que c'était dans la poche pour Contrador, mais cela n'est pas la première fois que je participe à cette course et aujourd'hui j'en ai profité, a déclaré Cadel Evans, qui s'était élancé trop tôt à l'assaut du Mur de Huy l'année dernière et a retiré des leçons. Notre directeur sportif John Lelangue nous a emmenés faire une reconnaissance, ce qui m'a permis de voir la montée sous un angle différent. J'ai réalisé que je l'avais jusqu'alors toujours abordée avec la mauvaise tactique. Aujourd'hui, j'ai eu une bonne position dès le début, mais j'ai attendu les 100 derniers mètres. C'était la bonne méthode." Cadel Evans avait fini 2ème en 2008 et 5ème en 2009.

Karsten Kroon. Le Néerlandais Karsten Kroon (BMC Racing Team) n'aura guère pu savourer le succès de son leader Cadel Evans à Huy. Il a lourdement chuté sur un garde-fou dans un gigantesque carambolage à 70 kilomètres de l'arrivée. Le coureur a été victime de multiples fractures du visage (nez cassé et fracture de la pommette), mais pas de traumatisme crânien. Il a été soigné puis a quitté l'hôpital, mais il ne pourra pas courir dimanche pour Liège-Bastogne-Liège. "Karsten Kroon était le gars sur qui j'allais vraiment compter, a noté Cadel Evans. Mais Mathias Frank et Steve Morabito ont fait ce qu'ils pouvaient et ont en tout cas tout fait pour m'aider." Dans la soirée, Karsten Kroon a tout de même pu se joindre à ses coéquipiers pour célébrer la victoire de Cadel Evans... avec un visage gonflé et un œil fermé.

Joaquin Rodriguez conteste la 2ème place de la Flèche Wallonne à Alberto Contador, tête basseJoaquin Rodriguez conteste la 2ème place de la Flèche Wallonne à Alberto Contador, tête basse | © SirottiJoaquin Rodriguez. Officiellement, l'Espagnol Joaquin Rodriguez (Team Katusha) n'est pas encore tout à fait numéro un mondial – le classement ne sera actualisé qu'après Liège-Bastogne-Liège – mais en terminant deuxième de la Flèche Wallonne, il a marqué les points nécessaires pour déloger Luis-Leon Sanchez du premier rang. "C'est une fierté de devenir leader de ce classement parce que c'est le signal de ma régularité dans les meilleures épreuves de ce début de saison, a manifesté le Catalan. Après mes perfs en Catalogne et au Pays Basque, je savais que dans ces trois classiques ardennaises je pouvais aspirer à prendre la tête du classement. Je ne me sentais pas bien dimanche sur l'Amstel Gold Race. J'ai préféré abandonner et récupérer pour la Flèche et Liège. Je crois que ça a été une bonne décision !"

Infirmerie. Une nouvelle saison s'apprête à commencer pour Sébastien Joly et Jonathan Hivert (Saur-Sojasun), tous deux sur le banc de touche depuis plusieurs semaines. La longue convalescence des deux hommes touche à sa fin. Le premier a été victime d'un virus intestinal particulièrement virulent qui l'a fortement affaibli et contraint à une période de repos forcé de plus d'un mois. Il reprend progressivement l'entraînement et devrait faire son retour au Circuit de Lorraine du 19 au 23 mai. Jonathan Hivert, vainqueur du Grand Prix La Marseillaise en ouverture de la saison, a quant à lui été victime d'une tendinite aigüe au biceps fémoral. Un mal récurrent qui l'a contraint à un arrêt total au cours du mois de mars, après Paris-Troyes. Il devrait faire sa rentrée pour le Tour du Nord-Isère, à partir du 13 mai.

Mattia Gavazzi le plus fort au sprintMattia Gavazzi le plus fort au sprint | © Colnago-CSF Inox/BettiniphotoDopage. Deux coureurs ont été contrôlés positifs et suspendus à titre provisoire. En effet, l'Italien Mattia Gavazzi (Colnago-CSF Inox) a fait l'objet d'une analyse anormale lors d'un contrôle effectué sur la Semaine Lombarde, dont il a remporté une étape, le 31 mars dernier. Il a été déclaré positif à la cocaïne et aussitôt mis à pied par l'Union Cycliste Internationale. Le coureur et sa formation ont fait savoir qu'ils demanderaient une contre-expertise. De son côté, le Suisse Thomas Frei (BMC Racing Team), actuellement 6ème du Tour du Trentin, a été contrôlé positif à l'EPO. Par conséquent, son équipe a pris la décision de l'éloigner de la compétition, en accord avec la politique interne de BMC. "Ca ne doit pas être considéré comme une prédétermination de culpabilité mais il va devoir faire face aux accusations", a déclaré la formation BMC.