FLASHS

Pros

L'actu du 24 septembre

Publié le 24/09/2013 11:40

Euskaltel-Euskadi ne sera pas sauvée, Fernando Alonso pourrait créer une équipe en 2015, Maxime Monfort rappelé par Bomans, Svein Tuft déclare forfait pour mercredi.

L'équipe Euskaltel-Euskadi remporte le classement par équipes de la VueltaL'équipe Euskaltel-Euskadi remporte le classement par équipes de la Vuelta | © Unipublic/Graham WatsonEuskaltel-Euskadi. Le sauvetage de l'équipe Euskaltel-Euskadi par Fernando Alonso n'aura finalement pas lieu. Le pilote de F1 et la structure basque ne sont pas parvenus à trouver un accord. Annoncé par la presse espagnole le matin, l'arrêt des discussions a été officialisé en fin d'après-midi sans pour autant que l'équipe d'Igor Gonzalez de Galdeano ne donne de véritables explications, invoquant une clause de confidentialité. En revanche, l'avenir s'assombrit pour l'équipe née il y a 20 ans. "Comme nous ne sommes pas parvenus à un accord, nous sommes malheureusement obligés de reprendre le processus en vue d'une liquidation de l'équipe", peut-on lire dans le communiqué d'Euskaltel. Les coureurs sont donc plus que jamais sur le marché. Pour le moment, seul Gorka Izagirre a retrouvé un point de chute chez Movistar.

Fernando Alonso. L'échec des négociations avec Euskaltel-Euskadi n'entame en rien la volonté de Fernando Alonso d'investir dans le monde du cyclisme. En revanche, tel projet est impossible pour la saison prochaine. C'est en 2015 que l'équipe du pilote de F1 pourrait voir le jour. "Nous avons essayé jusqu’au bout, mais il était vraiment impossible d'avoir une équipe cycliste en 2014", affirme Alonso. Ma passion pour ce sport, la volonté de collaborer et de m'impliquer dans l'univers du cyclisme demeurent intactes. Dès demain, nous allons commencer à travailler sur la construction, le cas échéant à partir de zéro, d'une équipe dont nous pourrons être fiers." Pareille hypothèse n'est pas nouvelle et l'Espagnol avait déjà fait part de sa volonté de monter sa propre équipe il y a quelques années.

Maxime MonfortMaxime Monfort | © SirottiMaxime Monfort. La sélection de Carlo Bomans n'aura finalement pas grand-chose à voir avec celle qu'il imaginait. Des sept Belges qu'il espérait aligner, il n'y en aura finalement que cinq. Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step) contraint de déclarer forfait en raison d'une grippe, l'ancien professionnel dans les années 90 a convoqué Maxime Monfort (RadioShack-Leopard). Pourtant les relations entre les deux hommes étaient loin d'être au beau fixe. La veille, le Wallon n'avait pas caché sa déception et son incompréhension à la suite du remplacement de Dries Devenyns par Serge Pauwels. Celui qui passera chez Lotto-Belisol la saison prochaine apporte plus de garanties sur le circuit vallonné alors que la présence de Meersman apportait à la Belgique une belle carte en cas d'arrivée au sprint.

Svein Tuft. Le Canada n'aura aucun représentant sur le contre-la-montre de demain après-midi. Svein Tuft (Orica-GreenEdge), épuisé, a en effet déclaré forfait pour la première épreuve individuelle élite. L'ancien vice-champion du monde (en 2008 à Varèse derrière Bert Grabsch) a donné ce qu'il lui restait d'énergie dans le contre-la-montre par équipes dimanche, perdu pour 81 centièmes par Orica-GreenEdge sur Omega Pharma-Quick Step. "Depuis le Tour, je me dépense sans compter, et j'ai vraiment tout donné dimanche, assure Svein Tuft. Mentalement et physiquement, je ne me sens plus capable de faire quelque chose dans une épreuve d'une heure." Cette saison, le Canadien avait remporté deux chronos : celui du Tour de San Luis et celui du Tour de Slovénie.