FLASHS

Pros

L'actu du 25 octobre

Publié le 25/10/2010 10:20

Alexandre Vinokourov l'emporte à Chihuahua, Daniel Martin conclut au Japon, Lance Armstrong sera au Tour Down Under, Vincenzo Nibali a le Giro 2011 en tête.

La superbe photo de famille du Tour de ChihuahuaLa superbe photo de famille du Tour de Chihuahua | © Tour de ChihuahuaTour de Chihuahua. Hier au Mexique, les stars du peloton se sont retrouvées une dernière fois cette saison pour disputer le Tour de Chihuahua, un critérium rassemblant certains des plus grands protagonistes de la saison écoulée. Les champions se sont mesurés sur un circuit de 4,4 kilomètres à parcourir quinze fois. Les têtes d'affiche s'y sont bien évidemment illustrées. Membres d'une échappée lancée dans le troisième tour, Alexandre Vinokourov (Astana), Andy Schleck (Team Saxo Bank) et Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi) se sont évadés dans le final. A l'arrivée, Vino a su se débarrasser de ses talentueux adversaires pour s'imposer en solitaire devant Schleck et Sanchez. Les têtes d'affiche de l'événement mexicain de fin de saison, parmi lesquelles Ivan Basso, se sont ensuite réunies sur le podium pour la photo de famille !

Japan Cup. La saison 2011 s'est terminée pour de bon hier au Japon avec l'organisation de la traditionnelle Japan Cup à Utsunomiya. Le plateau était un petit moins relevé que d'ordinaire, ce qui n'a pas empêché la course d'être difficile. Sur un tracé de 151,3 kilomètres, c'est finalement l'Irlandais Daniel Martin (Garmin-Transitions) qui s'est montré le meilleur grimpeur. Auteur d'une très belle fin de saison, puisque vainqueur du Tour de Pologne et des Trois Vallées Varésines, 2ème du Tour d'Emilie et 3ème du Brixia Tour, le grimpeur irlandais a laissé sur place chacun de ses adversaires pour conclure l'année en vainqueur. A l'arrivée, il a précédé de 57 secondes un groupe d'une douzaine de poursuivants emmené par Peter Mcdonald (Drapac Porsche Cycling) et Yusuke Hatanaka (Shimano Racing).

Classement :

1. Daniel Martin (IRL, Garmin-Transitions) les 151,3 km en 4h02'28"
2. Peter Mcdonald (AUS, Drapac Porsche Cycling) à 57 sec.
3. Yusuke Hatanaka (JAP, Shimano Racing) m.t.
4. Taiji Nishitani (JAP, Aisan Racing Team) m.t.
5. Shinri Suzuki (JAP, Shimano Racing) m.t.
6. Takashi Miyazawa (JAP, Team Nippo) m.t.
7. Johannes Fröhlinger (ALL, Team Milram) m.t.
8. Anders Lund (DAN, Team Saxo Bank) m.t.
9. Yukiya Arashiro (JAP, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
10. Luca Mazzanti (ITA, Team Katusha) m.t.

Avoriaz marque la fin du règne de Lance ArmstrongAvoriaz marque la fin du règne de Lance Armstrong | © SirottiLance Armstrong. Le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong (RadioShack) n'en a donc pas tout à fait fini avec sa carrière de coureur professionnel. S'il est acquis qu'il ne devrait plus courir en Europe, le Texan ayant fait ses seconds adieux au Tour de France l'été dernier, Armstrong a fait savoir qu'il serait au départ de la première course de la saison 2011 au Tour Down Under, en Australie. Il s'agira d'ailleurs de sa dernière apparition à l'étranger puisque la suite de son programme prévoira une série d'exhibitions sur les courses américaines. Nul ne connaît précisément le calendrier qui sera celui de Lance Armstrong l'an prochain. A 39 ans, l'Américain a terminé 2ème du Tour de Suisse et 3ème du Tour de Luxembourg en juin dernier. Il avait terminé 23ème du Tour après avoir pris la 4ème place du prologue à Rotterdam.

Vincenzo Nibali. Premier du Tour d'Espagne et troisième du Tour d'Italie cette saison, le Sicilien Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo) sait déjà vers où regarder l'an prochain. En 2011, son objectif prioritaire sera de gagner le Giro, pour lequel son coéquipier Ivan Basso devrait lui laisser carte blanche. Rien ne dit que Basso ne se présentera pas au départ de la course rose, mais le double vainqueur du Tour d'Italie devrait davantage se concentrer sur le Tour de France l'an prochain, laissant le soin à son jeune coéquipier de défendre ses chances sur le Giro. Vincenzo Nibali sera d'autant plus motivé par le Tour d'Italie 2011 qu'il sillonnera ses routes de Sicile, empruntant par deux fois les pentes volcaniques de l'Etna. Malgré tout, Nibali a admis que ce 94ème Giro serait le plus dur qu'il ait jamais couru.

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE