FLASHS

Pros

L'actu du 30 mars

Publié le 30/03/2013 10:09

Schumacher passe aux aveux, la fédération belge demande 300 000 euros à Hoste, Reda et Cofidis en tête de l'EuropeTour, Lefevère ne veut pas prendre de risques.

Stefan Schumacher ira jusqu'au terme de sa suspensionStefan Schumacher ira jusqu'au terme de sa suspension | © Vélo 101Stefan Schumacher. Les langues commencent doucement à se délier. Après, Michael Rasmussen, c'est Stefan Schumacher (Christina Watches-Onfone) qui a décidé de passer aux aveux. Dans un entretien accordé à Der Spiegel à paraître dimanche, il admet pour la première fois s'être systématiquement dopé durant sa carrière. "Le dopage devient partie intégrante du quotidien, comme un plat de pâtes après l'entraînement, a-t-il reconnu. J'ai pris de l'EPO, des hormones de croissance et des corticoïdes. Je me suis mis dans un système. Je n'en suis pas fier, mais c'était ainsi". Celui qui avait porté le maillot jaune du Tour 2008, sur lequel il avait été contrôlé positif à l'EPO Cera charge tout particulièrement son ancienne formation Gerolsteiner en qualifiant de "complètement fou" le recours aux produits illicites dans cette équipe.

Leif Hoste. La procédure disciplinaire engagée contre Leif Hoste à la fin du mois de janvier dépasse le simple cas sportif. Si le Belge risque une suspension de deux ans qui serait sans effet pour le néo retraité, les enjeux financiers sont bien plus importants. Celui qui a terminé 2ème à trois reprises du Tour des Flandres risque 300 000 euros d'amende. C'est la somme réclamée par la fédération belge de cyclisme, un record. Face à cette information, le Flamand a préféré rester muet, de peur de voir ses propos se retourner contre lui. En janvier, l'UCI avait demandé à la RLVB d'ouvrir une procédure contre le coureur en raison de valeurs sanguines anormales dans son passeport biologique. En revanche, Hoste n'a jamais été contrôlé positif.

Le bus de l'équipe Cofidis vu de l'extérieurLe bus de l'équipe Cofidis vu de l'extérieur | © Christophe Mury/Vélo 101UCI EuropeTour # 2. Cocorico ! Les Français confirment leur domination sur le classement UCI EuropeTour. Le classement par équipes est dominé par Cofidis devant Europcar. Sojasun, qui occupait la tête jusqu'alors rétrograde à la quatrième place. Du côté des coureurs, c'est l'Italien Francesco Reda (Androni Giocattoli) qui prend la tête. Il chipe la 1ère place du classement à Jonathan Hivert (Sojasun) au prix d'un début de saison où il a brillé par sa régularité. 3ème du Tour Méditerranéen en février, il a réalisé un très bon mois de mars en se classant 7ème du GP de Camaiore et 8ème des Strade Bianche. Là encore, les Français restent présents. Ils sont quatre (Jonathan Hivert, Mathieu Drujon, Justin Jules et Jérôme Cousin) dans les dix premiers du classement individuel.

Classement individuel UCI EuropeTour # 2 :

1. Francesco Reda (ITA, Androni Giocattoli) 130 pt.
2. Jonathan Hivert (FRA, Sojasun) 126 pt.
3. Mathieu Drujon (FRA, BigMat-Auber 93) 117 pt
4. Justin Jules (FRA, La Pomme Marseille) 116 pt
5. Matej Mugerli (SLO, Adria Mobil) 116 pt
6. Oscar Gatto (ITA, Vini Fantini-Selle Italia) 108 pt.
7. Dylan Van Baarle (PBS, Rabobank Continental) 101 pt.
8. Jérôme Cousin (FRA, Team Europcar) 96 pt
9. Thomas Lovkvist (SUE, IAM Cycling) 87 pt
10. Daniel Navarro (ESP, Cofidis) 86 pt

Classement par équipes UCI EuropeTour # 2 :

1. Cofidis (FRA) 385 pt
2. Team Europcar (FRA) 321 pt
3. Androni Giocattoli (VEN) 276 pt
4. Sojasun (FRA) 263 pt
5. IAM Cycling (SUI) 239 pt
6. Topsport Vlaanderen-Baloise (BEL) 235 pt
7. Team NetApp-Endura (ALL) 232 pt
8. Adria Mobil (SLO) 194 pt
9. Vini Fantini-Selle Italia (ITA) 177 pt
10. La Pomme Marseille (FRA) 166 pt

Patrick LefevèrePatrick Lefevère | © Vélo 101Patrick Lefevère. Avant un événement comme le Tour des Flandres, aucun manager ne souhaite dévoiler sa tactique. Patrick Lefevère, en homme expérimenté ne déroge pas à la règle, mais est revenu sur les forces de sa formation Omega Pharma-Quick Step. S'il juge que son "équipe est très forte", il sait qu'il possède plusieurs as dans sa manche. "Nous ne devons pas courir pour être devant. Nous devons courir pour gagner, affirme le manager belge. Mais nous ne devons pas prendre de risques inconsidérés. Nous avons les coureurs pour durcir la course. Bien sûr, si Sylvain (Chavanel) ou Niki (Terpstra) se retrouvent à l'avant avec Sagan ou Pozzato qui sont a priori plus rapides, ce ne sera pas à eux de décider de rouler avec eux", prévient-il.

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES