FLASHS

Pros

L'actu du 7 août

Publié le 07/08/2016 15:51

Alaphilippe en jambes, Van Avermaet stratégique, Nibali et Porte forfaits pour le chrono, Rodriguez aidé par Valverde, Mestre encore vainqueur au Portugal.

Julian Alaphilippe en quête d'une victoire d'étapeJulian Alaphilippe en quête d'une victoire d'étape | © ASO/A.BroadwayJulian Alaphilippe. Tombé dans la dernière descente, Julian Alaphilippe (France) n'a jamais pu revenir sur la tête de course. Il raconte, sur le site de la Fédération Française de Cyclisme, comment s'est passé son final. "Je ne me rappelais plus que l’un des derniers virages se refermait de manière assez prononcée. Même si mon vélo était pas mal endommagé, j’ai pu repartir. Je ne sentais pas trop de douleur, et j'ai même pu revenir sur le groupe à l’occasion de la portion plane qui menait à l’arrivée. J’étais content, je faisais une belle course avant cette chute, car j’avais vraiment de très bonnes jambes. J’ai été en mesure d'attaquer Chris Froome dans le final de la dernière montée de China Vista. Je glisse le virage juste après Geraint Thomas, je vois aussi Nibali et Henao à terre. Mon vélo craquait alors de partout, j’ai remis ma chaîne en place et je suis reparti. Je ne savais plus trop qui était où, comment était la course car il n’y avait pas d’oreillettes. Je n’ai pas pu accompagner Greg Van Avermaet quand il attaque car j’avais produit mon effort pour rentrer devant. Quand j’ai appris que je faisais quatrième, forcément j’étais déçu, j’ai accusé le coup."

Greg Van Avermaet. Le nouveau champion olympique, le Belge Greg Van Avermaet, a su adapter à merveille sa stratégie à ses capacités pour remporter la médaille d'or et le plus grand succès de sa carrière. "Je ne pense pas que la descente était particulièrement dangereuse, peut-on lire dans l'Equipe aujourd'hui. Seulement, pour une médaille d'or, les coureurs sont prêts à prendre tous les risques. Dans le dernier tour, ils attaquaient chaque virage plus vite que les deux passages précédents. Je n'étais pas le plus fort mais j'avais pris un peu d'avance en m'échappant à l'entrée du circuit final. Ensuite, ma stratégie, c'était d'arriver sain et sauf en bas et de tout donner sur la fin."

Le peloton aux Jeux de RioLe peloton aux Jeux de Rio | © SirottiInfirmerie. Les nombreuses chutes dans la rapide descente du circuit final des Jeux Olympiques ont fait des dégâts. Vincenzo Nibali (Italie) est contraint de déclarer forfait pour l'épreuve contre-la-montre programmée mercredi prochain à Rio. Lourdement tombé sur la fin de la course en ligne, le Sicilien souffre d'une fracture de la clavicule et est contraint de mettre un terme à sa saison. En tête lorsqu'il a chuté, l'Italien filait tout droit vers une médaille lorsqu'il a mal négocié une courbe sur la gauche, entraînant avec lui Sergio Henao (Colombie) qui s'est blessé au bassin. Richie Porte (Australie) doit lui aussi renoncer au chrono. Tombé avant le final, il souffre d'une fracture de l'omoplate droite qui va l'obliger à rester au repos plusieurs jours. Geraint Thomas (Grande-Bretagne), qui s'est retrouvé à terre alors qu'il était dans le groupe de chasse, ne souffre que de blessures superficielles. Il a pu terminer la course à la 11ème place et sa participation à l'épreuve chronométrée n'est pour le moment pas remise en cause.

Joaquim Rodriguez. Joaquim Rodriguez (Espagne) aura terminé sa carrière sur une cinquième place et il aura, une fois n'est pas coutume, pu bénéficier de l'aide de son ennemi de toujours Alejandro Valverde (Espagne). "J'ai toujours dis que je voulais finir ici, non pas pour la récompense mais pour connaître l'expérience olympique, a-t-il confié à la presse espagnole à l'arrivée. Nous savions que c'était difficile. C'est dommage parce que j'avais les jambes pour une médaille, mais quand vous donnez le maximum vous ne savez pas si vous pouvez demander plus. Alejandro m'a dit dans l'avant-dernier tour qu'il ne se sentait pas bien et qu'il allait travailler pour moi, et il m'a donné un coup de main."

Tour du Portugal # 9. Daniel Mestre (Efapre) s'est adjugé la neuvième étape du Tour du Portugal. Déjà vainqueur lors de la première journée, le coureur de 30 ans faisait parti de la bonne échappée et a réglé ses deux compagnons du jour au sprint. Le peloton a échoué à cinq secondes des trois fuyards. Pas de changements au classement général, Rui Vinhas (W52-FC Porto) conserve la tête. Tout se jouera dans la dernière étape aujourd'hui avec un contre-la-montre de 32 kilomètres qui scellera définitivement le sort de cette 78ème édition du Tour du Portugal

Classement 9ème étape :

1. Daniel Mestre (POR, Efapre) les 187,5 km en 4h12'50" (44,5 km/h)
2. Alejandro Marque (ESP, LA Aluminios) m.t.
3. Alessio Taliani (ITA, Androni-Sidermec) à 3 sec.
4. Davide Vigano (ITA, Androni-Sidermec) à 5 sec.
5. Adam Phelan (AUS, Drapac) m.t.
6. Eduard Prades (ESP, Caja Rural-Seguros RGA) m.t.
7. Vicente Garcia (ESP, Louletano) m.t.
8. Francesco Gavazzi (ITA, Androni-Sidermec) m.t.
9. Luis Mendonça (POR, Funvic Soul Cycles) m.t.
10. Rinaldo Nocentini (ITA, Sporting-Tavira) m.t.

Classement général :

1. Rui Vinhas (POR, W52-FC Porto) en 40h16'16"
2. Gustavo Cesar-Veloso (ESP, W52-FC Porto) à 2'25"
3. Daniel Silva (POR, Radio Popular-Boavista) à 2'53"
4. Joni Brandao (POR, Efapel) à 3'11"
5. Raul Alarcon (ESP, W52-FC Porto) à 3'37"
6. Vicente Garcia De Mateos (ESP, Louletano-Hospital de Loulé) à 3'43"
7. Manuel Amaro (POR, LA Aluminios-Antarte) à 3'55"
8. Henrique Casimiro (POR, Efapel) à 4'17"
9. Frederico Figueiredo (POR, Radio Popular-Boavista) à 4'56"
10. Rui Barbosa (POR, Radio Popular-Boavista) à 5'35"

Groupama picto-nov18

Tacx semaine 3et4 nov18

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES