FLASHS

Pros

Tour d'Aragon — Aberasturi délivre Euskadi Murias

Publié le 11/05/2018 17:00

Tour d'Aragon 1. Jon Aberasturi a remporté la première étape au sprint devant Barbero et son équipier Bravo. Il permet à son équipe de remporter sa première victoire en 2018. Le sprinteur basque est le premier leader de la course

jon Aberasturi Tour d'Aragonjon Aberasturi Tour d'Aragon | © Euskadi Murias

C’est une délivrance. L’équipe Euskadi Murias a enfin remporté une victoire en 2018. Deuxième du général du Tour du Yorkshire avec Eduard Prades, de nombreuses fois sur le podium des étapes sur le Tour de Castille et Leon avec ses sprinteurs, l’équipe à la tunique fluo a enfin brisé la malédiction sur le Tour Aragon. Ce vendredi, Jon Aberasturi (Euskadi Murias) s’est imposé. Le sprinteur basque a parfaitement géré le dernier virage de ce final en léger faux-plat montant pour devancer le favori du jour, Carlos Barbero (Movistar). Son poisson pilote, Garikoitz Bravo, a complété le podium de cette première étape. 

« Dans le dernier virage on était parfaitement placé. Je suis très content de l’avoir emporté, je me suis régalé » a expliqué le vainqueur du jour. Samedi, sur la deuxième étape, Aberasturi sera le premier porteur du maillot de leader. Il pourrait tenter une nouvelle fois de s’imposer, dans un final taillé pour les sprinteurs. « Il y aura une nouvelle opportunité pour moi demain. Je suis focalisé sur cette étape. J’étais bien placé dans le final aujourd’hui. J’espère avoir la même opportunité samedi, et d’être présent pour disputer le sprint. On était plusieurs dans le final aujourd’hui et on espère rééditer cette performance. Il n’y a pas que moi qui peut gagner. »

Un final escarpé

Ce vendredi, entre Teruel et Caspe, les 180 kilomètres n’ont pas présenté de grandes difficultés pour le peloton composé de 133 coureurs. Si Jorge Cubero (Burgos BH), Francisco Mancebo (Inteja Dominican CT), Alex Cano (Coldeportes Zeno Sello Rojo), Goteo Martin (Fundación Euskadi) ont animé la journée dès le kilomètre 33, les quatre hommes ont été repris à plus de 10 kilomètres de la ligne pour laisser place à la bagarre entre sprinteurs. Le final, escarpé et très tortueux, a réservé son lot de surprise et de spectacle. En effet, avec plus d’un kilomètre d’une montée à 6%, les coureurs ont surtout dû négocier un virage en épingle à seulement 150 mètres de la ligne d’arrivée. Certains ont tenté de partir de loin. L’équipe Israël Academy a été la première à mettre en route à plus de 900 mètres de l’arrivée. Mais le coureur, alors esseulé à l’avant, a été vite avalé par la tête du train de sprint qui se formait alors. Jon Aberasturi a su se replacer dans les premières positions à 300 mètres de la ligne et a pu bien négocier le virage pour lever les bras sans encombre. Derrière, le sprinteur espagnol Barbero a été gêné par Benjamin Prades (Team Ukyo) alors qu’il tentait de refaire son retard en prenant la corde. Le récent second du Tour de Castille et Leon a d’ailleurs clamé son mécontentement envers son compatriote sur la ligne d’arrivée. 

-Léo Labica 

Classement de la première étape : 

1. Jon Aberasturi (ESP, Euskadi Murias) en 4h06’52’’
2. Carlos Barbero (ESP, Movistar) à 1sec.
3. Garikoitz Bravo (ESP, Euskadi Murias) m.t.
4. Dennis Van Winden (NER, Israël Cycling Academy) m.t.
5. Benjamin Prades (ESP, Team Ukyo) m.t.

Classement général à l'issue de la première étape : 

1. Jon Aberasturi (ESP, Euskadi Murias) en 4h06’52’’
2. Carlos Barbero (ESP, Movistar) à 5sec.
3. Garikoitz Bravo (ESP, Euskadi Murias) à 7sec.
4. Dennis Van Winden (NER, Israël Cycling Academy) à 11sec.
5. Benjamin Prades (ESP, Team Ukyo) m.t.