FLASHS

Pros

Tour de Suisse — Les fleurs pour Modolo, l'asphalte pour Cavendish

Publié le 18/06/2014 17:24

Tour de Suisse # 5. Mark Cavendish victime d'une chute dans les courbes finales, c'est Sacha Modolo qui règle le peloton au sprint. Tony Martin reste en jaune.

A 300 mètres du but, une chute envoie Matthew Goss et Mark Cavendish à terreA 300 mètres du but, une chute envoie Matthew Goss et Mark Cavendish à terre | © SirottiFrank Schleck (Trek Factory Racing) avait quitté la course le corps meurtri hier, c'est au tour de Bradley Wiggins (Team Sky) de rentrer plus vite que prévu à la maison. Victime d'une gamelle il y a vingt-quatre heures, l'ancien vainqueur du Tour de France que sa formation a choisi de ne pas retenir pour la prochaine Grande Boucle ne repart pas d'Ossingen. Le côté gauche brûlé et la cuisse droite contusionnée, Wiggo rentre chez lui par mesure de sécurité. Et avec dans un coin de la tête l'objectif du Championnat de Grande-Bretagne du contre-la-montre, sur lequel il s'alignera dans huit jours à Monmouthshire. "Ironiquement je suis tombé alors que j'étais en queue de peloton, précisément pour tâcher de rester en dehors de ce type d'ennui, explique-t-il. J'aurais pu repartir mais je ne veux pas compromettre le championnat."

Sans Bradley Wiggins, donc, le peloton du Tour de Suisse reprend sa route vers Büren an der Aare (183,6 km), où un nouveau sprint massif est attendu. C'était tout du moins la volonté des organisateurs, qui ont toutefois mal estimé la capacité du peloton à s'engouffrer tout entier dans les goulots d'étranglement des 300 derniers mètres. A son arrivée une heure avant les coureurs, le manager d'Omega Pharma-Quick Step Patrick Lefévère s'insurge. "Encore un final irresponsable au Tour de Suisse, tweete-t-il. Combien de temps les équipes et les coureurs accepteront encore cela ?" Le manager belge a vu juste. Ses coureurs ont été informés du danger représenté par deux vilaines courbes dans les tout derniers hectomètres, mais cela n'empêchera pas un carnage de s'y produire.

Les choses auraient peut-être été différentes si l'échappée du jour avait su tenir bon en tête de course. Mais Sander Armee (Lotto-Belisol), Jaroslaw Marycz (CCC Polsat Polkowice) et Frederik Veuchelen (Wanty-Groupe Gobert), les trois attaquants en question, n'auront jamais pu compter sur un coup de pouce du peloton. Leurs cinq minutes d'avance au mieux s'effacent progressivement pour être réduites à rien à 10 kilomètres du but. Rentrés dans le rang, Armee, Marycz et Veuchelen laissent les équipes de sprinteurs prendre la course en main alors qu'on s'approche de Büren an der Aare. Où Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step) et Peter Sagan (Cannondale) sont attendus pour un autre bras de fer.

Sacha Modolo s'impose au sprintSacha Modolo s'impose au sprint | © SirottiIl n'aura pas lieu. Après la flamme rouge, Mark Cavendish perd la roue de son poisson-pilote Mark Renshaw. Il va devoir frotter pour se replacer à la sortie du premier virage serré à 400 mètres de la ligne, mais soudain c'est l'empilage. Matthew Goss (Orica-GreenEdge) le premier s'étale sur la chaussée, entraînant automatiquement le champion de Grande-Bretagne et quelques autres malheureux. Cavendish à terre, la voie est libre pour d'autres finisseurs. Peter Sagan croit encore pouvoir s'imposer en portant son effort de loin, mais il est talonné par Sacha Modolo (Lampre-Merida), qui le déborde dans l'ultime courbe pour s'adjuger cette étape au final chaotique. Le sprinteur italien obtient son septième succès de la saison devant Peter Sagan. Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) de son côté conserve le maillot jaune.

Demain jeudi, les baroudeurs devraient tirer parti de la sixième étape entre Büren an der Aare et Delémont (183,5 km).

Classement 5ème étape :

1. Sacha Modolo (ITA, Lampre-Merida) les 183,6 km en 4h08'06" (44,4 km/h)
2. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) m.t.
3. John Degenkolb (ALL, Giant-Shimano) m.t.
4. Alexander Kristoff (NOR, Team Katusha) m.t.
5. José-Joaquin Rojas (ESP, Movistar Team) m.t.
6. Danny Van Poppel (PBS, Trek Factory Racing) m.t.
7. Jonas Vangenechten (BEL, Lotto-Belisol) m.t.
8. Heinrich Haussler (AUS, IAM Cycling) m.t.
9. Nino Schurter (SUI, Orica-GreenEdge) m.t.
10. Jacopo Guarnieri (ITA, Astana) m.t.

Classement général :

1. Tony Martin (ALL, Omega Pharma-Quick Step) en 18h27'47"
2. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Shimano) à 6 sec.
3. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) à 10 sec.
4. Bauke Mollema (PBS, Belkin) à 17 sec.
5. Tom-Jelte Slagter (PBS, Garmin-Sharp) à 23 sec.
6. Davide Formolo (ITA, Cannondale) à 27 sec.
7. Ion Izagirre (ESP, Movistar Team) m.t.
8. Roman Kreuziger (TCH, Tinkoff-Saxo) à 28 sec.
9. Mathias Frank (SUI, IAM Cycling) à 29 sec.
10. Mattia Cattaneo (ITA, Lampre-Merida) m.t.

Tacx semaine 3et4 nov18

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES