FLASHS

VTT

La nouvelle collection DT Swiss

Publié le 31/05/2012 16:25

La marque helvétique DT Swiss a présenté sa nouvelle gamme de roues et de fourches/amortisseurs. Du matériel de champion olympique ?

Le vélo de Florian Vogel, fraîchement revenu de La BresseLe vélo de Florian Vogel, fraîchement revenu de La Bresse | © Vélo 101650B, 27.5, 29, 26... Guerre des chiffres ? Résultats d'un concours de beauté ? Statistiques économiques ? Rien de tout ça, mais le 12 août prochain, les deux premiers chiffres pourraient bien l'emporter au grand concours diffusé en direct de Londres. Il s'agit rien moins que le nouveau standard de roues sur lequel fondent beaucoup d'espoirs Scott, DT Swiss et, derrière eux, l'industrie du VTT. Une industrie qui, après le boom des années 80 et 90, a vécu une première décade 2000 sans véritable évolution des standards, mis à part les tout-suspendus, ou alors seulement à la marge sur des marchés de niche. Là, on change de diamètre, le 29 pouces est installé. Un signe : ceux qui ont manqué le passage de témoin ont perdu des parts de marché et doivent crapahuter pour les récupérer. Les Anglo-Saxons mènent 1 à 0 sur des marques plus latines.

Les avantages du 29" (rendement, sécurité, confort) l'emportent sur ses légers inconvénients (disgracieux sur les petites tailles, souvent livré avec des rapports inadaptés et moins réactif sur les circuits techniques pour les relances). Mais qui roule essentiellement sur ce type de parcours ? Et quelle part d'une sortie VTT classique cela représente-t-il ?

Ne soyons pas sectaires, le 26 pouces reste de mise et n'a pas rendu les armes, il garde des adeptes, la force de l'habitude, il est nerveux, excellent dans les relances, et permet encore aux tops pilotes de remporter des victoires en Coupe du Monde comme à Houffalize ou La Bresse avec Julien Absalon (Orbea). Mais les 26" n'ont pas subi de modifications majeures depuis les débuts du VTT.

Des roues personnalisées pour Florian VogelDes roues personnalisées pour Florian Vogel | © Vélo 101Et si le standard 27.5, ou 650B, mettait tout le monde d'accord à Londres aux JO ? C'est le pari, officiellement ou non, qu'ont fait déjà des entreprises, des marques... Mais ça bouge et si Nino Schurter ou Florian Vogel étaient champions olympiques, sous les couleurs suisses de Scott avec des roues DT Swiss (les deux marques ont un accord exclusif de coopération et de fourniture de produits aux seuls coureurs du team Swisspower), on pourrait voir dès la fin août et à l'Eurobike ce nouveau standard se généraliser et renforcer encore l'appel d'air que vit le VTT depuis maintenant quatre années, où les essais, discussions, négociations, ont amené à ce pas décisif qui n'attend plus que la confirmation suprême : un titre majeur !

DT Swiss, basé à Bienne (ou Biel pour les germanophones) depuis 1974, et qui a inauguré une nouvelle unité de production début 2011, a profité de l'après Coupe du Monde à La Bresse, mais surtout de l'intermède entre Tour de Romandie et Tour de Suisse, pour présenter, en association avec Schwalbe (marque allemande de pneumatiques), ses gammes 2013 pour le VTT dans un premier temps, puis ses gammes routes. DT, ce ne sont pas les initiales du fondateur, ni la marque d'une seule saison, mais correspond bien au même mot, Tréfilerie en français, Drahtwerke en allemand, car à Bienne on est dans la ville la plus mélangée au point de vue langues sur toute la Suisse.

Le cerclage des jantesLe cerclage des jantes | © Vélo 101On l'a compris, DT, c'est du made in Swiss et une histoire où les composants de la roue s'assemblent au fur et à mesure des opportunités, mais avec une logique qui transparaît : 1995, débuts dans les moyeux, 1999 dans les rayons (une des références qualités chez DT !), 2001 dans les amortisseurs, 2003 dans les jantes et 2006 dans la production de fourches avec le rachat de la branche suspensions de Pace.

Aujourd'hui, DT Swiss, mais de plus en plus DT Worldwide, est un des seuls fabricants, un des seuls acteurs, où on monte une partie de la gamme manuellement, avec des employés féminins en grande partie, et ce sur quatre parties du monde où des unités de production sont installées : Grand Junction au Colorado pour la proximité avec le marché US, à Taipei là où sont l'essentielles des fabrications de vélos, en Pologne et donc Bienne, à la frontière du Jura, où est implantée l'ingénierie de la marque.

On l'a compris, le marché de la première monte est vital pour DT : 80 % de son activité vient de là, et cette relation avec ses donneurs d'ordres est au centre des préoccupations des dirigeants. Le deuxième marché n'est pas oublié pour autant, il l'est même de moins en moins, par la visibilité sur les teams partenaires en cyclosport, chez les pros, et en VTT, et la présentation de roues et des fourches/amortisseurs à laquelle nous avons assistée nous l'a prouvé. On a même pu les essayer. Alors prenez la roue, c'est parti !

Réalisation des rayons aluRéalisation des rayons alu | © Vélo 101D'abord, DT Swiss a étoffé sa gamme de roues VTT. Les familles de roues sont répertoriées selon les moyeux qu'elles valorisent :

TriCon pour Triple Connection : sortie en 2010, c'est une référence chez DT Swiss avec trois points de fixation des rayons sur les trois ailettes du moyeu.

SPline pour Straight Pull Line : la nouveauté 2013, plus léger avec un nouveau système de fixation des rayons aussi bien sur le moyeu que sur la jante. Ce moyeu équipe une majeure partie de la gamme 29" et 650B de chez DT Swiss où la rigidité de la roue est primordiale.

Classic pour les roues d'entrée de gamme où comme pour les modèles carbone à boyaux, il s'agit des moyeux utilisés sur les Mon Chasseral, simples, robustes et optimisés par du carbone et des roulements céramiques. Loin d'être rétro, ce moyeu est fiable et permet la disposition d'un grand nombre de rayons. On le retrouve sur les jantes hautes carbone 29" à boyaux. Il est important de souligner que cette gamme Classic est loin d'être obsolète car de jolis modèles de roues VTT utilisent ce moyeu à l'image de la RC1350, une 26" idéale pour le XC compétition ou encore les EXC1550, EX1750 et E2000, plus orientées vers l'enduro, qui réclame du matériel solide et fiable ! C'est un signe.

Le montage des moyeux à la mainLe montage des moyeux à la main | © Vélo 101La tendance du 29". D'un point de vue plus général, DT Swiss a bien abordé le virage du 29" puisque son catalogue 2013 s'étoffe de nouveaux modèles avec la gamme SPline qui propose six modèles en 29", où chaque client pourra trouver un modèle adapté à sa pratique : XC compétition, XC rando, all-mountain... DTSwiss a pensé à tout.

Un nouveau standard, le 27.5" ou 650B ! Cette gamme SPline propose aussi deux modèles en 650B, soit du 27.5, comme quoi la marque suisse innove et s'investit dans ce nouveau standard... Aux marques de vélos et de composants de suivre les manœuvres !

Les fameuses roues du team Swisspower. Beaucoup de passionnés les ont remarquées. Utilisées par le team Swisspower de Schurter et Vogel sur les courses internationales, DT Swiss propose une jante haute à boyaux en carbone. Un bijou d'esthétique et de technologie. Même si le prix fait mal (environ 3500 euros la paire) ! Les pilotes pros disposent d'un modèle en 27.5 (650B) qui sera commercialisé, éventuellement, selon le résultat des JO et l'engouement du marché. Affaire à suivre. Né d'une volonté commune de Scott, DT Swiss et Dugast, cette roue en 650B n'est disponible que pour les pilotes du team. Pas la peine d'en chercher dans le commerce ! D'ailleurs il n'existe pas de boyaux en 27.5" mis à part les Dugast.

Les fourches prêtes à être expédiéesLes fourches prêtes à être expédiées | © Vélo 101Mais les XRC950T sont disponibles en version 26" et 29" au catalogue 2013. Proposées avec un moyeu Classic en carbone et roulements céramiques. Pour info et ceux qui ont l'œil, les roues des pilotes pros sont modifiées par l'utilisation du célèbre et incontournable 240S en aluminium pour une fiabilité sans faille. Logique.

Large choix de jantes et moyeux. Pour les moyeux où l'on retrouve le célèbre et réputé 240S disponible en plusieurs versions, il faut noter la nouveauté, un moyeu 240S straightpull et 350 straightpull utilisant le brevet SPline donc un nouveau système de fixation des rayons et un gain de poids. La qualité des roulements et l'esthétique sont toujours là, soyez rassurés. Seule restriction, ces moyeux ne sont disponibles qu'en version center-lock. Si vous souhaitez un moyeu 240S, il existe toujours des versions disc brake classic, Lefty, disc brake center-lock... qui exploitent le brevet Classic.

Il faut noter que le moyeu Hub180 carbon-ceramic élargit sa gamme avec des axes en 15 et 12mm. Les autres moyeux de la gamme ne présentent pas d'évolution à l'image des traditionnels Hub350/440freeride/540tandem toujours présents au catalogue.

Vérification des roues par l'hommeVérification des roues par l'homme | © Vélo 101Bien entendu, le catalogue DT Swiss 2013 VTT propose toute une gamme de jantes, un choix riche, varié et fiable pour toutes les pratiques du VTT : XC, all-mountain, enduro, DH, randonnée. Il n'y a plus qu'à faire le bon choix. DTSwiss propose bien entendu des jantes en 29" (M520 et XM490) qui sont des adaptations de modèles 26" (M480 et XM450). Il y a aussi un nouveau modèle (M480) en version 650B, du 27.5" plus précisément.

Les serrages... tout en sécurité. Pour les serrages de roues, DT Swiss propose une large gamme avec des matériaux en titane ou acier équipés de leviers en alu. Même si certains pratiquants soulignent la lenteur et complexité pour changer une roue, les Suisses misent sur la sécurité ! A noter que le pratiquant trouvera des axes RWS classiques en 5mm aux côtés d'axes en 12mm. Et, nouveauté, des axes en 15mm qui devraient devenir des standards.

Des fourches à ABS. Chez DT Swiss, la gamme de fourche est large et riche, chaque cycliste trouvera son bonheur selon sa pratique. Mais la marque helvétique poursuit l'optimisation de ses produits et, pour 2013, plusieurs changements sont apportés :

• nouveau pivot conique en carbone
• utilisation d'une nouvelle huile pour l'optimisation de l'utilisation par températures froides
• mise en place d'un nouveau joint extérieur pour une meilleure imperméabilité
• axe des fourches en 15mm pour plus de rigidité

Et mises à l'épreuve par les machinesEt mises à l'épreuve par les machines | © Vélo 101Il faut souligner la mise en place de trois nouveaux systèmes de suspension :

• Single Shot damping system : soit ouvert (débattement disponible 100 %) soit fermé (fourche bloquée)
• Twin Schot damping system : mode ouvert (descente), mode montée-motricité (70 % du débattement disponible), mode fermé
• Launch Control 2 : même fonction que le Twin Shot avec une désactivation automatique du mode montée-motricité en cas d'impact important, et un retour à 100 % du débattement

Le vététiste a la possibilité de trois réglages avec un débattement à 100 %, un de 70 % et un blocage complet.

Cette possibilité de moduler le débattement à 70% de sa capacité optimise le pilotage dans des montées techniques en rabaissant le centre de gravité par un abaissement du poste de pilotage. Selon la gamme de la fourche et son utilisation (XC, all-mountain ou enduro), DT Swiss propose une fourche avec un des trois systèmes de gestion du débattement.

La roue DT Swiss RRC 46 CLa roue DT Swiss RRC 46 C | © Vélo 101Les suspensions arrière ne sont pas oubliées. Pour les amortisseurs, DT Swiss présente le X313 avec trois positions : bloqué pour sprint ou bitume, mixte pour les montées en motricité, et descente. Le pilote peut ajuster avec précision son rebond et sa compression selon ses sensations et le terrain sur lequel il évolue. Ce nouvel amortisseur présente une finition carbone qui lui permet un gain de poids considérable (50 grammes environ). Un équipement haut de gamme destiné au XC explosif où le rendement et la motricité sont de rigueur. Technicité, choix des réglages, poids et matériaux justifient un prix élevé.

La marque suisse propose également le M212 à un prix plus abordable pour une technicité plus conventionnelle. Cet amortisseur est moins orienté vers le XC olympique.

INSCRIPTION EN LIGNE