Interview de Julien Absalon (Motorex-Bianchi)

Le 24/04/2003 10:36

Interview de Julien Absalon (Motorex-Bianchi) : "les manches de Coupe de France ne sont pas mon objectif".

Julien, comment juges-tu ton début de saison ?
"Plutôt réussie, et je suis satisfait puisque j'ai gagné dès ma première course, c'était le championnat d'Italie d'hiver le 3 mars dernier. J'ai gagné alors que je ne pensais pas être en forme. Ici, on a eu un bel hiver avec beaucoup de neige, alors j'ai privilégié le ski de fond au détriment du cyclo-cross. J'étais arrivé à saturation de vélo, et le ski de fond avec une telle neige, c'est extra ! En fait, après le Tour de Nouvelle-Calédonie où j'étais bien, j'ai coupé avec le vélo, c'était un pari mais, je me le suis permis."

Si on revient sur ton séjour en Californie, comment le juges-tu ?
"En fait, ça c'est décidé très peu de temps avant le départ. Notre sponsor Motorex est présent aux USA et souhaitait notre présence là-bas avec José-Antonio Hermida. C'était ma première participation à la Sea Oter Classic et je dois dire que c'est une super formule. Les teams sont présents avec les trucks, il y a beaucoup de spectateurs et ce mélange de formules avec de la route, un contre-la-montre comme en Coupe du monde auparavant, c'est très bon pour le VTT. Sur quatre jours, c'est parfait, même si on ne peut pas le renouveler trop souvent."

Et au point de vu sportif, pour toi ?
"Je fais 6ème au général, c'était super et inespéré. Nous sommes arrivés la veille, il a fallu s'adapter, et on a transformé ça en une semaine d'entraînement intensif."

Quelle hiérarchie de valeurs as-tu noté ?
"La première chose, c'est le gros niveau des Canadiens Hesjedal et Green. On les connait mais c'est derrière que ça arrive, tous m'ont paru impressionnants, on sent que c'était leur course."

Et sur le plan européen ?
"Thomas Friechknecht était très fort mais ce n'est pas une surprise. En fait, les coureurs qui ont fait la saison de cyclo-cross comme Thomas ou qui n'ont pas coupé comme Roland Green qui a fait le début de saison sur route avec l'US Postal vont être là très tôt dans la saison."

Quelles seront les ambitions du Motorex-Bianchi en 2003 ?
"Toujours aussi hautes en Coupe du monde avec José et moi. Thomas visera les longues distances et nous avons maintenant un jeune Canadien qui va habiter en Italie pour courir en Italie et disputer les épreuves européennes de Coupe du monde. Pour moi, viser la Coupe du monde est trop ambitieux mais une place sur le podium est dans mes possibilités. Quant à José, son début de saison risque d'être moins percutant car il a décalé sa préparation contrairement à 2002 où il avait privilégié Madrid."

Que penses-tu de ta victoire à Lons le Saulnier ?
"J'étais complètement dans l'inconnu avec le décalage horaire et les suites de notre grosse semaine d'entraînement aux USA. En fait, j'ai bien assimilé et ça c'est très bien passé. Les manches de Coupe de France ne sont pas mon objectif, ce sont des courses de préparation, d'ailleurs je ne serai pas à Plouha puisque la seconde manche de Coupe du monde se déroulera en même temps à Fort Williams."

Comment juges-tu le niveau français ?
"Jean-Christophe Péraud m'a impressionné. Il est très costaud physiquement et techniquement, ce qu'on savait mais il est devenu très fort mentalement. Cela démontre qu'il va falloir compter avec lui dès ce début de saison."

Un mot sur "l'affaire Peter Pouly" ?
"Je suis très surpris et très déçu. J'ai lu la France cycliste bien sûr et j'aimerais en savoir un peu plus."

Comment définirais-tu Massimo Ghirotto, José-Antonio Hermida et Thomas Dietsch avec qui tu passes une grande partie de l'année ?
"Massimo, il est Italien et ça veut tout dire, il est sérieux mais étourdi. José, c'est tout feu tout flamme, il est toujours à bloc comme il dit, difficile de lui trouver un défaut. Thomas, il est grand à tous les niveaux, et des fois il a un peu la tête dans les nuages. Je reste sobre dans les commentaires, on a une saison à passer ensemble !"

Propos recueillis le 23 avril 2003.
KTM juin18
Maurienne Tourisme
Hutchinson juin18