Aller au contenu

Liège-Bastogne-Liège


Messages recommandés

Il y a 2 heures, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Une victoire à la Merckx, il va gagner des classiques, mais peut-il triompher sur les grands tours?

 

J'ai donné plusieurs fois mon avis là dessus, pour moi Evenepoel est un rouleur exceptionnel, très fort sur le plat et sur les pourcentages moyens, mais pas un grimpeur.

En l'état actuel des choses, s'il devait gagner un ou des grands tours, ce serait plutôt à la Dumoulin, en prenant du temps sur les chronos et en limitant la casse en montagne.

Maintenant il n'est pas exclu qu'il change de profil, un peu comme Geraint Thomas à l'époque où il a gagné le Tour de France.

 

Autant pour Van Aert et Alaphilippe je ne les vois vraiment pas gagner un grand tour (peut-être éventuellement une Vuelta pour Alaf s'il s'entrainait spécifiquement, les ascensions étant plus courtes et plus punchy que sur le Tour et le Giro), autant pour Evenepoel j'attends de voir son évolution dans l'avenir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Franck PASTOR a dit :

Je maintiens, le portique qu'on voit Armirail franchir à 5'31'' est bien celui du sommet, portique que je situe quelque part entre les marques 1,9 et 2 km sur le graphique de Climfinder (le vrai sommet de la côte est en effet encore un peu plus loin que ce portique, lorsque la pente s'infléchit vraiment pour passer en descente). Je connais bien cet endroit, j'y suis souvent passé et du reste j'y ai effectué quelques va-et-vient l'année dernière en attendant quelqu'un qui s'était égaré quelque part au pied de la côte… 😇

 

Lorsque la vidéo le montre (Armirail) à 5'10'', il a en fait déjà franchi le deuxième mur de la Redoute. Le commentateur flamand sur la moto, Renaat Schotte, dit que Moniquet, juste après Armirail, arrive à l' «uitloper»,  qui fait suite au 2e mur, à environ 4'45'' de la vidéo.

 

L'endroit où Evenepoel attaque (à 5'59'' - 6' de la vidéo), je le situe entre 1,6 et 1,7 km sur le graphique, juste après ce deuxième mur, donc environ 300 m avant le portique du sommet, ce qui colle parfaitement à mon avis avec le temps qu'il met pour l'atteindre.

 

Evenepoel franchit le même portique du sommet — ce qui n'est pas montré, c'est Powless qu'on voit franchir à 1 min d'Armirail — on peut déduire que c'est un peu moins d'une minute près Armirail, ce qui colle d'ailleurs avec l'écart donné par le chronomètre de la course (55'').

Je vais me fier à ton avis, Franck. Me voilà obligé de reconsidérer la question 😉

 

Au moment où la vidéo montre Armirail à 21 secondes du portique, on peut lire à l'écran "9%"... alors que Climfinder indique plutôt 6% dans cette portion. Cette erreur m'a fait prendre un mauvais raisonnement.

 

Puisque tu estimes le démarrage d'Evenepoel vers le km 1,6 sur Climbfinder, la pente moyenne avant d'atteindre le portique est d'environ 5,5%. Et la vitesse moyenne a été d'environ 31,8 km/h (environ 300 m parcourus en 34 sec). Ce qui exige cette fois une puissance d'environ 535W. J'ai pensé dans un premier temps que c'était peu pour un Remco déterminé à sortir ses poursuivants de sa roue (on n'imagine pas un seul instant en le regardant qu'il "fait semblant"), mais cette attaque survient après plusieurs minutes très intenses, ce n'est pas comme s'il s'était économisé depuis plusieurs kilomètres. Mes "1000W" du message précédent étaient surestimés, j'ai trop tendance à penser que les coureurs pros sont des dieux... ou que je suis vraiment trop lent 🤣

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La méga chute collective qui a envoyée douze coureurs à l'hôpital provoque pas mal de commentaires au sein du peloton, dans la pesse et sur les réseaux sociaux, entre Pidcock qui accuse plus ou moins Godon d'avoir voulu passer en force, de Godon qui au contraire déclare avoir été bousculé par un autre coureur voulant passer sans espace, de Bardet qui déplore des comportements systématiques dangereusement inconscients, sans accuser personne. D'autres qui mettent en cause les DS qui excitent leurs coureurs avec les oreillettes ou même pire, des "produits" susceptibles de provoquer une absence de conscience précise de la réalité. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 18 minutes, Bruno GUILLEVIC a dit :

La méga chute collective qui a envoyée douze coureurs à l'hôpital provoque pas mal de commentaires au sein du peloton, dans la pesse et sur les réseaux sociaux, entre Pidcock qui accuse plus ou moins Godon d'avoir voulu passer en force, de Godon qui au contraire déclare avoir été bousculé par un autre coureur voulant passer sans espace, de Bardet qui déplore des comportements systématiques dangereusement inconscients, sans accuser personne. D'autres qui mettent en cause les DS qui excitent leurs coureurs avec les oreillettes ou même pire, des "produits" susceptibles de provoquer une absence de conscience précise de la réalité. 

Ce n'est pas Godon qui est mis en cause par Pidcock, c'est Jérémy Cabot (Total Direct-Energie) lui-même victime d'une fracture de la clavicule, et qui ne se laisse pas accuser comme cela:

 

https://www.rtbf.be/article/jeremy-cabot-1er-coureur-a-tomber-lors-de-la-chute-massive-de-la-doyenne-repond-aux-accusations-je-nai-jamais-pris-de-risques-inconsideres-10981236

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 20 heures, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

Une victoire à la Merckx, il va gagner des classiques, mais peut-il triompher sur les grands tours?

Dire que Evenepoel n'est pas un grimpeur à 22 ans, c'est comme dire, qu'à l'époque où Bardet et Pinot ont commencé leur carrière (tous les deux sont nés en 1990) , on ne décelait pas encore leur qualité de grimpeurs. Il suffit d'aller voir leurs palmarès et de comparer avec celui de Evenepoel. Je les mets ci-dessous.

 

Pinot:

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=58535

Pour Pinot, à 22 ans, et  pour son premier Tour de France, en 2012, il concède 1 min 28 s au vainqueur Chris Froome au sommet de La Planche des Belles Filles (moins dur que le Zoncolan), ce qui était, en soi, déjà très prometteur. Pourtant personne à l'époque n'a écrit qu'il n'avait pas des qualités de grimpeur. A l' époque il était également un piètre descendeur.

 

Bardet:

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=53957

En 2013, Bardet concède 3 min 14 s à Froome au sommet du Ventoux pour son premier Tour de France à 23 ans. Qui pour conclure à l'époque qu'il ne passait pas les forts pourcentages et qu'il ne serait jamais un bon grimpeur ?

 

Evenepoel (né le 25 janvier 2000)

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=141854

 

L'an passé sur le Giro, à 21 ans, il termine à seulement 1 min 30 s de Bernal dans le Zoncolan et à 30 s de Bardet. Alors qu'il était resté plus de 6 mois sans compétition. Lors de son premier Tour de Lombardie (à 20 ans) il était avec les plus forts dans les gros pourcentages du Mur de Sormano. Dire aussi qu'il ne passe pas les murs à 20 %, il a démontré sur la doyenne que c'était faux.

Chez des coureurs aussi jeunes, c'est avant tout une question d'endurance et d'expérience. Les qualités de grimpeurs, Pinot et Bardet les avaient déjà à 23 ans, mais pas encore l'endurance nécessaire à briller sur un grand Tour. Il en va de même pour Evenepoel. Il n'a encore que 22 ans, manque d'expérience, mais possède des qualités de grimpeur que l'on peut déjà déceler dès maintenant. Il faut juste, comme pour Pinot et Bardet,, lui laisser le temps d'acquérir l'endurance nécessaire. Il a déjà progressé par rapport à l'an passé et il ne peut faire que progresser.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 20 minutes, Michel ROTH a dit :

Dire que Evenepoel n'est pas un grimpeur à 22 ans, c'est comme dire, qu'à l'époque où Bardet et Pinot ont commencé leur carrière (tous les deux sont nés en 1990) , on ne décelait pas encore leur qualité de grimpeurs. Il suffit d'aller voir leurs palmarès et de comparer avec celui de Evenepoel. Je les mets ci-dessous.

 

Pinot:

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=58535

Pour Pinot, à 22 ans, et  pour son premier Tour de France, en 2012, il concède 1 min 28 s au vainqueur Chris Froome au sommet de La Planche des Belles Filles (moins dur que le Zoncolan), ce qui était, en soi, déjà très prometteur. Pourtant personne à l'époque n'a écrit qu'il n'avait pas des qualités de grimpeur. A l' époque il était également un piètre descendeur.

 

Bardet:

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=53957

En 2013, Bardet concède 3 min 14 s à Froome au sommet du Ventoux pour son premier Tour de France à 23 ans. Qui pour conclure à l'époque qu'il ne passait pas les forts pourcentages et qu'il ne serait jamais un bon grimpeur ?

 

Evenepoel (né le 25 janvier 2000)

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=141854

 

L'an passé sur le Giro, à 21 ans, il termine à seulement 1 min 30 s de Bernal dans le Zoncolan et à 30 s de Bardet. Alors qu'il était resté plus de 6 mois sans compétition. Lors de son premier Tour de Lombardie (à 20 ans) il était avec les plus forts dans les gros pourcentages du Mur de Sormano. Dire aussi qu'il ne passe pas les murs à 20 %, il a démontré sur la doyenne que c'était faux.

Chez des coureurs aussi jeunes, c'est avant tout une question d'endurance et d'expérience. Les qualités de grimpeurs, Pinot et Bardet les avaient déjà à 23 ans, mais pas encore l'endurance nécessaire à briller sur un grand Tour. Il en va de même pour Evenepoel. Il n'a encore que 22 ans, manque d'expérience, mais possède des qualités de grimpeur que l'on peut déjà déceler dès maintenant. Il faut juste, comme pour Pinot et Bardet,, lui laisser le temps d'acquérir l'endurance nécessaire. Il a déjà progressé par rapport à l'an passé et il ne peut faire que progresser.

 

A 22-23 ans, même s'ils n'étaient pas encore parmi les meilleurs, c'est en montagne que Pinot et Bardet étaient les meilleurs.

 

A 22 ans, Evenepoel est un des deux meilleurs rouleurs du monde, est capable de numéros exceptionnels en tenant le peloton en respect pendant 1 heure sur des terrains plats et vallonnés, mais est en dessous des meilleurs dans les ascensions.

Donc non ce n'est pas un grimpeur, ce n'est pas sa qualité première.

Ce qui ne veut pas dire qu'il ne se hissera jamais au niveau des meilleurs s'il continue à progresser, mais pour l'instant il ne l'est pas, à chaque fois que la décision se fait il est un ton en dessous (tu cites le Zoncolan où il finit tout de même assez loin de Bernal qui n'était pas dans un grand jour, et le Mur de Sormano loin de l'arrivée, la grosse bagarre n'était pas déclenchée).

 

P..., il faut absolument qu'il soit parfait partout ?

Tu parles à quelqu'un qui reconnaît ses immenses qualités dans d'autres domaines, il y a pire comme "critique", non ?

Tu devrais aller faire un tour sur le compte twitter de Vayer, tu aurais autre chose à te mettre sous la dent.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 33 minutes, Michel ROTH a dit :

Dire que Evenepoel n'est pas un grimpeur à 22 ans, c'est comme dire, qu'à l'époque où Bardet et Pinot ont commencé leur carrière (tous les deux sont nés en 1990) , on ne décelait pas encore leur qualité de grimpeurs. Il suffit d'aller voir leurs palmarès et de comparer avec celui de Evenepoel. Je les mets ci-dessous.

 

Pinot:

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=58535

Pour Pinot, à 22 ans, et  pour son premier Tour de France, en 2012, il concède 1 min 28 s au vainqueur Chris Froome au sommet de La Planche des Belles Filles (moins dur que le Zoncolan), ce qui était, en soi, déjà très prometteur. Pourtant personne à l'époque n'a écrit qu'il n'avait pas des qualités de grimpeur. A l' époque il était également un piètre descendeur.

 

Bardet:

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=53957

En 2013, Bardet concède 3 min 14 s à Froome au sommet du Ventoux pour son premier Tour de France à 23 ans. Qui pour conclure à l'époque qu'il ne passait pas les forts pourcentages et qu'il ne serait jamais un bon grimpeur ?

 

Evenepoel (né le 25 janvier 2000)

http://www.dewielersite.net/db2/wielersite/coureurfiche.php?coureurid=141854

 

L'an passé sur le Giro, à 21 ans, il termine à seulement 1 min 30 s de Bernal dans le Zoncolan et à 30 s de Bardet. Alors qu'il était resté plus de 6 mois sans compétition. Lors de son premier Tour de Lombardie (à 20 ans) il était avec les plus forts dans les gros pourcentages du Mur de Sormano. Dire aussi qu'il ne passe pas les murs à 20 %, il a démontré sur la doyenne que c'était faux.

Chez des coureurs aussi jeunes, c'est avant tout une question d'endurance et d'expérience. Les qualités de grimpeurs, Pinot et Bardet les avaient déjà à 23 ans, mais pas encore l'endurance nécessaire à briller sur un grand Tour. Il en va de même pour Evenepoel. Il n'a encore que 22 ans, manque d'expérience, mais possède des qualités de grimpeur que l'on peut déjà déceler dès maintenant. Il faut juste, comme pour Pinot et Bardet,, lui laisser le temps d'acquérir l'endurance nécessaire. Il a déjà progressé par rapport à l'an passé et il ne peut faire que progresser.

s'est il amélioré dans les descentes? Parce que dans celles du GIRO l'an passé il  faisait peur à tout le monde...A t'il un gd Tour au programme cette année?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 5 minutes, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

s'est il amélioré dans les descentes? Parce que dans celles du GIRO l'an passé il  faisait peur à tout le monde...A t'il un gd Tour au programme cette année?

En tout cas, il n'a rien perdu sur ses poursuivants dans la descente finale vers Liège.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 24 minutes, Pierre-Yves DESSIMOZ a dit :

 

j'aime bien ton humour...

Ce n'est pas de l'humour, cette descente est rapide et par endroits technique. Fuglsang (né à Genève, au juste ;-)) aurait pu t'en parler lors de son LBL victorieux en 2019. Pas besoin d'avoir un ravin à côté pour se faire des frayeurs.

 

Evenepoel allait aussi très, très vite dans la descente étroite et sinueuse de Dolembreux vers Esneux, juste avant la Roche-aux-Faucons. Le bien plus imposant Armirail semblait tout content de pouvoir le suivre.

 

Ce n'est pas la première fois que tu sembles sous-estimer les difficultés de cette région. Il va falloir que tu y fasses un tour une de ces prochaines années. Pour Liège-Bastogne-Liège Challenge, pourquoi pas, et on en reparlera juste après en mangeant quelques gaufres liégeoises. 🙂

Modifié par Franck PASTOR
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 36 minutes, Franck PASTOR a dit :

En tout cas, il n'a rien perdu sur ses poursuivants dans la descente finale vers Liège.

 

Sur le Tour du Pays Basque il m'a semblé aussi qu'il avait progressé là dessus.

Et même sur Tirreno, il est lâché très tôt dans la première des deux ascensions décisives, et ensuite il ne perd pratiquement rien dans la descente, qui était très technique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 43 minutes, Guillaume LEROYER a dit :

 

Sur le Tour du Pays Basque il m'a semblé aussi qu'il avait progressé là dessus.

Et même sur Tirreno, il est lâché très tôt dans la première des deux ascensions décisives, et ensuite il ne perd pratiquement rien dans la descente, qui était très technique.

J'ai lu dans un article néerlandais qu'il avait en fait carrément le meilleur temps du peloton dans la descente de Dolembreux vers Esneux dont je parlais plus haut.

 

Pour ceux qui veulent juger sur pièces, Sporza a mis sur YouTube une vidéo de l'intégralité du solo d'Evenepoel, de son attaque à la Redoute jusqu'à l'arrivée. (Commentaires en néerlandais bien sûr.) La descente de Dolembreux à Esneux commence à partir des 15 min de la vidéo.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Franck PASTOR a dit :

Ce n'est pas Godon qui est mis en cause par Pidcock, c'est Jérémy Cabot (Total Direct-Energie) lui-même victime d'une fracture de la clavicule, et qui ne se laisse pas accuser comme cela:

 

https://www.rtbf.be/article/jeremy-cabot-1er-coureur-a-tomber-lors-de-la-chute-massive-de-la-doyenne-repond-aux-accusations-je-nai-jamais-pris-de-risques-inconsideres-10981236

Ouh la mille excuses j'ai confondu les deux coureurs, merci du correctif, effectivement J. Cabot a une fracture clavicule et de multiples brulures sur tout le corps

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Guillaume LEROYER a dit :

 

A 22-23 ans, même s'ils n'étaient pas encore parmi les meilleurs, c'est en montagne que Pinot et Bardet étaient les meilleurs.

 

A 22 ans, Evenepoel est un des deux meilleurs rouleurs du monde, est capable de numéros exceptionnels en tenant le peloton en respect pendant 1 heure sur des terrains plats et vallonnés, mais est en dessous des meilleurs dans les ascensions.

Donc non ce n'est pas un grimpeur, ce n'est pas sa qualité première.

Ce qui ne veut pas dire qu'il ne se hissera jamais au niveau des meilleurs s'il continue à progresser, mais pour l'instant il ne l'est pas, à chaque fois que la décision se fait il est un ton en dessous (tu cites le Zoncolan où il finit tout de même assez loin de Bernal qui n'était pas dans un grand jour, et le Mur de Sormano loin de l'arrivée, la grosse bagarre n'était pas déclenchée).

 

P..., il faut absolument qu'il soit parfait partout ?

Tu parles à quelqu'un qui reconnaît ses immenses qualités dans d'autres domaines, il y a pire comme "critique", non ?

Tu devrais aller faire un tour sur le compte twitter de Vayer, tu aurais autre chose à te mettre sous la dent.

Evenepoel semble s'être concentré dès le début de sa carrière sur le travail et la mise en valeur de sa puissance de rouleur. Il est certain que la technique d'effort pour passer au mieux les grands cols est bien différente. C'est un peu aussi le cas de MVDP.

Lors des stages ou des séjours montagne avec mon club, tous les cadors du braquet et des temps canons en CLM étaient à la rue dès 5 ou 6 kms de grimpette. Ils y allaient en force et s'épuisaient petit à petit. Le rapport poids/puissance joue moins en leur faveur dans ce contexte.

Mais s'il travaille ça spécifiquement, il y arrivera à coup sur, vu la mega puissance qu'il est capable de développer.   C'est un peu comme sa technique de descente, il va bien mieux qu'il y a deux ou trois ans

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 52 minutes, Bruno GUILLEVIC a dit :

Evenepoel semble s'être concentré dès le début de sa carrière sur le travail et la mise en valeur de sa puissance de rouleur. Il est certain que la technique d'effort pour passer au mieux les grands cols est bien différente. C'est un peu aussi le cas de MVDP.

Lors des stages ou des séjours montagne avec mon club, tous les cadors du braquet et des temps canons en CLM étaient à la rue dès 5 ou 6 kms de grimpette. Ils y allaient en force et s'épuisaient petit à petit. Le rapport poids/puissance joue moins en leur faveur dans ce contexte.

Mais s'il travaille ça spécifiquement, il y arrivera à coup sur, vu la mega puissance qu'il est capable de développer.   C'est un peu comme sa technique de descente, il va bien mieux qu'il y a deux ou trois ans

 

C'est pour ça que je disais que j'attends de voir son évolution future.

Peut-être qu'en travaillant spécifiquement la montagne il se hissera au niveau des meilleurs grimpeurs. Maintenant, on ne peut pas non plus en être certain, il y a aussi une histoire de fibres, de physiologie, d'adaptation à l'altitude. Il y a de très bons rouleurs, même légers, à qui il a toujours manqué un petit truc en montagne pour gagner un grand tour (je pense par exemple à Charly Mottet).

Pour cette année, il se testera sur la Vuelta, mais je serais très surpris qu'il y fasse un podium ou même un Top 5.

 

Van der Poel, non, trop massif.

Je ne suis même pas sûr que ça l'intéresse, s'entraîner spécifiquement pour éventuellement un Top 10, au détriment de ses qualités sur les classiques, je ne pense pas que pour lui le jeu en vaille la chandelle.

Modifié par Guillaume LEROYER
  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Posté (modifié)
Le 26/04/2022 à 11:45, Guillaume LEROYER a dit :

 

A 22-23 ans, même s'ils n'étaient pas encore parmi les meilleurs, c'est en montagne que Pinot et Bardet étaient les meilleurs.

 

A 22 ans, Evenepoel est un des deux meilleurs rouleurs du monde, est capable de numéros exceptionnels en tenant le peloton en respect pendant 1 heure sur des terrains plats et vallonnés, mais est en dessous des meilleurs dans les ascensions.

Donc non ce n'est pas un grimpeur, ce n'est pas sa qualité première.

Ce qui ne veut pas dire qu'il ne se hissera jamais au niveau des meilleurs s'il continue à progresser, mais pour l'instant il ne l'est pas, à chaque fois que la décision se fait il est un ton en dessous (tu cites le Zoncolan où il finit tout de même assez loin de Bernal qui n'était pas dans un grand jour, et le Mur de Sormano loin de l'arrivée, la grosse bagarre n'était pas déclenchée).

 

P..., il faut absolument qu'il soit parfait partout ?

Tu parles à quelqu'un qui reconnaît ses immenses qualités dans d'autres domaines, il y a pire comme "critique", non ?

Tu devrais aller faire un tour sur le compte twitter de Vayer, tu aurais autre chose à te mettre sous la dent.

A 22-23 ans, même s'ils n'étaient pas encore parmi les meilleurs, c'est en montagne que Pinot et Bardet étaient les meilleurs.

On dirait que quelque chose t'a échappé sur ce point. C'est bizarre parce que autant Pinot que Bardet étaient très loin des meilleurs grimpeurs de leur époque quand ils avaient, comme Evenepoel, 22-23 ans.

 

A 22 ans, Evenepoel est un des deux meilleurs rouleurs du monde, est capable de numéros exceptionnels en tenant le peloton en respect pendant 1 heure sur des terrains plats et vallonnés, mais est en dessous des meilleurs dans les ascensions.

Donc non ce n'est pas un grimpeur, ce n'est pas sa qualité première.

 

On va finir par croire qu'être bon en clm classe automatiquement le coureur comme non grimpeur. Je n'ai jamais dit que Evenepoel faisait partie du top mondial des grimpeurs (en fait il n'y en a que deux). Néanmoins l'éventail est large entre être classé "non grimpeur" et être grimpeur. C'est loin d'être dual. Je n'ai jamais dit non plus que Evenepoel était parfait ni qu'il allait remporter un grand Tour. Néanmoins je maintiens que Evenepoel fait montre de progrès intéressants en montagne (ce que tu sous-estimes systématiquement), comme il l'a fait depuis longtemps en descente. Il faut être aveugle pour s'en rendre compte seulement aujourd'hui. Il vient de montrer, en remportant la Doyenne, qu'il était capable de passer les murs.

 

Je te remercie pour ta suggestion de consulter les tweets de Vayer. Mais je ne suivrai pas ton conseil. Je préfére m'en référer aux commentaires de l'entraîneur de Evenepoel plutôt qu'à ceux de l'ex-entraîneur de la sulfureuse équipe Festina qui ne sait même pas comment calculer correctement une puissance moyenne. 

Je terminerai par un petit lien très instructif:

https://www.demorgen.be/sport/stabiel-gewicht-brengt-rust-in-hoofd-van-evenepoel~bb43c982/

Désolé si c'est en néerlandais.

Pour mes compatriotes il y a en ce moment une très intéressante émission sur Canvas "Extra Time Koers" consacré à Evenepoel avec des membres de son staff.

Modifié par Michel ROTH
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, Michel ROTH a dit :

A 22-23 ans, même s'ils n'étaient pas encore parmi les meilleurs, c'est en montagne que Pinot et Bardet étaient les meilleurs.

On dirait que quelque chose t'a échappé sur ce point. C'est bizarre parce que autant Pinot que Bardet étaient très loin des meilleurs grimpeurs de leur époque quand ils avaient, comme Evenepoel, 22-23 ans.

 

A 22 ans, Evenepoel est un des deux meilleurs rouleurs du monde, est capable de numéros exceptionnels en tenant le peloton en respect pendant 1 heure sur des terrains plats et vallonnés, mais est en dessous des meilleurs dans les ascensions.

Donc non ce n'est pas un grimpeur, ce n'est pas sa qualité première.

 

On va finir par croire qu'être bon en clm classe automatiquement le coureur comme non grimpeur. Je n'ai jamais dit que Evenepoel faisait partie du top mondial des grimpeurs (en fait il n'y en a que deux). Néanmoins l'éventail est large entre être classé "non grimpeur" et être grimpeur. C'est loin d'être dual. Je n'ai jamais dit non plus que Evenepoel était parfait ni qu'il allait remporter un grand Tour. Néanmoins je maintiens que Evenepoel fait montre de progrès intéressants en montagne (ce que tu sous-estimes systématiquement), comme il l'a fait depuis longtemps en descente. Il faut être aveugle pour s'en rendre compte seulement aujourd'hui. Il vient de montrer, en remportant la Doyenne, qu'il était capable de passer les murs.

 

Je te remercie pour ta suggestion de consulter les tweets de Vayer. Mais je ne suivrai pas ton conseil. Je préfére m'en référer aux commentaires de l'entraîneur de Evenepoel plutôt qu'à ceux de l'ex-entraîneur de la sulfureuse équipe Festina qui ne sait même pas comment calculer correctement une puissance moyenne. 

Je terminerai par un petit lien très instructif:

https://www.demorgen.be/sport/stabiel-gewicht-brengt-rust-in-hoofd-van-evenepoel~bb43c982/

Désolé si c'est en néerlandais.

Pour mes compatriotes il y a en ce moment une très intéressante émission sur Canvas "Extra Time Koers" consacré à Evenepoel avec des membres de son staff.

 

Plus d'une journée pour pondre cette réponse, c'est vraiment une obsession chez toi, en plus tu déformes systématiquement ce que j'écris.

Fin de la discussion pour moi, je n'ai plus envie de discuter avec toi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Guillaume LEROYER a dit :

 

Plus d'une journée pour pondre cette réponse, c'est vraiment une obsession chez toi, en plus tu déformes systématiquement ce que j'écris.

Fin de la discussion pour moi, je n'ai plus envie de discuter avec toi.

Je n'ai pas mis plus d'une journée pour te répondre. Il se fait que je ne suis pas 24h/24 sur mon ordinateur ni sur velo101. C'est en consultant mes mails que j'ai trouvé ta réponse. Fin de la discussion pour moi aussi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...