FLASHS

Pros

Tour de France # prologue : Hushovd en avance

Publié le 01/07/2006 18:12

Le Norvégien Thor Hushovd s'adjuge le prologue du Tour de France. Il décroche le Maillot Jaune devant George Hincapie.
Le Norvégien Thor Hushovd s'adjuge le prologue du Tour de France. Il décroche le Maillot Jaune devant le rouleur Américain George Hincapie.

C'est un Tour de France des plus étranges qui s'élance aujourd'hui de Strasbourg. Privé de repère en l'absence de Lance Armstrong, son septuple vainqueur, la Grande Boucle 2006 s'est décidée dans les vestiaires vingt-quatre heures avant le Grand Départ. Tour à tour, Jan Ullrich (T-Mobile), Ivan Basso (Team CSC), Francisco Mancebo (Ag2r Prévoyance) ont été chassés du peloton. Leur implication avérée dans l'Opération Puerto a mené les équipes à assumer leurs responsabilités en retirant aussitôt leurs coureurs de la liste de départ. Un choix courageux mais qui prive ce matin le Tour de France des quelques repères qu'il possédait après le départ en retraite de Lance Armstrong. Et pour couronner le tout, Alexandre Vinokourov (Astana-Würth) est lui aussi invité à rentrer chez lui, quatre des neuf coureurs de son équipe étant éclaboussés par l'affaire espagnole.
Le Tour de France 2006 est donc amputé des cinq premiers du classement général de l'édition 2005. Etrange atmosphère que de voir un peloton s'élancer déjà fragmenté et surtout privé de quatre de ses grands favoris. Jamais le Tour de France n'avait été aussi incertain au moment du Grand Départ et nul ne peut délivrer aujourd'hui un pronostic fiable quant au coureur qui revêtira le Maillot Jaune dans trois semaines sur les Champs-Elysées ? Il n'y a plus de patron sur le Tour. Mais alors plus un seul ! Et ce manque total de repère se ressent dans le comportement des coureurs qui s'élancent tour à tour sur les 7100 mètres du prologue urbain de Strasbourg. Les quelques nuages qui planaient au-dessus de la tête des coureurs au moment d'une présentation des équipes qui nous paraît loin à présent se sont dissipés après l'épuration du peloton. Le soleil sourit au Tour, comme pour dire "place au sport" !

Et le sport, Cédric Coutouly (Agritubel) est le premier à le pratiquer sur ce Tour de France. A 13h15, la 93ème édition du Tour débute. Le Français ouvre la route sous un tonnerre d'applaudissements. Le public est venu en masse. C'est rassurant, et cela démontre que si le plateau de la Grande Boucle s'est considérablement appauvri ces vingt-quatre dernières heures, la popularité du Tour est décidément inébranlable. L'affaire Festina, l'outrageante domination de Lance Armstrong et les épisodes à rebondissement des quelques journées strasbourgeoises n'ont pas rebuté le public, fidèle au poste. Petit à petit, le vélo reprend donc le dessus sur les événements. La magie du Tour fait toujours frissonner. Et l'Allemand Sebastian Lang (Gerolsteiner) réalise une sacrée performance en bouclant les 7,1 kilomètres d'un parcours peu technique en 8'21", un temps qui restera longtemps celui de référence.

Une sérénité effacée sur le visage des favoris.

A vrai dire, seuls trois coureurs vont être en mesure de rivaliser avec Sebastian Lang. Les favoris ne sont pas vraiment dans le coup. Si les coureurs Français semblent détachés des derniers événements, courant la conscience tranquille, certains leaders paraissent beaucoup plus nerveux. Le Danois Michael Rasmussen (Rabobank) manque la chute de peu en dévalant la rampe de lancement. L'Ukrainien Yaroslav Popovych (Discovery Channel) perd également l'équilibre au moment de porter son premier coup de pédale. Quant à l'Américain Floyd Landis (Phonak Hearing Systems), propulsé à un rang de grand favori sur ce Tour, il doit changer de roue à la dernière minute et prend le départ du prologue avec une bonne dizaine de secondes de retard. Le rouleur Américain est désavantagé d'office. Il livre malgré tout une excellente prestation pour se classer 9ème du prologue à 9 secondes du lauréat !

Le peloton manque de sérénité. Outre les quelques accrocs du départ, les performances ne sont pas parlantes. Levi Leipheimer (Gerolsteiner) rate son chrono, 36ème à 21 secondes. Pour sa rentrée après deux ans de suspension, David Millar (Saunier Duval-Prodir) passe lui aussi à côté, 17ème à 14 secondes. Quant à David Zabriskie (Team CSC) et George Hincapie (Discovery Channel), deux spécialistes des prologues, ils réussisent une meilleure performance que Sebastian Lang mais sont tenus en échec par... le Norvégien Thor Hushovd (Crédit Agricole). Pas attendu si tôt dans le Tour, Thor Hushovd signe à Strasbourg la meilleure performance d'une chaude journée. A plus de 51 km/h de moyenne, il repousse George Hincapie de 73 centièmes de seconde et David Zabriskie de 4 secondes. Chez les favoris, Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne-Illes Balears) fait une belle entrée en matière en prenant le 5ème temps, à 4 secondes d'Hushovd.

La prise de pouvoir de Thor Hushovd promet en tout cas de beaux combats au cours de la première semaine du Tour de France. Avant le contre-la-montre de Rennes qui marquera dans une semaine le premier grand rendez-vous des favoris, Thor Hushovd livrera bataille avec Tom Boonen (Quick Step-Innergetic), somptueux 12ème à 11 secondes, pour le gain des victoires d'étapes, du Maillot Jaune puis à plus long terme du Maillot Vert. On a pas fini de parler de ces deux-là ! Côté Français, Christophe Moreau (Ag2r Prévoyance) est à sa place. Le Belfortain se hisse en 15ème position du classement à 13 secondes de Thor Hushovd. Bref, de premières positions symboliques qui ne permettent pas pour l'heure de définir qui succédera à Lance Armstrong le 23 juillet prochain. Malin serait celui en mesure d'avancer le nom du futur vainqueur de la Grande Boucle au terme du prologue de Strasbourg.
Demain lundi, les sprinters livreront leurs premières batailles au cours d'une première étape dessinée autour de Strasbourg.

Classement prologue :

1. Thor Hushovd (NOR, Crédit Agricole) les 7,1 km en 8'17" (51,4 km/h)
2. George Hincapie (USA, Discovery Channel) m.t.
3. David Zabriskie (USA, Team CSC) à 4 sec.
4. Sebastian Lang (ALL, Gerolsteiner) m.t.
5. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) m.t.
6. Stuart O'Grady (AUS, Team CSC) m.t.
7. Michael Rogers (AUS, T-Mobile) à 6 sec.
8. Paolo Savoldelli (ITA, Discovery Channel) à 8 sec.
9. Floyd Landis (USA, Phonak Hearing Systems) à 9 sec.
10. Vladimir Karpets (RUS, Caisse d'Epargne-Illes Balears) à 10 sec.

Classement général :

1. Thor Hushovd (NOR, Crédit Agricole) en 8h17'00"
2. George Hincapie (USA, Discovery Channel) m.t.
3. David Zabriskie (USA, Team CSC) à 4 sec.
4. Sebastian Lang (ALL, Gerolsteiner) m.t.
5. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) m.t.
6. Stuart O'Grady (AUS, Team CSC) m.t.
7. Michael Rogers (AUS, T-Mobile) à 6 sec.
8. Paolo Savoldelli (ITA, Discovery Channel) à 8 sec.
9. Floyd Landis (USA, Phonak Hearing Systems) à 9 sec.
10. Vladimir Karpets (RUS, Caisse d'Epargne-Illes Balears) à 10 sec.

Classement par points :

1. Thor Hushovd (NOR, Crédit Agricole) 15 pt
2. George Hincapie (USA, Discovery Channel) 12 pt
3. David Zabriskie (USA, Team CSC) 10 pt
4. Sebastian Lang (ALL, Gerolsteiner) 8 pt
5. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) 6 pt
6. Stuart O'Grady (AUS, Team CSC) 5 pt
7. Michael Rogers (AUS, T-Mobile) 4 pt
8. Paolo Savoldelli (ITA, Discovery Channel) 3 pt
9. Floyd Landis (USA, Phonak Hearing Systems) 2 pt
10. Vladimir Karpets (RUS, Caisse d'Epargne-Illes Balears) 1 pt

Classement des jeunes :

1. Joost Posthuma (PBS, Rabobank) en 8'33"
2. Marcus Fothen (ALL, Gerolsteiner) à 2 sec.
3. Benoît Vaugrenard (FRA, Française des Jeux) à 3 sec.
4. Thomas Lövkvist (SUE, Française des Jeux) à 7 sec.
5. Bernhard Eisel (AUT, Française des Jeux) à 10 sec.
6. Matthieu Sprick (FRA, Bouygues Telecom) à 13 sec.
7. Philippe Gilbert (BEL, Française des Jeux) m.t.
8. Filippo Pozzato (ITA, Quick-Step-Innergetic) à 14 sec.
9. José Rujano (VEN, Quick-Step-Innergetic) à 15 sec.
10. Christian Knees (ALL, Milram) à 17 sec.

Classement par équipes :

1. Discovery Channel (USA) en 25'16"
2. Team CSC (DAN) à 1 sec.
3. T-Mobile (ALL) à 7 sec.
4. Caisse d'Epargne-Illes Balears (ESP) m.t.
5. Phonak Hearing Systems (SUI) à 14 sec.
6. Gerolsteiner (ALL) à 18 sec.
7. Davitamon-Lotto (BEL) à 31 sec.
8. Crédit Agricole (FRA) m.t.
9. Liquigas (ITA) à 32 sec.
10. Ag2r Prévoyance (FRA) m.t.