FLASHS

Pros

Interview de Dimitri Champion

Publié le 17/09/2011 11:38

Ag2r La Mondiale - "J'irai à Copenhague avec de hautes ambitions. Sur ce style de course il faut viser haut sinon on ne va pas à un Championnat du Monde."

Dimitri Champion et Laszlo Bodrogi en préparation pour les Mondiaux à ReimsDimitri Champion et Laszlo Bodrogi en préparation pour les Mondiaux à Reims | © David Allais

Dimitri, à l'attaque sur la Vuelta, vous avez réussi un bon chrono individuel : 18ème. Votre sélection au Championnat du Monde vous paraissait-elle naturelle ?
Non, loin de là ! Maintenant, sur ce type de parcours, je sais que je suis bien, et cette année le parcours du Championnat du Monde ressemble beaucoup à celui de la Vuelta. En sortant du Tour d'Espagne, la condition est bonne et j'ai bien récupéré. Je sais que le chrono est une de mes forces, et donc je suis toujours très motivé.

Certains qualifient votre sélection de justifiée, d'autres un peu moins. Comment vivez-vous cela ?
Comme tous les ans, certaines personnes critiquent et pour d'autres elle est correcte. Les personnes qui critiquent sont rarement au courant de tous les critères et se permettent de lancer des débats. Mais bon, il en faut pour tous les goûts ! Il y a un sélectionneur et il faut respecter ses choix, qu'ils soient bons ou mauvais. S'il y a un bon voire un très bon résultat, ces personnes retourneront vite leur veste !

A quelques jours de l'épreuve chronométrée, quelle a été votre préparation à Reims ?
Le début de semaine a été basé sur la récupération, pour enchaîner mercredi et jeudi sur de l'intensité courte et ensuite courir le Duo Normand dimanche. Cela passe très vite.

Avec Laszlo Bodrogi, Laurent Jalabert vous aligne demain au départ du Duo Normand, quelles sont vos ambitions : gagner ou peaufiner votre forme ?
Pour moi, c'est déjà de refaire un gros effort juste avant le Mondial pour me débloquer, comme on dit. Maintenant il faut bien noter que l'on n'y va pas pour non plus faire de la figuration.

Connaissez-vous le parcours du contre-la-montre ?
Il n'y a pas trop de relances, c'est assez plat avec de gros braquets. C'est bon pour moi, cela me convient bien.

Quelles seront vos ambitions sur le circuit de Copenhague, car vous ne faites pas partie des favoris ?
C'est sûr que je suis loin d'être favori. J'y vais cependant avec de hautes ambitions car sur ce style de course il faut viser haut sinon on ne va pas à un Championnat du Monde. Si je rentre dans le Top 10, ce sera pari réussi !

Laurent Jalabert vous avait sélectionné en 2009 pour l'épreuve en ligne, cette fois c'est pour l'épreuve chronométrée. C'est une belle reconnaissance de votre travail et de votre bonne condition physique en cette fin de saison après un début difficile !
En effet, mon début de saison a été très difficile mais je n'ai jamais baissé les bras et j'ai continué à avancer quoi qu'il arrive. Maintenant à moi de faire voir à certaines personnes que je suis encore là et que malheureusement dans le sport de haut niveau on n'a pas le droit à la moindre faille.

Vous arrivez en fin de contrat avec Ag2r La Mondiale. Comment se profile l'avenir ?
Une chose est sûre, c'est que je ne serai plus chez Ag2r l'année prochaine. Je suis en contact avec une équipe et je communiquerai cela officiellement dans la semaine après le Championnat du Monde.

Propos recueillis par David Allais pour www.dimitrichampion.com.

INSCRIPTION EN LIGNE