FLASHS

Pros

L'actu du 8 septembre

Publié le 08/09/2011 10:51

Porte renforce Sky, Médérel chez Saur, Turgot blessé, Simon avec Andalucia, Moncassin directeur sportif, le Duo Normand se prépare, Viviani vainqueur en Padanie.

Richie PorteRichie Porte | © SirottiRichie Porte. Son maillot blanc de meilleur jeune et sa 7ème place finale dans le Tour d'Italie l'année passée en avaient fait un coureur à suivre dans les Grands Tours. Mais plutôt que de confirmer cette année, Richie Porte (Saxo Bank-SunGard) a été réduit à un rôle de domestique pour Alberto Contador sur le Giro comme sur le Tour. Aussi, à 26 ans, le Tasmanien a choisi de retrouver des responsabilités en s'engageant chez Sky pour la saison prochaine. "Pour un coureur comme moi, toujours à la recherche de la perfection, je ne pense pas qu'il y ait une meilleure place que dans cette équipe, a annoncé Richie Porte. J'ai passé deux grandes années chez Saxo Bank mais j'ai très hâte de commencer un nouveau chapitre de ma carrière à un autre niveau. Je viserai d'abord les grandes courses par étapes d'une semaine, on verra plus tard pour les Grands Tours."

Maxime Médérel. Après la signature de David Le Lay, Stéphane Heulot vient de procéder à un deuxième recrutement en vue de la saison 2012. Le manager de l'équipe Saur-Sojasun a enrôlé le grimpeur de l'équipe BigMat-Auber 93 Maxime Médérel. Originaire de Limoges (Haute-Vienne), Maxime Médérel aura 31 ans le 19 septembre prochain. Cette saison il a notamment remporté une étape du Tour de Bretagne à Morlaix. Mais c'est sur le terrain des courtes courses par étapes et des Coupes de France que le futur coureur de Saur-Sojasun s'est montré à son avantage. Il s'est ainsi classé 4ème de Paris-Camembert et 7ème du Tour du Finistère en Coupe de France, en plus d'avoir terminé 4ème du Tour d'Alsace et du Tour de l'Ain et 8ème de la Route du Sud. Passé pro chez Auber en 2005, Médérel avait fait une brève incursion au Crédit Agricole en 2008 avant de retrouver sa place chez BigMat.

Sébastien Turgot en têteSébastien Turgot en tête | © SirottiSébastien Turgot. Le Nantais Sébastien Turgot (Team Europcar) a décidément du mal à finir ses saisons. Sur la troisième marche du podium de Paris-Tours l'année de son passage chez les professionnels en 2008, il n'a depuis jamais été en mesure de bien figurer en fin d'année. En 2009, c'est une fracture de la malléole (cheville) qui l'avait écarté des pelotons à partir de l'Eneco Tour, le privant d'une participation au Tour d'Espagne. En 2010, il s'était fracturé le nez en tombant pendant le Tour de Vendée. Cette année, c'est une nouvelle blessure qui contraindra Sébastien Turgot à mettre fin prématurément à sa saison. Le coureur de 27 ans souffre d'une déchirure musculaire au genou et d'une tendinite du poignet. Cette saison il aura terminé 2ème des Boucles de la Mayenne et 10ème du Tour du Danemark, avec deux Tops 10 sur le Tour.

Jordi Simon. C'est l'un des coureurs en vue sur le Tour de l'Avenir. 2ème de la première étape de montagne hier et 5ème actuellement du classement général, l'Espagnol Jordi Simon a signé un premier contrat professionnel avec l'équipe Andalucia-Caja Granada. Il s'est engagé pour deux saisons avec la formation hispanique. A 21 ans seulement, Jordi Simon a déjà terminé cette saison 5ème du Tour de Madrid Espoirs et 7ème du Championnat d'Europe. "C'est l'un des coureurs les plus prometteurs du cyclisme amateur espagnol", estime le sélectionneur de l'équipe d'Espagne José-Luis De Santos. L'intéressé lui-même se réjouit d'intégrer l'équipe Andalucia l'an prochain. "C'est une équipe qui bénéficie d'une grande expérience, et dans laquelle je sais que je vais bien me sentir et pouvoir progresser."

Fred Moncassin, parrain de l'édition 2010Fred Moncassin, parrain de l'édition 2010 | © Eric JouveFrédéric Moncassin. C'est l'une des personnalités les plus appréciées du monde du cyclisme, le Toulousain Frédéric Moncassin deviendra directeur sportif de l'équipe Type 1-Sanofi Aventis l'an prochain. La formation américaine a déjà intégré trois recrues françaises à son effectif, Julien Antomarchi, Rémi Cusin et Julien El Farès. Elle complète son recrutement à l'accent français en engageant l'ancien sprinteur vedette du peloton tricolore, sélectionneur de l'équipe de France entre 2004 et 2008. "Frédéric a été un grand compétiteur, rappelle le manager de l'équipe Vassili Davidenko. Vous pouvez trouver des centaines de vidéos de lui sur Internet et observer tout ce qu'il a fait d'exceptionnel. On a hâte de profiter de son expérience et des nombreux jours de courses où il nous dirigera."

Duo Normand. A dix jours de l'événement, les organisateurs du Duo Normand commencent à voir la concrétisation de leurs objectifs symbolisée par le triptyque 30 éditions, 30 nations, 30 équipes élites ! Le dimanche 18 septembre, plus de 360 équipes participeront au Duo Normand à Marigny, chiffre qui va même au-delà de la limite fixée par l'organisation. Toutes les catégories ont fait le plein, à la seule exception de celle des Juniors. Côté français, tous les groupes seront représentés : la FDJ avec Jérémy Roy et Anthony Roux, Saur-Sojasun, Ag2r La Mondiale, Cofidis... Côté étranger, on suivra de près la participation du Maroc qui compte les deux meilleurs coureurs du continent africain Jelloul Adil et Lahsaini Mouhssine, mais bien entendu les regards seront tournés vers les ProTeams : les Katusha, bien sûr, Vacansoleil, Omega Pharma et d'autres pointures dont les engagements sont en cours de réalisation.

Elia Viviani prend sa revancheElia Viviani prend sa revanche | © SirottiTour de Padanie # 2. La deuxième étape du Tour de Padanie n'a pas échappé à une nouvelle arrivée au sprint entre Loano et Vigevano. Sauf que cette fois Elia Viviani (Liquigas-Cannondale) a eu sa revanche sur Sacha Modolo (Colnago-CSF Inox), le coureur en forme qui l'avait précédé la veille à Laigueglia. Hier, donc, les deux hommes se sont à nouveau mesurés dans la dernière ligne droite, où Elia Viviani a réussi à prendre l'avantage pour s'adjuger la deuxième étape et s'emparer du maillot vert de leader du classement général, à égalité de temps avec Sacha Modolo. Auparavant, l'échappée majeure de la journée avait été conduite par Dominik Brande (Team Voralberg), Kamil Gradek (Pologne), Philipp Mamos (Amore & Vita) et Andrey Zeits (Astana). Les quatre animateurs du jour ont été repris à 3 kilomètres du but.

Classement 2ème étape :

1. Elia Viviani (ITA, Liquigas-Cannondale) en 4h23'43"
2. Sacha Modolo (ITA, Colnago-CSF Inox) m.t.
3. Danilo Napolitano (ITA, Acqua & Sapone) m.t.
4. Daniel Oss (ITA, Liquigas-Cannondale) m.t.
5. Luka Mezgec (SLO, Slovénie) m.t.
6. Jacobe Keough (USA, Unitedhealthcare) à 3 sec.
7. Blaz Furdi (SLO, Slovénie) m.t.
8. Marc Hester (DAN, Christina Watches-Onfone) m.t.
9. Benjamin Giraud (FRA, La Pomme Marseille) m.t.
10. Danilo Hondo (ALL, Lampre-ISD) à 5 sec.

Classement général :

1. Elia Viviani (ITA, Liquigas-Cannondale) en 8h43'22"
2. Sacha Modolo (ITA, Colnago-CSF Inox) m.t.
3. Luka Mezgec (SLO, Slovénie) à 16 sec.
4. Blaz Furdi (SLO, Slovénie) à 19 sec.
5. Manuel Belletti (ITA, Colnago-CSF Inox) à 20 sec.
6. Baptiste Plackaert (BEL Landbouwkrediet) à 21 sec.
7. Reinier Honig (PBS, Landbouwkrediet) m.t.
8. Danilo Hondo (ALL, Lampre-ISD) m.t.
9. Fabio Sabatini (ITA, Liquigas-Cannondale) m.t.
10. Claudio Corioni (ITA, Acqua & Sapone) à 24 sec.

BIKE SHOW EVENTS

AVIGNON TOURISME

LABORATOIRE FENIOUX
INSCRIPTION EN LIGNE