FLASHS

Pros

Sur un air de revanche

Publié le 21/04/2013 18:50

Tour de Turquie # 1. Le sprinteur Marcel Kittel règle son compatriote André Greipel dans le rush qui les oppose à Alanya. Il s'empare du premier maillot turquoise.

Marcel Kittel s'impose en ouverture du Tour de TurquieMarcel Kittel s'impose en ouverture du Tour de Turquie | © Tour of Turkey/Hakan SekerLa citadelle d'Alanya et ses paysages époustouflants sur la mer Méditerranée confère au Grand Départ du Tour de Turquie des allures de vacances printanières, alors qu'une page se tourne aujourd'hui avec le terme de la campagne des classiques et l'approche des grandes courses par étapes. Mais de vacances il n'en est absolument plus question pour les sprinteurs engagés dans la course des deux continents, et que l'on avait eu tendance à écarter des débats depuis quelques semaines. Le Tour de Turquie marque leur retour aux affaires. Toutes les étapes ne seront pas à leur convenance, mais la première autour d'Alanya (143 km) leur tend les bras.

L'étape est courte. De fait, les hostilités sont déclenchées dès le baisser du drapeau par le Turc Mustafa Sayar (Torku Seker Spor). Non sans difficulté, il réussit à s'isoler pour franchir en tête la seule côte répertoriée de la journée. Rejoint ensuite par Javier Aramendia (Caja Rural), Juan-Esteban Arango (Colombia), Mikhail Ignatiev (Team Katusha) et Nikolay Mihaylov (CCC Polsat Polkowice), il s'offre une belle journée d'exposition aux caméras, démontrant les progrès significatifs du cyclisme turc. Les cinq hommes compteront jusqu'à cinq minutes d'avance à mi-chemin avant le demi-tour à Güneyköy, point le plus méridional de cette 49ème édition, et qui signifie fort à propos "village du sud". L'attaque d'Ignatiev à 30 kilomètres de l'arrivée ne modifie pas le caractère inéluctable du sprint massif, dont la démonstration de grand rouleur précède une offensive, 13 kilomètre avant la ligne, du Français Yannick Talabardon (Sojasun).

Trop d'équipes sont concernées par une arrivée massive pour qu'il en soit autrement. Malgré les incidents mécaniques qui ont affecté leurs lanceurs respectifs, Koen De Kort, Vincente Reynes et Sergei Grechyn, Marcel Kittel (Argos-Shimano), André Greipel (Lotto-Belisol) et Yuri Metlushenko (Torku Seker Spor) vont prendre le dessus sur les autres favoris. Déjà vainqueur cette année d'une étape au Tour d'Oman, d'une autre à Paris-Nice et du Grand Prix de l'Escaut, Marcel Kittel reprend victorieusement en Turquie, où il était régulièrement passé à côté l'an passé. "Il y a beaucoup de bons sprinteurs ici et c'est toujours beau de battre des coureurs aussi renommés," se réjouit l'Allemand ce soir, qui a fait du Tour de France le grand objectif de sa saison, espérant y faire une meilleure prestation l'été prochain.

Demain lundi, la deuxième étape se disputera entre Alanya et Antalya (153 km).

Classement 1ère étape :

1. Marcel Kittel (ALL, Argos-Shimano) les 143 km en 3h08'37" (45,5 km/h)
2. André Greipel (ALL, Lotto-Belisol) m.t.
3. Yuriy Metlushenko (UKR, Torku Seker Spor) m.t.
4. Roger Kluge (ALL, Team NetApp-Endura) m.t.
5. Andrew Fenn (GBR, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
6. Francesco Lasca (ITA, Caja Rural) m.t.
7. Danilo Napolitano (ITA, Accent Jobs-Wanty) m.t.
8. Grzegorz Stepniak (POL, CCC Polsat Polkowice) m.t.
9. Edwin-Alcibiades Avila (COL, Colombia) m.t.
10. Sacha Modolo (ITA, Bardiani Valvole-CSF Inox) m.t.

Classement général :

1. Marcel Kittel (ALL, Argos-Shimano) en 3h08'27"
2. André Greipel (ALL, Lotto-Belisol) à 4 sec.
3. Yuriy Metlushenko (UKR, Torku Seker Spor) à 6 sec.
4. Roger Kluge (ALL, Team NetApp-Endura) à 10 sec.
5. Andrew Fenn (GBR, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
6. Francesco Lasca (ITA, Caja Rural) m.t.
7. Danilo Napolitano (ITA, Accent Jobs-Wanty) m.t.
8. Grzegorz Stepniak (POL, CCC Polsat Polkowice) m.t.
9. Edwin-Alcibiades Avila (COL, Colombia) m.t.
10. Sacha Modolo (ITA, Bardiani Valvole-CSF Inox) m.t.

INSCRIPTION EN LIGNE