FLASHS

Pros

Voilà à quoi s'en tenir !

Publié le 09/06/2012 15:56

Critérium du Dauphiné # 6. La grande étape de montagne vers Morzine est contrôlée par un impressionnant collectif Sky. Nairo-Alexander Quintana récolte le succès.

Les Sky essaiment le peloton, Bradley Wiggins est infaillibleLes Sky essaiment le peloton, Bradley Wiggins est infaillible | © SirottiSi l'étape du Grand Colombier hier avait valeur de course de repérage en vue du Tour de France, celle qui mène aujourd'hui le Critérium du Dauphiné de Saint-Alban-Leysse (Savoie) à Morzine (Haute-Savoie) doit plus directement permettre de mettre en place des tactiques destinées à faire choir Bradley Wiggins (Team Sky). Le Britannique est un solide Maillot Jaune et un très honorable grimpeur, pour un peu qu'on lui épargne les à-coups qui sont l'apanage des purs escaladeurs. La stratégie de son équipe sur les 167,5 kilomètres montagneux de cette avant-dernière étape sera donc d'imprimer un tempo suffisamment soutenu à l'avant du peloton pour endiguer tout esprit velléitaire. Chacun sait à quoi s'attendre, l'attitude des Sky n'ayant pas bougé d'un iota depuis le premier succès de Wiggins dans le Dauphiné l'an passé. Avis donc aux plus inspirés !

L'inspiration semble avoir quitté pour de bon Andy Schleck (RadioShack-Nissan), qui vient sans doute de vivre la semaine la plus dure de sa vie de coureur. Très peu convaincant en début de course, que ce soit auprès de ses futurs adversaires de juillet ou auprès des observateurs à qui il fera difficilement gober qu'il est "dans les temps", il s'est effondré au sens propre puis au figuré jeudi dans le contre-la-montre. Une mauvaise chute sur le côté droit qui l'a fait souffrir toute la journée d'hier lorsqu'il se mettait en danseuse et l'a crispé sur les freins. L'esprit n'y est plus, les jambes ne sont pas là. Le test a viré au cauchemar et les enseignements tirés sont catastrophiques. A trois semaines pile poil du départ du Tour à Liège, Andy Schleck arrache son dossard et quitte le Dauphiné. Et franchement, il faudrait un miracle pour que le cadet des Schleck soit performant le mois prochain sur un tracé qui, de toute façon, le dessert.

Nairo-Alexander Quintana gagne l'étape-reine du Dauphiné à MorzineNairo-Alexander Quintana gagne l'étape-reine du Dauphiné à Morzine | © SirottiCette sixième étape comprend trois cols majeurs entrecoupés de jolies côtes. Ça grimpera toute la journée et dès le départ, avec l'ascension du col de Plainpalais, qui propulse devant dix-neuf coureurs parmi lesquels Carrara, Chavanel, Di Gregorio, Geniez, Kadri, Moncoutié, Riblon, Rolland, Sarmiento, Voeckler ou Brice Feillu (Saur-Sojasun), qui s'offrira un peu de rab en attaquant ses compagnons de fugue dans la montée de la côte de Châtillon-sur-Cluses, peu avant Joux-Plane. C'est cette ascension de 11,7 kilomètres à 8,4 %, dont le sommet n'est situé qu'à 12 kilomètres de Morzine, qui monopolise l'attention. Brice Feillu a beau s'y lancer le premier, il va peiner en arrivant sur le sommet et se faire dépasser par Nairo-Alexander Quintana (Movistar Team). Le Colombien, sorti du peloton, franchit le sommet en tête. Il ira gagner à Morzine.

Plus que le succès anecdotique du jeune grimpeur en devenir, c'est le comportement des favoris qui interpelle. Dans Joux-Plane, les Sky roulent plus fort encore. Une fois Boasson-Hagen relayé, Bradley Wiggins peut encore s'appuyer sur trois lieutenants dévoués : Chris Froome, Richie Porte et Michael Rogers. Le train des Sky essaime le peloton. Ceux qui s'y maintiennent sont pendus. Et ils ne sont pas nombreux : Evans, Kiryienka, Moreno, Van Den Broeck, Weening et Zubeldia. Incapable de surenchérir quant au rythme imposé par les équipiers du Maillot Jaune, Cadel Evans (BMC Racing Team) ne prendra pas le risque d'un retour de bâton. Il allume un pétard mouillé à 10 petits mètres du sommet – il faudra avoir un peu plus de suite dans les idées le mois prochain sur le Tour – puis remet la pression au bas de la descente pour ne reprendre que 8 petites secondes à un Wiggins indéracinable et superbement entouré.

Demain dimanche, la septième et dernière étape se disputera entre Morzine et Châtel (124,5 km).

Classement 6ème étape :

1. Nairo-Alexander Quintana (COL, Movistar Team) les 167,5 km en 4h46'12" (35,1 km/h)
2. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) à 16 sec.
3. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) à 24 sec.
4. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) m.t.
5. Pieter Weening (PBS, Orica-GreenEdge) m.t.
6. Christopher Froome (GBR, Team Sky) m.t.
7. Vasil Kiryienka (BLR, Movistar Team) m.t.
8. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Lotto-Belisol) m.t.
9. Michael Rogers (AUS, Team Sky) m.t.
10. Haimar Zubeldia (ESP, RadioShack-Nissan) m.t.

Classement général :

1. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) en 23h40'59"
2. Michael Rogers (AUS, Team Sky) à 1'20"
3. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) à 1'36"
4. Christopher Froome (GBR, Team Sky) à 1'48"
5. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Lotto-Belisol) à 2'22"
6. Vasil Kiryienka (BLR, Movistar Team) à 2'58"
7. Janez Brajkovic (SLO, Astana) à 3'07"
8. Wilco Kelderman (PBS, Rabobank) à 3'26"
9. Richie Porte (AUS, Team Sky) à 3'44"
10. Tejay Van Garderen (USA, BMC Racing Team) à 3'51"

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19