FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Entraînement / Santé • Rouler aux sensations comme au bon vieux temps

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Bas de page

envoyé le 28/06/2020 11:03

Bonjour,

Je viens d'avoir 60 ans ( Mars ) et j'ai décidé de rouler à nouveau aux sensations comme au bon vieux temps.

J'habite dans les Alpes et je suis amateur d'ascensions et j'étais toujours à surveiller les pulsations pour voir si j'étais trop haut ou pas assez et malgré je finissais parfois cramé au sommet.

Depuis que je roule aux sensations, je ne me préoccupe plus des braquets quand ça va bien, hop une dent de moins, quand ça va pas, hop une dent de plus.

J'arrive bien au sommet pas cramé et je récupère beaucoup mieux.

C'est psychologique ou pas ?

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 11:13

Bonjour,

Je viens d'avoir 60 ans ( Mars ) et j'ai décidé de rouler à nouveau aux sensations comme au bon vieux temps.

J'habite dans les Alpes et je suis amateur d'ascensions et j'étais toujours à surveiller les pulsations pour voir si j'étais trop haut ou pas assez et malgré je finissais parfois cramé au sommet.

Depuis que je roule aux sensations, je ne me préoccupe plus des braquets quand ça va bien, hop une dent de moins, quand ça va pas, hop une dent de plus.

J'arrive bien au sommet pas cramé et je récupère beaucoup mieux.

C'est psychologique ou pas ?

 

C'est un très bon principe de rouler aux sensations… sauf que parfois, elles sont trompeuses.

Par exemple, on se sent euphorique un moment, et paf, quelques instants plus tard, coup de pompe.

Ou bien on a l'impression de se traîner lamentablement et en fait, on s'aperçoit après coup qu'on n'a jamais roulé aussi vite sur la portion qu'on vient de parcourir.

Question braquet, j'ai parfois l'impression de pousser trop gros, alors qu'en fait je suis plus véloce que d'habitude. Ou bien j'ai la sensation de tourner dans le vide, et en regardant mon braquet je m'aperçois n'avoir jamais mis aussi gros à cet endroit.

Les compteurs, cardios et autres sont bien utiles pour confirmer… et le cas échéant, infirmer nos sensations.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 11:23

Je viens d'expérimenter les deux lors de ma reprise du sport. Je n'ai pas commencé par le vélo mais de la marche de plus en plus rapide, sensations et chrono pour voir comment ça évolue. Depuis un peu plus d'un mois on m'a offert le POLAR M430 et bien je pense que les deux sont utiles. Je m'explique, pas besoin d'avoir les yeux rivés sur la montre a surveiller les chiffres, je suis toujours dans le ressenti de l'effort en priorité, mais avoir les données recueillies pour les exploiter après et voir comment on évolue c'est vraiment le top. Depuis je suit mon évolution à la marche et au vélo que je viens de reprendre et je ne me passerai pas de ce matériel, j'ai même mis un compteur basique sur le vélo car l'info sur ma vitesse en live me manquait, je roule ou je me traine c'était pas facile à gérer pour moi au début sans cette information bien en vue.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 11:48

Bonjour,

Je viens d'avoir 60 ans ( Mars ) et j'ai décidé de rouler à nouveau aux sensations comme au bon vieux temps.

J'habite dans les Alpes et je suis amateur d'ascensions et j'étais toujours à surveiller les pulsations pour voir si j'étais trop haut ou pas assez et malgré je finissais parfois cramé au sommet.

Depuis que je roule aux sensations, je ne me préoccupe plus des braquets quand ça va bien, hop une dent de moins, quand ça va pas, hop une dent de plus.

J'arrive bien au sommet pas cramé et je récupère beaucoup mieux.

C'est psychologique ou pas ?

 

Je te comprends!

Depuis un an je n'affiche plus la vitesse instantanée sur mon GPS. Du coup je ne rentre plus fatigué et je roule plus souvent. De mon coté je ne suis pas amateur d'ascensions longues mais s'il se présente une bosse ou un raidar  je passe sans problème à mon rythme.

ps: je roule seul !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 12:25

hahaha, je vais encore une fois être pas d'accord avec Franck, ça m'étonne :-)

Je suis un fervent partisan de virer tout le brol numérique et d'aide sois disant au progrès, la grosse foutaise pour t'apprendre à "rouler mieux".

Rien de tel que les sensations, même si elles sont trompeuses, ce que je ne crois tout simplement pas. Si t'es pas bien, t'es pas bien, et puis voilà.

Un bon entraînement, une alimentation saine, et si à 60 ans tu ne connais pas encore ton corps, on ne peut plus rien pour toi. Je trouve que tu as 100% raison de fonctionner de la sorte, n'en déplaise aux adeptes des cardios et autres machins dont on se passait allègrement du temps d'Eddy Merckx, vous savez, le gars aux 525 victoires.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 13:19

hahaha, je vais encore une fois être pas d'accord avec Franck, ça m'étonne :-)

Je suis un fervent partisan de virer tout le brol numérique et d'aide sois disant au progrès, la grosse foutaise pour t'apprendre à "rouler mieux".

Rien de tel que les sensations, même si elles sont trompeuses, ce que je ne crois tout simplement pas. Si t'es pas bien, t'es pas bien, et puis voilà.

Un bon entraînement, une alimentation saine, et si à 60 ans tu ne connais pas encore ton corps, on ne peut plus rien pour toi. Je trouve que tu as 100% raison de fonctionner de la sorte, n'en déplaise aux adeptes des cardios et autres machins dont on se passait allègrement du temps d'Eddy Merckx, vous savez, le gars aux 525 victoires.

Ce qu'il y a de formidable aujourd'hui c'est qu'on peut adapter son matériel à sa pratique du moment.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 13:22

hahaha, je vais encore une fois être pas d'accord avec Franck, ça m'étonne :-)

Je suis un fervent partisan de virer tout le brol numérique et d'aide sois disant au progrès, la grosse foutaise pour t'apprendre à "rouler mieux".

Rien de tel que les sensations, même si elles sont trompeuses, ce que je ne crois tout simplement pas. Si t'es pas bien, t'es pas bien, et puis voilà.

Un bon entraînement, une alimentation saine, et si à 60 ans tu ne connais pas encore ton corps, on ne peut plus rien pour toi. Je trouve que tu as 100% raison de fonctionner de la sorte, n'en déplaise aux adeptes des cardios et autres machins dont on se passait allègrement du temps d'Eddy Merckx, vous savez, le gars aux 525 victoires.

Je n'ai pas viré comme tu dis tout le brol numérique, j'ai gardé la cadence de pédalage en affichage.

J'ai entendu dire que la fréquence cardiaque n'était que le reflet de la forme du moment.

Hier j'ai fait une ascension de 13 bornes avec de nombreux passages à 10% voir plus et d'habitude je fini exténué et bien hier arrivé nickel au sommet...tout aux sensations, j'ai même fini au sprint et là j'ai senti que j'étais dans le rouge.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 14:39

ça dépend de la manière de rouler ,sans ,par ex le cardio   tu te met une fois dans le rouge ça passe mais sur de longues sorties  deux ou trois fois ça fait mal ,la sensation peut être bonne alors que tu es dans le rouge ,c'est là que tu entame le capital de ta sortie , je ne dis pas que je contrôle tout le temps , mais savoir si on approche de la zone ,sauf si c 'est pour faire des exo spécifique ,permet de géré  les limites sur la distance, en sortie seul si un coup de barre arrive pas de problème , en groupe je ne veux pas être le boulet parce que mauvaise gestion , la plupart du temps  c 'est vrai on le sent ,dès le début de sortie , mais j aime avoir la confirmation 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 15:11

A partir du moment ou j'ai encore une bonne aisance respiratoire c'est que je ne suis pas dans le rouge, parfois juste à la limite du seuil anaérobie mais je le ressent et je lève le pied.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 17:09

Bonjour,

Je viens d'avoir 60 ans ( Mars ) et j'ai décidé de rouler à nouveau aux sensations comme au bon vieux temps.

J'habite dans les Alpes et je suis amateur d'ascensions et j'étais toujours à surveiller les pulsations pour voir si j'étais trop haut ou pas assez et malgré je finissais parfois cramé au sommet.

Depuis que je roule aux sensations, je ne me préoccupe plus des braquets quand ça va bien, hop une dent de moins, quand ça va pas, hop une dent de plus.

J'arrive bien au sommet pas cramé et je récupère beaucoup mieux.

C'est psychologique ou pas ?

 

Ça fait du bien parfois de rouler sans regarder son compteur.....

Les outils technologiques sont utiles pour éviter des erreurs et voir sa progression .....

Perso je roule beaucoup aux sensations et j'évite de + en + de rentrer cramé , avec l'âge 54 ans  on se connait bien.... 

Tu parle de psycologie , c'est important de ce faire plaisir et  de ne pas être dépendant sans arrêt de la technologie....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 17:33

Ça fait du bien parfois de rouler sans regarder son compteur.....

Les outils technologiques sont utiles pour éviter des erreurs et voir sa progression .....

Perso je roule beaucoup aux sensations et j'évite de + en + de rentrer cramé , avec l'âge 54 ans  on se connait bien.... 

Tu parle de psycologie , c'est important de ce faire plaisir et  de ne pas être dépendant sans arrêt de la technologie....

Justement, tu vois, tu en parles aussi, de cette fameuse progression...

La question que je me pose, à nos âges, devons nous encore et toujours progresser, ça veut dire quoi finalement?

Je ne sais pas mais ne peut on nous fiche la paix avec cette tendance à plus plus plus, faire mieux que hier et comme ça jusqu'à ta tombe?

Moi c'est fini, je roule plaisir et je ne m'occupe absolument plus de faire mieux ou plus ou que sais je encore, c'est bon quoi. De temps à autre on pousse un peu dans le rouge pour rigoler, mais taper du 35 de moyenne sur 150 km avec 2.000 de D+, faut arrêter de rigoler, aucun appareil de mesure ne va palier les sévices de l'âge.

Ceci dit, c'est un marketing super efficace, basé sur l'illusion de la progression sans fin même pour les petits vieux dont je fais partie. Réveillez vous, les gars, c'est du pipeau.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 18:35

Avec le GPS il suffit de lancer l'enregistrement de la sortie et ensuite de le mettre dans sa poche !

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 19:07

Justement, tu vois, tu en parles aussi, de cette fameuse progression...

La question que je me pose, à nos âges, devons nous encore et toujours progresser, ça veut dire quoi finalement?

Je ne sais pas mais ne peut on nous fiche la paix avec cette tendance à plus plus plus, faire mieux que hier et comme ça jusqu'à ta tombe?

Moi c'est fini, je roule plaisir et je ne m'occupe absolument plus de faire mieux ou plus ou que sais je encore, c'est bon quoi. De temps à autre on pousse un peu dans le rouge pour rigoler, mais taper du 35 de moyenne sur 150 km avec 2.000 de D+, faut arrêter de rigoler, aucun appareil de mesure ne va palier les sévices de l'âge.

Ceci dit, c'est un marketing super efficace, basé sur l'illusion de la progression sans fin même pour les petits vieux dont je fais partie. Réveillez vous, les gars, c'est du pipeau.

Chacun son truc .....

Mon état d'esprit actuel et pour le futur c'est de prendre un max de plaisir en vélo ....je ne suis pas obsédé par la performance et je m'en porte très bien mais je veux aussi garder un niveau correct ....rouler a 22km/h avec du bide comme certains cyclotoutristes non merci , en rentrant ce matin j'ai gratté 2 gars en vélo ça m'a fait du bien mais j'étais presque arrivé  , 132puls de moyenne j'ai roulé assez cool mais j'aime parfois le coté bagarre et avoir la niac , rouler pépère parfois ok mais le mixe des 2 me conviens .... si je veux rouler vite je part des copains affûtés comme  Gérôme ou avec un bon club ...

Avec l'age bien sur on baisse mais on peu rester a un niveau correct , je connais assez de septuagénaire dans mon coin qui avoinent sacrément , rester jeune dans sa tête et sur le vélo c'est important ...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 19:10

De toute façon on ne change pas son caractère , celui qui a la niac et aime la compétition restera comme cela jusqu’à la fin ......

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 19:20

Justement, tu vois, tu en parles aussi, de cette fameuse progression...

La question que je me pose, à nos âges, devons nous encore et toujours progresser, ça veut dire quoi finalement?

Je ne sais pas mais ne peut on nous fiche la paix avec cette tendance à plus plus plus, faire mieux que hier et comme ça jusqu'à ta tombe?

Moi c'est fini, je roule plaisir et je ne m'occupe absolument plus de faire mieux ou plus ou que sais je encore, c'est bon quoi. De temps à autre on pousse un peu dans le rouge pour rigoler, mais taper du 35 de moyenne sur 150 km avec 2.000 de D+, faut arrêter de rigoler, aucun appareil de mesure ne va palier les sévices de l'âge.

Ceci dit, c'est un marketing super efficace, basé sur l'illusion de la progression sans fin même pour les petits vieux dont je fais partie. Réveillez vous, les gars, c'est du pipeau.

Bon et bien moi  j'aime bien regarder mon compteur avec mes données de FC et de puissance. A plus de 56 ans on peux encore avoir envie d'accrocher un dossard.

Pour faire des exercises spécifiques  en préparation d'une compétition ces compteurs sont bien sympa. Je reconnais que c'est pas indispensable  mais ca aide bien  (surtout en CAP ) . 

Après on est pas esclave de ces joujoux technologiques,   aujourd'hui  je suis parti faire  de l'intensité sur le collet d'Allevard  en  préparation d'une monté chronométrée  et bien  j'ai vite arrêté  car je n'avais pas de jambe. J'ai juste continué et terminé aux sensations . 


 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 19:42

Chacun son truc .....

Mon état d'esprit actuel et pour le futur c'est de prendre un max de plaisir en vélo ....je ne suis pas obsédé par la performance et je m'en porte très bien mais je veux aussi garder un niveau correct ....rouler a 22km/h avec du bide comme certains cyclotoutristes non merci , en rentrant ce matin j'ai gratté 2 gars en vélo ça m'a fait du bien mais j'étais presque arrivé  , 132puls de moyenne j'ai roulé assez cool mais j'aime parfois le coté bagarre et avoir la niac , rouler pépère parfois ok mais le mixe des 2 me conviens .... si je veux rouler vite je part des copains affûtés comme  Gérôme ou avec un bon club ...

Avec l'age bien sur on baisse mais on peu rester a un niveau correct , je connais assez de septuagénaire dans mon coin qui avoinent sacrément , rester jeune dans sa tête et sur le vélo c'est important ...

en partie d accord , je sais rouler par plaisir (lentement), mais cela reste assez fugace , je ne prends mon pied a vélo qu a essayer de performer , bien sûr comme dit Michel je ne serais jamais a35 sur 2000 m de d+   mais sur le plat  oui , c 'est comme ça que ça m amuse le vélo , ce matin comme d habitude  c 'est encore moi qui met le feu aux poudre et ou j essaie d 'exciter le reste de la troupe qui avait tendance a s 'endormir , jamais de repos , je ne connais pas , si je suis seul c 'est parfois encore possible quand je suis en vacance , parce que je ne connais pas la région et ou  j ouvre grand les yeux pour en profiter , je sais que je ne changerai pas ,et mes potes de route ,me connaissent et jouent  aussi ,alors depuis a peu près 5 ans je progresse  , l 'envie ne manque pas  , parfois on me dit n 'en fait pas trop , je peux pas ...j attends mon rdv chez le cardio presque avec impatience pour savoir si je peux tirer  encore et peut être un tout petit peu plus !!! oui je sais , ça a été toujours comme ça depuis que je fais quoique  ce soit en sport  , natation , cap ou vélo et même pire que quand je faisais de la planche a voile

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 19:50

De toute façon on ne change pas son caractère , celui qui a la niac et aime la compétition restera comme cela jusqu’à la fin ......

De toute façon on ne change pas son caractère , celui qui a la niac et aime la compétition restera comme cela jusqu’à la fin ......

+1

Michel n'aime pas la technique et on ne le changera pas smiley lol

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 21:32

Perso, je roule aux sensations. Je regarde le cardio par curiosité, mais je ne base pas mon allure dessus.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 28/06/2020 22:19

Pour ma part je n'ai repris le velo qu'il y a deux ans à 67 ans, après 18 ans d'arrêt. Autrefois petit coursier et cyclosportif, on n'avait que des compteurs et c'était le tout début des cardios. Il fallait donc bien connaitre ses possibilités, ses limites et être très à l'écoute de ses sensations.

J'ai toujours adoré la progression, la performance et le stimulus de la compet (même au sein d'un groupe de potes). Donc depuis deux ans je me suis entraîné très sérieusement et bien évidement avec ma méthode passée, c'est à dire aux sensations sans assistance informatique et autres. Je suis parvenu à un niveau que je n'espérais pas retrouver (je participe à des sorties de 120kms à 35/36 kms en groupe certes en me protégeant beaucoup...). Lors de ces sorties exigeantes, franchement je n'éprouve absolument pas le besoin d'appareils pour savoir si j'approche la zone rouge et qu'il faut s'économiser, et ça marche. De toutes façons s'il y a un trou à boucher je ne vais pas demander la permission à un appareil pour y aller, ou je peux ou je peux pas!

Mais c'est vrai que la plupart des jeunes roulent avec toutes ces assistances et qu'ils ont l'air de s'en servir.

On m'a fait cadeau d'une montre connectée qui donne ttes ces infos (distances, vitesses rythmes cardiaques etc). Je ne la branche quasiment jamais (c'est ballo) et quand je le fais je regarde juste à la fin par curiosité c'est tout.

En revanche avant de reprendre il y a deux ans j'ai fait un check up cardio total pour avoir le feu vert. Faut pas plaisanter avec les efforts quand on est agé.

Voilà mon expérience perso qui ne vaut que pour moi bien sur.

Bonne route à vous tous    

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/06/2020 20:22

Pour ma part je n'ai repris le velo qu'il y a deux ans à 67 ans, après 18 ans d'arrêt. Autrefois petit coursier et cyclosportif, on n'avait que des compteurs et c'était le tout début des cardios. Il fallait donc bien connaitre ses possibilités, ses limites et être très à l'écoute de ses sensations.

J'ai toujours adoré la progression, la performance et le stimulus de la compet (même au sein d'un groupe de potes). Donc depuis deux ans je me suis entraîné très sérieusement et bien évidement avec ma méthode passée, c'est à dire aux sensations sans assistance informatique et autres. Je suis parvenu à un niveau que je n'espérais pas retrouver (je participe à des sorties de 120kms à 35/36 kms en groupe certes en me protégeant beaucoup...). Lors de ces sorties exigeantes, franchement je n'éprouve absolument pas le besoin d'appareils pour savoir si j'approche la zone rouge et qu'il faut s'économiser, et ça marche. De toutes façons s'il y a un trou à boucher je ne vais pas demander la permission à un appareil pour y aller, ou je peux ou je peux pas!

Mais c'est vrai que la plupart des jeunes roulent avec toutes ces assistances et qu'ils ont l'air de s'en servir.

On m'a fait cadeau d'une montre connectée qui donne ttes ces infos (distances, vitesses rythmes cardiaques etc). Je ne la branche quasiment jamais (c'est ballo) et quand je le fais je regarde juste à la fin par curiosité c'est tout.

En revanche avant de reprendre il y a deux ans j'ai fait un check up cardio total pour avoir le feu vert. Faut pas plaisanter avec les efforts quand on est agé.

Voilà mon expérience perso qui ne vaut que pour moi bien sur.

Bonne route à vous tous    

vous êtes un faux modeste 35  -36 sur 120 bornes , même par chez moi sur route ouvertes très très peu y arrivent et en étant beaucoup plus jeune , bravo

j 'essaie de vivre avec mon temps , et il se trouvent qu il est en mode connecté  , victime de la mode  surement , mais un joujou sympa a utiliser , ne serait ce qu en vacances pour trouver des routes a explorer et pouvoir revenir au lieu de villégiature sans se perdre

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/06/2020 21:51

Pour ma part je n'ai repris le velo qu'il y a deux ans à 67 ans, après 18 ans d'arrêt. Autrefois petit coursier et cyclosportif, on n'avait que des compteurs et c'était le tout début des cardios. Il fallait donc bien connaitre ses possibilités, ses limites et être très à l'écoute de ses sensations.

J'ai toujours adoré la progression, la performance et le stimulus de la compet (même au sein d'un groupe de potes). Donc depuis deux ans je me suis entraîné très sérieusement et bien évidement avec ma méthode passée, c'est à dire aux sensations sans assistance informatique et autres. Je suis parvenu à un niveau que je n'espérais pas retrouver (je participe à des sorties de 120kms à 35/36 kms en groupe certes en me protégeant beaucoup...). Lors de ces sorties exigeantes, franchement je n'éprouve absolument pas le besoin d'appareils pour savoir si j'approche la zone rouge et qu'il faut s'économiser, et ça marche. De toutes façons s'il y a un trou à boucher je ne vais pas demander la permission à un appareil pour y aller, ou je peux ou je peux pas!

Mais c'est vrai que la plupart des jeunes roulent avec toutes ces assistances et qu'ils ont l'air de s'en servir.

On m'a fait cadeau d'une montre connectée qui donne ttes ces infos (distances, vitesses rythmes cardiaques etc). Je ne la branche quasiment jamais (c'est ballo) et quand je le fais je regarde juste à la fin par curiosité c'est tout.

En revanche avant de reprendre il y a deux ans j'ai fait un check up cardio total pour avoir le feu vert. Faut pas plaisanter avec les efforts quand on est agé.

Voilà mon expérience perso qui ne vaut que pour moi bien sur.

Bonne route à vous tous    

Salut Bruno," Faut pas plaisanter avec les efforts quand on est âgé." Je suis bien d'accord avec ce principe par contre nous avons tous un historique sportif différent. La fin de la progression vient inexorablement avec l'âge, c'est le maintien des acquis qui importe pour éviter de perdre trop rapidement et surtout être conscient des ses propres capacités. La notion de plaisir n'est pas proportionnel à la vitesse ou au chrono mais aux sensations, à l'environnement, à la capacité de prendre le temps de s'évader dans ses pensées, bref profité du moment présent et de la chance d'être en santé et encore capable d'effort pour se faire du bien.

Meilleures salutations

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 29/06/2020 22:16

Salut Bruno," Faut pas plaisanter avec les efforts quand on est âgé." Je suis bien d'accord avec ce principe par contre nous avons tous un historique sportif différent. La fin de la progression vient inexorablement avec l'âge, c'est le maintien des acquis qui importe pour éviter de perdre trop rapidement et surtout être conscient des ses propres capacités. La notion de plaisir n'est pas proportionnel à la vitesse ou au chrono mais aux sensations, à l'environnement, à la capacité de prendre le temps de s'évader dans ses pensées, bref profité du moment présent et de la chance d'être en santé et encore capable d'effort pour se faire du bien.

Meilleures salutations

 "La fin de la progression vient inexorablement avec l'âge, c'est le maintien des acquis qui importe pour éviter de perdre trop rapidement et surtout être conscient des ses propres capacités"

100/100 d'accord avec toi, à 60 ans je ne progresse plus mais je n'ai pas l'impression de perdre beaucoup depuis quelques années.

Je fais toujours, du Foncier moins long qu'avant, des sprints moins rapides qu'avant, des séances d'explosibilité moins explosives qu'avant, des séances de forces et de vélocité moins longues qu'avant.....tout en rapport avec l'age

Je monte toujours des cols mais j'ai abandonné les très  longues ascensions où je ne prends plus de plaisir, des petits cols de 10-15 bornes ça va encore.

IL est important malgré l'age de faire un peu dans toutes les filières sinon la régression sera rapide.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/06/2020 06:07

Ce que je remarque c'est qu'il y de grandes disparités avec l'âge....

Certains sexagénaires et même septuagénaires sont encore capablent de performer , rouler a 35km/h même en groupe certains jeunes n'y arrivent pas.

Preuve qu'avec de la volonté on peu garder un niveau très correct même âgé....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/06/2020 06:19

Ce que je remarque c'est qu'il y de grandes disparités avec l'âge....

Certains sexagénaires et même septuagénaires sont encore capablent de performer , rouler a 35km/h même en groupe certains jeunes n'y arrivent pas.

Preuve qu'avec de la volonté on peu garder un niveau très correct même âgé....

J'en ai un comme ça dans le club qui nous a mené la vie dure jusqu'à ses 72 ans, la vache.

Maintenant qu'il en a 74 il a fortement ralenti le rythme, mais jusqu'à pas longtemps c'était encore un solide client.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 30/06/2020 07:55

J'en ai un comme ça dans le club qui nous a mené la vie dure jusqu'à ses 72 ans, la vache.

Maintenant qu'il en a 74 il a fortement ralenti le rythme, mais jusqu'à pas longtemps c'était encore un solide client.

J'en connais 2 dans mon ancien club qui ont 73-74 ans et qui font des sorties en groupe a 33-34km/h sur 100-120km et 800-1000m D+ .....ils roulent pratiquement tous les jours ..

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Entraînement / Santé Haut de page

LOOK CYCLE INTERNATIONAL

MAURIENNE TOURISME 2

OISANS TOURISME

ABUS FRANCE 2020

INSCRIPTION EN LIGNE