Probablement peu d’entre vous connaissent Officine Mattio, en effet ce petit constructeur Italien commence à se déployer en France depuis peu, il faut dire que OM (diminutif souvent utilisé par Officine Mattio) est encore jeune, officiellement créé en 2019 par l’association de 5 passionnés de cyclisme. L’aventure avait réellement débuté en 2013-2014 lorsque Giovanni Monge Roffarello a initié le projet, avec l’idée de créer non seulement une nouvelle marque Italienne, mais aussi des produits « made in Italie ». Son rêve devient réalité avec la création du premier cadre en fibre de carbone en 2015, puis les premières roues en 2017. Le développement de l’entreprise s’est poursuivi depuis, avec des nouveaux modèles route et gravel, ainsi qu’une collection de vêtements.

Photo gamme OFFICINE MATTIO 2022_TEST OFFICINE MATTIO OM1SGamme OFFICINE MATTIO 2022  © Officine Mattio

En 2021-2022, la principale nouveauté est le modèle route que nous vous présentons aujourd’hui, le OM1S. Avec ce cadre monocoque carbone, OM marque le début d’une nouvelle philosophie de production, en accord avec la volonté initiale de l’entreprise et inscrit dans son ADN : faire du 100% « Made in Italie ». Ce n’est pas le premier cadre carbone conçu par OM et fabriqué en Italie mais c’est le premier produit de la future gamme répondant à la philosophie du « Made in Cunéo », avec la volonté de travailler localement. 

Photo couverture_TEST OFFICINE MATTIO OM1SOFFICINE MATTIO OM1S | © Vélo 101

Cuneo étant une petite ville située dans la région du Piémont, au pied des Alpes, dans laquelle se trouve le siège social de la marque. Le OM1S affiche fièrement ses origines, avec un logo « Prodotto in Italia » sur la base gauche et un autre « Made in Cuneo » au-dessus du boitier de pédalier.

Photo marquages_TEST OFFICINE MATTIO OM1SMarquages Made in Cuneo OM1S | © Vélo 101

Il se veut être un vélo polyvalent, à la fois léger et réactif pour la montagne mais également avec une aéro très travaillée.
« Agressif, moderne et fiable », « puissance et stabilité », autant de qualités que met en avant la firme Piémontaise dans sa communication pour cet OM1S, et lorsque l’on se penche un peu le tableau de géométrie, on s’aperçoit qu’elle est assez agressive, orientée compétition, mais sans aller dans l’extrême, afin de rester accessible à tous profils de cyclistes. Avec un top tube de 535mm en taille S, un Reach de 380mm et un Stack de 535mm, il est par exemple un peu moins agressif qu’un Specialized Tarmac SL7, qui positionne la potence un peu plus avancée et 18mm plus basse, ou qu’un Scott Addict RC, 9mm plus basse, mais sa géométrie est quasi identique à un Trek Emonda SL7 taille 52.

Photo geometrie_TEST OFFICINE MATTIO OM1SGéometrie OFFICINE MATTIO OM1S | © Officine Mattio

Le cadre respire la rigidité, le tube diagonal est de forte section, tout comme le boitier de pédalier et la douille de direction, les haubans viennent se raccorder assez bas sur le tube vertical, comme on peut le voir sur beaucoup de concurrents ces dernières années, mais avec une esthétique assez sympa et différenciante au niveau des raccords. Le carbone utilisé est du T700, en tressage 3K et UD (Uni-Directionnel) et le poids du cadre est annoncé à 920g en taille M, il est proposé en 5 tailles :  XS, S, M, L, XL. Le boitier de pédalier est du type PressFit 386EVO et la tige de selle est au diamètre standard de 27.2 mm. Le montage des étriers de freins est bien évidement du type Flap Mount et il faut noter des larges dégagements au niveau du passage des pneus permettant de monter des sections allant jusqu’à 36 mm.

Coté intégration, ce OM1S ne fait pas les choses à moitié, en effet rien ne dépasse quel que soit le groupe choisi, le look est épuré. Les gaines et durites passent dans le cintre Sharp carbone qui est un cintre-potence intégré fait maison, puis cheminent dans le cadre.

Photo cintre_TEST OFFICINE MATTIO OM1SCintre OFFICINE MATTIO OM1S | © Vélo 101

Le configurateur :

Chez Officine Mattio, on peut choisir le montage de son vélo presque sur mesure, en effet le site internet présente un configurateur assez bien fait, avec le tarif qui se met directement à jour en fonction des composants choisis. On commence par choisir parmi les 7 coloris proposé sur la gamme 2022, mais d’autres couleurs et personnalisations sont disponibles, notre modèle de test arbore un magnifique carbone apparent vernis brillant, associé avec quelques zones de couleur « Aqua », un bleu-gris clair.

Photo configurateur-1_TEST OFFICINE MATTIO OM1SConfigurateur couleurs OFFICINE MATTIO OM1S | © Officine Mattio

Ensuite il faut choisir le groupe et les roues souhaité, coté groupe, une dizaine de modèles sont à disposition : Sram Rival AXS, Force AXS, Red AXS, Shimano Ultegra Di2, Ultegra mécanique, Dura-Ace Di2, Dura-Ace mécanique, Campagnolo Chorus, Record, Super Record, Super Record EPS.

Pour les roues, OM vous suggère de choisir parmi 3 modèles de roues maison, puisque comme nous l’avons dit précédemment, OM fabrique ses propres roues, les Trenta alu (profil 30mm), les Quaranta carbone (profil 38mm, Tubeless Ready) et les Cinquanta carbone (profil 50mm, Tubeless Ready), mais vous pouvez également opter pour un modèle de roues Campagnolo ou même Lightweight pour les plus fortunés !

Photo configurateur-2_TEST OFFICINE MATTIO OM1SPhoto configurateur-3_TEST OFFICINE MATTIO OM1SConfigurateur groupe et roues OFFICINE MATTIO OM1S | © Officine Mattio

Le configurateur vous propose pour l’instant, uniquement le cintre-potence intégré maison, Sharp carbone, il est disponible dans 8 combinaisons avec des longueurs de potence de 85 à 125mm et des largeurs de cintre exter-exter de 380 à 440mm. La tige de selle de base est le modèle maison OM Seatpost mais on peut opter pour une tige Deda Elementi parmi 4 modèles avec des déports de 0 ou 25mm.
Pour la selle, OM travaille avec son compatriote Italien Selle Italia avec pas moins de 9 modèles homme et 2 modèles femmes, autant dire qu’il y en a pour toutes les morphologies et les tous les budgets.
Même le ruban de cintre est personnalisable !, et c’est là que l’on se rend compte que OM pousse le détail loin puisque parmi les différents modèles proposés, on trouve le propre ruban de la marque avec son logo.

Photo Ruban de cintre_TEST OFFICINE MATTIO OM1SRuban de cintre OFFICINE MATTIO OM1S | © Vélo 101

Et la configuration se poursuit, car oui il nous reste encore à choisir les pneus et d’autres composants ! Le modèle par défaut est le Pirelli P Zero Road 26 ou 28mm, mais si l’on veut mieux, le choix est large avec d’autres modèles Pirelli mais aussi des Continental, Hutchinson, Vittoria dans différentes sections et en tubeless ou non.

Et ça continu avec les portes-bidons, plusieurs modèles Elite et encore une fois OM propose le sien avec un modèle carbone.

Photo configurateur-4_TEST OFFICINE MATTIO OM1SConfigurateur pneus  OFFICINE MATTIO OM1S | © Officine Mattio

Pour ceux qui ont l’habitude d’optimiser leurs entrainements grâce à un capteur de puissance, il est possible d’en ajouter un en option, on y trouve un SRM, un SRM Campagnolo, un Shimano Dura-Ace R9100 et même les pédales Favero Assioma Uno ou Duo ! On peut même choisir un compteur SRM PC8.
Les amateurs de light seront servi car ils pourront choisir encore quelques belles options, comme un ensemble chape de dérailleur-galets oversized et un boitier de pédalier céramique de chez Ceramic Speed, que ce soit pour Shimano, Sram ou Campagnolo. Vous pourrez même choisir des disques de freins avec moyeux carbone de chez Carbon-Ti !  La personnalisation jusqu’au bout !
Mais attention au budget, car entre le capteur de puissance, ces options light et les options précédentes, la somme en bas à gauche du configurateur grimpe très vite !

Et enfin on arrive au bout du configurateur avec la dernière option : les pédales, et là le choix est une nouvelle fois très large avec 7 modèles Look, 2 modèles Shimano et 4 modèles Time.

La configuration avec tous les composants choisis est résumée sur la dernière page avec le tarif, à noter que la photo du vélo ne se met pas à jour avec les bons composants, il faut dire que le nombre impressionnant de configuration possible nécessiterait autant de photos différentes. La sauvegarde de la configuration permet de se l’envoyer sur son adresse mail et propose également une liste de distributeurs chez lesquels vous pouvez vous faire livrer votre bijou.

Photo configurateur-5_TEST OFFICINE MATTIO OM1SPage finale du configurateur OFFICINE MATTIO OM1S | © Officine Mattio

Place au test :

Après avoir réceptionné le vélo, c’est le moment de l’essayer, et même si nous n’avons pas choisi la configuration comme vous pourrez le faire, nous étions impatients de découvrir le vélo. Notre modèle de test est équipé du groupe Sram Rival AXS 2×12, avec des plateaux de 48-35 et une cassette de 10-28, des roues carbone 50mm OM Cinquanta, des pneus Pirelli P Zero Road 25mm.

Photo vélo complet_TEST OFFICINE MATTIO OM1S

Vélo complet OFFICINE MATTIO OM1S | © Vélo 101

Avant d’enfourcher ce vélo, si vous êtes comme nous, passionné de beau matériel, vous pourrez le contempler, attiré par sa magnifique déco carbone apparent verni-brillant avec quelques touches d’un beau gris-bleu (d’autres couleurs sont disponibles), le rendu est splendide ! Il est également proposé avec d’autres versions de peinture qui recouvre beaucoup plus le carbone mais nous ne pouvons que vous conseiller celle-là. Ici le carbone n’est pas caché, chez OM, on n’a pas peur de le montrer car il est bien drapé, bien posé, à l’instar de ce que proposent souvent nos spécialiste Français du carbone, que sont Look et Time.

Photo cadre 1_TEST OFFICINE MATTIO OM1SCadre OFFICINE MATTIO OM1S | © Vélo 101

Un vélo polyvalent ne peut pas être très bon partout, mais on espère qu’il sera mauvais nulle part ! Et c’est le cas de cet OM1S, il s’avère très agréable pour rouler au quotidien, sur le plat bien sûr, mais également dans les bosses. Il se comporte très bien sur le plat, que ce soit face au vent ou vent dans le dos, aidé par son poste de pilotage épuré avec son cintre plat monobloc avec toutes les durites intégrées.

Les roues carbone 50mm qui équipaient notre modèle de test, favorisent également la prise de vitesse.

Photo roues 1_TEST OFFICINE MATTIO OM1SRoue avant Cinquanta carbone 50mm OFFICINE MATTIO OM1S | © Vélo 101

Ces roues, parlons-en, c’est une belle surprise, des roues maison mais qui n’ont pas grand-chose à envier à des roues de spécialistes, annoncées à 730 g pour l’avant et 845 g pour l’arrière, 24 rayons à tirage droit sur les 2 roues, des moyeux alu fait maison à roulements SKF, un gage de fiabilité. Elles sont également Tubeless ready. Ces Cinquanta carbone se sont montrées très performante pendant ce test, rigides en relance sans être inconfortables, suffisamment rigide latéralement pour que les disques ne frottent pas outre mesure sur les plaquettes en danseuse, mais si comme toutes les roues à disques, il y a toujours par moments des légers frottements par moment.

Photo moyeu roue AR_TEST OFFICINE MATTIO OM1SaMoyeu roue arrière OFFICINE MATTIO OM1Sa | © Vélo 101

La saison ne nous a pas permis de tester ce vélo dans des grands cols de montagne mais dans les cols de moyenne montagne il s’en sort plutôt bien, son triangle arrière n’est pas trop rigide, pas « bloqué », cela lui permet de bien répondre, d’être réactif lors des accélérations en danseuse. En montant assis, au train, il est également très agréable notamment mains en haut grâce à son cintre ergonomique sur la partie horizontale.

En descente, il s’est montré très précis dans les courbes serrées et stable à haute vitesse, un bon comportement et pas de points négatifs à signaler. L’intégration des durites dans le cintre et la direction ne se ressent pas, d’autant plus que dans le cas de notre vélo de test, étant en AXS, il n’y a que les 2 durites de freins qui passent dans la direction, c’est sans doute un peu moins fluide avec un groupe mécanique et les 2 gaines supplémentaires.

Nous n’avons connu aucun problème de fiabilité pendant notre test, le nouveau groupe Sram Rival AXS 2×12 est étonnant, il fonctionne très bien, un rapport qualité/prix excellent, nous reviendrons probablement plus en détail sur ce groupe dans un article spécifique dans quelques temps.

Photo groupe Rival AXS 1_TEST OFFICINE MATTIO OM1SGroupe Sram Rival AXS  OFFICINE MATTIO OM1S | © Vélo 101

Nous avons vérifié le poids de notre vélo de test à 8.220 Kg en taille S sans pédales, sachant que groupe Sram Rival AXS est un peu plus lourd que ses ainés et que les roues étaient les 50mm. Le cadre est annoncé à 920 g en taille M, non peint. Ce vélo n’est pas dans les plus légers de sa catégorie mais cela reste correct dans cette configuration de montage.

Photo poids vélo_TEST OFFICINE MATTIO OM1SPoids vélo de test OFFICINE MATTIO OM1S | © Vélo 101

Enfin parlons prix, vous le savez ce qui est rare et exclusif est souvent un peu cher, d’autant plus lorsque le produit est fabriqué en Europe, en Italie. Il n’est pas donc très surprenant de voir des tarifs relativement élevés pour cet OM1S. Le kit cadre avec la tige de selle carbone OM et le cintre intégré OM est proposé à 5200€ et notre modèle de test en Sram Rival AXS et roues carbone 50mm sort à un peu plus de 8800€ sur le configurateur, sachant qu’il pourrait sortir à 7450€ avec les roues aluminium et sans portes-bidon.

Avec un groupe un peu plus haut de gamme et les roues carbone, on passera rapidement au-dessus des 10000€, à titre d’exemple le même vélo que celui de notre test mais équipé en Shimano Ultegra Di2 sera facturé environ 10100€. Ces tarifs sont un peu élevés mais l’exclusivité se paye et certains vélos de grandes marques, moins exclusif , plus courants et fabriqués en Asie, sont proposés tout aussi cher. Et l’on peut aussi opter pour la configuration de base en Ultegra mécanique et roues alu, proposée à 5990€, ce qui semble être un bon compromis pour découvrir la marque.

Vidéo du test :

 

En conclusion :

Cet Officine Mattio OM1S est un très beau vélo, très esthétique, aux finitions soignées, proposé par un petit constructeur Italien atypique, qui plaira aux passionnés de beau matériel. Les heureux propriétaires d’un Officine Mattio auront le sentiment de posséder un vélo assez exclusif et n’en croiseront pas d’autres à tous les coins de rue !

Mais ce n’est pas seulement une belle machine, c’est avant tout un vélo de polyvalent et performant, il pourra être utilisé par tous types de cyclistes, même si son ADN le destine plutôt à la compétition. En effet les coureurs FFC et cyclosportifs apprécieront particulièrement son dynamisme, mais il pourra également convenir aux cyclotouristes qui lui trouveront un certain confort et apprécierons sans doute beaucoup son design.

Nous avons beaucoup apprécié rouler avec ce vélo et nous pouvons que vous le conseiller, vous pouvez commencer par tester le configurateur (https://configurator.officinemattio.com/detail/Bici%20Collezione/officinemattio-om1-s-collection21-22) pour vous paramétrer le vélo à votre gout, et ensuite si votre budget vous le permet, pourquoi pas passer commande !

Ses points positifs :

-Fabriqué en Italie, produit rare sur le marché.
-Esthétique très soignée, finition du cadre excellente.
-Un vélo dynamique tout en restant assez confortable.
-Précis et stable en descente.
-Intégration complète des durites (et câbles / fils selon les groupes).

Ses points négatifs :

-Pas accessible à tous les budgets selon les configurations.

-Poids légèrement élevé.

 

Retrouvez toutes les infos ici :

https://www.officinemattio.com/en/om1-s/

Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par email:  testvelo101@velo101.com