FLASHS

Piste

Bilan 2014 — Le Top 5 des moments forts de la piste française

Publié le 05/12/2014 15:18

Entre le triplé historique de François Pervis à Cali, le titre mondial de Thomas Boudat, le grand retour de Grégory Baugé, la piste française a rayonné.

N°1 : François Pervis en trois dimensions

François Pervis en piste pour un triplé !François Pervis en piste pour un triplé ! | © www.worldtrackcali2014.com

Le 7 décembre 2013, François Pervis est devenu le pistard le plus explosif du monde en pulvérisant de plus de deux secondes le record mythique d'Arnaud Tournant sur le kilomètre : 56"303 ! Et c'est un autre défi majeur qu'il s'apprête à relever début mars aux Championnats du Monde de Cali. Aligné sur trois épreuves, le Mayennais de 29 ans veut accrocher une médaille dans chaque discipline. Ce sera l'or à chaque fois. C'est par son épreuve de cœur, le keirin, que François Pervis entame son triptyque victorieux. Il débarque en finale invaincu et ne tremble pas davantage face aux plus grands, incapables de le remonter. Le lendemain, il s'affirme comme le kilométreur le plus rapide de la planète avant de s'attaquer avec la même aisance au tournoi de vitesse individuelle, qu'il conquiert devant Stefan Bötticher pour entrer dans la légende de la piste et rejoindre Florian Rousseau, Arnaud Tournant ou encore Grégory Baugé.

N°2 : Thomas Boudat, jeunesse dorée

Thomas Boudat, un garçon en or !Thomas Boudat, un garçon en or ! | © www.worldtrackcali2014.com

On a souvent comparé Thomas Boudat à Bryan Coquard. Il faut dire que les similitudes entre les deux hommes sont nombreuses : un profil similaire, une structure amateur en commun, le Vendée U, mais surtout une passion nourrie pour la piste et notamment cette discipline de l'omnium. Après que son ancien compère se soit dirigé sur la route avec le Team Europcar, Boudat, 20 ans, a pris le relais. Un peu moins de deux ans après les JO de Londres qui ont vu Coquard prendre la médaille d'argent, c'est un métal beaucoup plus prestigieux que s'en va chercher Thomas Boudat à Cali ! En tête après trois épreuves (1er de la course aux points et de l'élimination), le Girondin signe une deuxième journée solide (7ème de la poursuite, 2ème du scratch) pour devenir champion du monde après un kilomètre victorieux face au Néerlandais Tim Veldt. La Marseillaise retentit une fois encore dans l'enceinte colombienne.

N°3 : Grégory Baugé remet la tête dans les étoiles

Gregory BaugéGregory Baugé | © Vélo 101

Il y a deux ans que Grégory Baugé n'a plus conquis le moindre titre international. Dégoûté par les Jeux de Londres où l'argent n'a pas fait son bonheur alors qu'il était champion du monde en titre, le Francilien n'a fait son retour sous le maillot bleu qu'aux Championnats d'Europe à l'automne 2013. Un an plus tard, il est à nouveau candidat à un titre européen, cette fois sur ses terres guadeloupéennes de Baie-Mahault. Médaillé d'argent pour la deuxième fois consécutive avec ses compères de la vitesse par équipes, il a à cœur de briller dans un tournoi de vitesse individuelle relativement déserté, lui qui esr reparti bredouille des Championnats de France de Saint-Quentin-en-Yvelines. Opposé à Robert Forstemann en demi-finale, le duel a des airs de finale. Baugé en sort vainqueur pour défier Damian Zielinski en finale. Deux manches lui suffiront pour s'emparer du titre de champion d'Europe. Tout un symbole pour le sprinteur.

N°4 : les Bleus à la hauteur de leur enceinte

L'équipe de France de vitesse par équipes : Grégory Baugé, Kévin Sireau, Michael D'AlmeidaL'équipe de France de vitesse par équipes : Grégory Baugé, Kévin Sireau, Michael D'Almeida | © Laurent Barré

Héritage du projet olympique de "Paris 2012", le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines, l'un des plus beaux de la planète, est inauguré le 30 janvier au cours d'une soirée réunissant 6000 personnes. Pour marquer le coup, la fédé provoque une rencontre entre la France et celle qui incarne autant une source de rivalité qu'une source d'inspiration, la Grande-Bretagne. Une soirée de très haut niveau entre les meilleurs pistards des deux nations concurrentes. Plus qu'une exhibition, une compétition importante qui sert de prise de marques un mois avant les Championnats du Monde. Toute la soirée, les duels se succèdent entre les sprinteurs français et britanniques. Trois épreuves au programme chez les filles comme chez les garçons. Et un carton plein des Bleus sortis vainqueurs de chacun de leurs duels !

N°5 : Saint-Quentin-en-Yvelines obtient les Mondiaux

La piste de Saint-Quentin-en-YvelinesLa piste de Saint-Quentin-en-Yvelines | © Vélo 101

Neuf ans après la dernière organisation d'un Championnat du Monde de cyclisme en France, c'était déjà sur piste, à Bordeaux, en 2006, l'Hexagone aura l'honneur d'accueillir en 2015 les Championnats du Monde sur piste sur l'anneau flambant neuf de Saint-Quentin-en-Yvelines. L'événement se tiendra du mercredi 18 au dimanche 22 février prochains. Inauguré le 30 janvier à proximité immédiate de Paris, le Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines est rapidement devenu le centre d'entraînement des équipes nationales. Il abrite une piste intérieure en bois de 250 mètres, un stadium couvert de BMX ainsi que le siège de la Fédération Française de Cyclisme. Une enceinte qui a déjà reçu sa première manifestation officielle en organisant début septembre les Championnats de France de cyclisme sur piste.

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 24 juillet 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
samedi 11 septembre 2021
vendredi 17 septembre 2021
dimanche 19 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES