FLASHS

Pros

L'actu du 22 octobre

Publié le 22/10/2011 13:04

Vladimir Karpets de retour avec Movistar, la FFC et ASO s'associent, l'équipe Roubaix Lille Métropole au complet, Dominic Klemme chez 1t4i, Floyd Landis sans-le-sou.

Vladimir KarpetsVladimir Karpets | © Vélo 101Vladimir Karpets. C'est un retour aux racines qu'incarne le transfert de Vladimir Karpets (Team Katusha) chez Movistar Team. Après six années passées dans les anciennes structures d'Eusebio Unzue chez iBanesto.com, Illes Balears et Caisse d'Epargne, le géant russe, qui mesure 1,93 mètre, viendra renforcer l'an prochain les rangs de l'équipe Movistar, quittant une équipe Katusha au sein de laquelle il a passé trois ans. Dans le Top 15 du Giro (14ème) et de la Vuelta (13ème) cette saison, le rouleur de 31 ans a signé pour deux ans avec une équipe qui croit fermement en lui. C'est auprès d'Eusebio Unzue que Vladimir Karpets avait obtenu ses meilleurs résultats par le passé. Il retrouvera un groupe pour lequel a également signé le champion d'Italie Giovanni Visconti et qui pourra à nouveau compter sur Marzio Bruseghin, qui a rempilé à 37 ans.

FFC/ASO. La Fédération Française de Cyclisme (FFC) et Amaury Sport Organisation (ASO) ont signé hier un protocole d'accord qui établit les conditions de leur coopération pour les années 2011, 2012 et 2013. Cet accord prévoit la participation financière d'ASO aux efforts déployés par la FFC afin d'inciter à la pratique du vélo et à la développer. "Opérateur majeur dans l'organisation d'épreuves professionnelles cyclistes, ASO a toujours considéré comme un devoir l'accompagnement de la discipline dans son action et dans son développement", s'est réjoui son directeur général Yann Le Moenner. "Je me réjouis du rapprochement de nos deux grandes familles, fondamentalement complémentaires, qui ne peut que favoriser le développement de notre sport, a quant à lui déclaré le président de la FFC David Lappartient. Nous sommes dans une dynamique de performance et de développement auprès des très jeunes."

L'équipe Roubaix Lille Métropole offensive sur Cholet Pays de LoireL'équipe Roubaix Lille Métropole offensive sur Cholet Pays de Loire | © Vélo 101Roubaix Lille Métropole. Le recrutement est terminé pour l'équipe Roubaix Lille Métropole. La saison prochaine, la formation nordiste de Cyrille Guimard et Frédéric Delcambre comptera douze coureurs dans son effectif. On recense quatre nouvelles têtes auprès des huit anciens : Pierre Drancourt (ESEG Douai), Matthieu Drouilly (Team Wit), Fabien Schmidt (UC Nantes-Atlantique) et Boris Zimine (CC Etupes). Les huit coureurs conservés sont Matthieu Boulo, Anthony Colin, Loïc Desriac, Denis Flahaut, Julien Guay, Morgan Kneisky, Kevin Lalouette et Florian Le Corre. Tout au long de la saison, la formation roubaisienne s'attachera à poursuivre la formation de jeunes coureurs promis à rejoindre un peu plus tard les rangs d'une équipe supérieure. L'équipe Roubaix Lille Métropole évolue en 3ème division professionnelle depuis l'année 2007.

Dominic Klemme. Après une courte année passée chez Leopard-Trek, l'Allemand Dominic Klemme a été invité à se chercher une nouvelle structure, du fait de la fusion entre sa formation et celle des RadioShack. Lui qui avait été le premier à faire gagner le maillot des Leopard-Trek au Samyn le 2 mars dernier a donc choisi de poursuivre sa carrière dans une autre équipe au projet novateur : 1t4i. Cette équipe au nom étrange, fondée sur l'actuelle Skil-Shimano et dont le partenaire ne sera connu qu'au printemps prochain, soit en plein milieu de la saison, ajoute donc un coureur talentueux à son effectif. Dominic Klemme renforcera notamment le groupe sur le terrain des classiques des Flandres. Il s'agit de la sixième recrue du groupe après John Degenkolb et Patrick Gretsch (HTC-Highroad), Tom Dumoulin et Ramon Sinkeldam (Rabobank Continental) et Tobias Ludvigsson (Team Cykelcity).

Floyd Landis sur le Tour de France 2006Floyd Landis sur le Tour de France 2006 | © Vélo 101Floyd Landis. Le procès de l'Américain Floyd Landis, dont la défense est accusée d'avoir espionné le Laboratoire National de Dépistage du Dopage (LNDD) après le contrôle positif à la testostérone dont il avait fait l'objet sur le Tour de France 2006, s'est ouvert cette semaine à Nanterre (Hauts-de-Seine). Mais il s'est ouvert sans l'intéressé, Floyd Landis n'ayant pu s'offrir un billet d'avion pour rallier la France. En fait, le Californien serait désormais sans-le-sou. Les procédures engagées pour défendre vainement sa peau après le Tour 2006 l'ont ruiné. A l'époque, Floyd Landis n'avait pas regardé à la dépense et avait lâché deux millions de dollars. Tout ça pour rien puisqu'il a finalement été condamné et a choisi de passer aux aveux. En attendant, le procès pour espionnage et piratage informatique du LNDD dont il fait l'objet a commencé.