FLASHS

Pros

Quatre garçons dans le vent

Publié le 02/11/2011 11:21

Les 140 places mises en jeu pour les Jeux Olympiques de Londres ont été réparties au sein de cinquante-neuf nations. La France aura quatre places sur cinq possibles.

Anthony Roux au sein de la grande échappée du jourAnthony Roux au sein de la grande échappée du jour | © SirottiLe samedi 28 juillet 2012, six jours seulement après l'arrivée du Tour de France, un peloton de 140 athlètes s'élancera sur le tracé plat de Londres à la conquête des lauriers de champion olympique. Plusieurs circuits se succéderont alors dans les rues de Londres et ses environs pour un total d'à peu près 250 kilomètres, jusqu'à l'arrivée sur le Mall, la majestueuse avenue londonienne qui débouche sur Buckingham Palace. Ce jour-là, le champion du monde Mark Cavendish fera certainement partie des grandissimes favoris – le chemin est encore long toutefois jusque fin juillet. Reste qu'une course olympique ne se maîtrise pas aussi aisément qu'une étape de Grand Tour ou qu'un Championnat du Monde, même quand toute une équipe vous est entièrement dévouée. La raison ? Les effectifs par nations sont très limités.

Le 28 juillet, ce sont cinquante-neuf nations qui participeront aux Jeux Olympiques de Londres au sein du peloton cycliste. Et l'Union Cycliste Internationale (UCI), sur la base de critères imposés par le Comité International Olympique (CIO), a procédé à la répartition des 140 places mises en jeu. Neuf nations seront majoritaires, avec cinq représentants : l'Allemagne, l'Australie, la Belgique, l'Espagne, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Italie, les Pays-Bas et la Suisse. L'équipe de France, elle, disposera d'un ticket de moins qu'en 2008, ses performances au niveau WorldTour ces dernières années ne lui permettant d'aligner que quatre coureurs au départ. Dans l'immédiat en tout cas puisque chacune des cinquante-neuf nations aura jusqu'au 17 novembre pour confirmer l'utilisation des places attribuées. Si des pays estimaient ne pas pouvoir profiter de tous leurs tickets, les places seraient redistribuées entre mars et avril.

Tony Martin écrase ses pédales et les temps de ses adversairesTony Martin écrase ses pédales et les temps de ses adversaires | © SirottiEn attendant, l'équipe de France et son sélectionneur Laurent Jalabert devront se faire à l'idée que quatre places seulement leur seront réservées. Les choix seront stratégiques pour lutter contre des équipes d'Allemagne, d'Australie et bien sûr de Grande-Bretagne (quinze coureurs à elles trois), qui miseront à l'évidence toutes sur leurs sprinteurs, comme ce fut déjà le cas à Rudersdal aux derniers Mondiaux, et qui devront certainement compter sur une coalition pour mener le peloton groupé sur le Mall. Les rouleurs, qui s'exprimeront le mercredi 1er août, seront quarante à se battre pour une médaille olympique. Trente-deux nations seront sur les rangs. Huit d'entre elles auront deux représentants : l'Allemagne, l'Australie, le Danemark, l'Espagne, la Grande-Bretagne, le Kazakhstan, les Pays-Bas et la Suisse. La France en comptera un.

La répartition des places aux Jeux Olympiques 2012 :

• Cinq places : Allemagne, Australie, Belgique, Espagne, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Suisse
• Quatre places : Danemark, France
• Trois places : Biélorussie, Brésil, Colombie, Iran, Irlande, Maroc, Norvège, Pologne, Portugal, Russie, Slovénie, Turquie, Venezuela
• Deux places : Autriche, Bulgarie, Croatie, Japon, Kazakhstan, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Ouzbékistan, République Tchèque, Serbie, Ukraine
• Une place : Afrique du Sud, Algérie, Argentine, Canada, Chili, Corée du Sud, Costa Rica, Cuba, Equateur, Erythrée, Estonie, Grèce, Guatemala, Hong Kong, Hongrie, Lettonie, Mexique, Roumanie, Slovaquie, Suède, Uruguay

INSCRIPTION EN LIGNE