FLASHS

Piste

Des néophytes en bronze

Publié le 21/02/2013 19:55

Championnats du Monde. Néophyte, l'équipe de France de vitesse par équipes réalise une superbe performance à Minsk. Elle décroche le bronze, l'Allemagne prend l'or.

Le vélodrome de Minsk, théâtre des Championnats du Monde 2013Le vélodrome de Minsk, théâtre des Championnats du Monde 2013 | © Minsk 2013A peine remis de ses émotions, François Pervis entre à nouveau en piste ce soir, candidat à un podium avec l'équipe de France de vitesse par équipes. Raisonnablement, les Bleus visent la boîte plus que l'arc-en-ciel, le trio ayant été largement remanié en cette année post-olympique. Exit Kévin Sireau et Grégory Baugé, ce sont dorénavant Julien Palma, tout juste sorti des rangs Juniors, et François Pervis qui assureront les premiers relais, le vice-champion olympique Michaël D'Almeida, qui se remet de troubles intestinaux, étant désormais chargé de conclure. L'équipe est néophyte mais elle va se sortir les tripes pour signer à Minsk un temps remarquable, boostée par les performances de Pervis (2ème relayeur des qualifs) et D'Almeida (meilleur finisseur). Ensemble, les trois hommes accrochent le 3ème temps. Ils se battront ce soir pour le bronze.

Opposés aux Australiens Scott Sunderland, Mitchell Bullen et Matthew Glaetzer, les Français vont réussir la superbe prouesse d'accrocher le bronze. Si Julien Palma passe le témoin à François Pervis avec 136 millièmes de retard, le Mayennais s'attache à rétablir les choses dans le deuxième tour (+153 millièmes) avant que le pistard de l'US Créteil ne conclue cette petite finale avec 207 millièmes de mieux que son adversaire australien.

Le podium des Championnats du Monde de vitesse par équipes à MinskLe podium des Championnats du Monde de vitesse par équipes à Minsk | © TissotPour le titre, ce sont les Allemands Rene Enders, Stefan Botticher et Maximilan Levy qui se sont régalés, servis par une équipe d'Australie affaiblie en l'absence de Shane Perkins et une inattendue contre-performance des champions olympiques britanniques Philipp Hindes et Jason Kenny. Si les deux héros de Londres ont passé le relais à Kian Emadi-Coffin – héritier du poste de Chris Hoy – avec le 2ème temps, ce dernier n'a pas été en mesure de concrétiser, faisant reculer son équipe à la 6ème place... En finale, les Allemands ont donc rencontré les Néo-Zélandais Ethan Mitchell, Sam Webster et Edward Dawkins. En tête dès le départ, ces derniers n'ont été vaincus que dans les 125 derniers mètres. Et c'est Maximilan Levy, déjà sacré en 2010 et 2011 dans cette spécialité, qui offre le titre mondial à l'Allemagne pour 49 millièmes de seconde.

Plus tôt dans la soirée, c'est par une consécration qu'a démarré la deuxième journée de ces Championnats du Monde, la plus riche en nombre de titres décernés puisque cinq des dix-neuf maillots arc-en-ciel ont été remis ce soir. Dans le 500 mètres, donc, c'est la Chinoise Wai-Sze Lee qui a obtenu un premier titre d'envergure internationale en bouclant les deux tours de piste, départ arrêté, en 33"973 (52,983 km/h). En l'absence de la championne locale Olga Panarina, sacrée sur cette discipline il y a deux ans et qui reçoit actuellement des soins dans un institut de neurochirurgie, en l'absence également d'Anna Meares, double championne du monde de la spécialité, Wai-Sze Lee s'est offert une place au sommet. A la grande déception de l'Allemande Miriam Welte, battue pour 23 millièmes de seconde et qui se voyait bien accrocher enfin l'or après le bronze en 2011 et l'argent en 2012. La Britannique Rebecca James a fini 3ème.

Michael Hepburn fait un doublé en poursuite, Martyn Irvine pense déjà au scratchMichael Hepburn fait un doublé en poursuite, Martyn Irvine pense déjà au scratch | © TissotEn poursuite individuelle masculine, on attendait logiquement un doublé du jeune Michael Hepburn, sacré devant les siens à Melbourne en avril dernier et l'un des rares champions du monde en titre à s'être rendu à Minsk cette semaine. Candidat au doublé vingt-quatre heures après être devenu champion du monde de poursuite par équipes pour la troisième fois de sa carrière, il se hisse en finale en restant le seul à passer sous la barre des 4'20" sur les 4000 mètres chronométrés. Là, opposé à l'Irlandais Martyn Irvine, le coureur pro d'Orica-GreenEdge réalise une performance encore plus saisissante. Vainqueur en 4'16"733, le poursuiteur de 21 ans écarte son adversaire de près de 8 secondes pour ajouter un titre mondial à sa collection. La médaille de bronze revient au Suisse Stefan Kueng en 4'22"841 devant Alexander Morgan.

A peine la médaille d'argent accrochée autour du cou, l'Irlandais Martyn Irvine s'est remis en piste pour viser l'or, cette fois, du scratch ! Un pari audacieux de la part d'un coureur de 27 ans, membre de l'équipe Unitedhealthcare sur route, spécialiste de l'omnium et donc rompu aux efforts multiples. Moins d'une heure après sa finale contre Michael Hepburn, Martyn Irvine s'est engagé dans une nouvelle poursuite en démarrant à 2500 mètres du terme de l'épreuve (disputée sur 15 kilomètres). Auteur d'un numéro époustouflant, l'Irlandais soutenu par le public de Minsk a été rejoint en vue du dernier tour par l'Autrichien Andreas Muller, mais jamais son poursuivant n'a pu le déborder. Impressionnant, Martyn Irvine est ainsi allé chercher le titre mondial dans la foulée de l'argent de la poursuite ! Pour son retour sur les Mondiaux, l'ancien champion du monde du scratch Morgan Kneisky est allé chercher à Minsk la 6ème place.

La Grande-Bretagne domine toujours la poursuite par équipes féminineLa Grande-Bretagne domine toujours la poursuite par équipes féminine | © TissotAprès ce coup de théâtre, c'est un refrain bien connu des vélodromes qui a résonné dans celui de Minsk. Pour la première fois depuis l'ouverture des Mondiaux 2013, God Save The Queen a retenti, marquant le triomphe en poursuite par équipes féminine des championnes olympiques Laura Trott et Dani King, désormais associées à la jeune Elinor Barker, 18 ans, qui a remplacé Joanna Rowsell. Ensemble, les trois filles sont parvenues à prendre le dessus sur les Australiennes Annette Edmondson, Ashlee Ankudinoff et Melissa Hoskins, en tête jusqu'à l'approche de la mi-course. A cet instant, l'épreuve a définitivement basculé en faveur des Britanniques, sacrées en 3'18"140, soit 1"773 de mieux que les Australiennes. Le podium a été complété par les Canadiennes Gillian Carleton, Jasmin Glaesser et Laura Brown.

500 mètres Dames :

Finale :

1. Wai-Sze Lee (HKG, Hong Kong) en 33"973
2. Miriam Welte (ALL, Allemagne) en 33"996
3. Rebecca James (GBR, Grande-Bretagne) en 34"133
4. Lisandra Guerra (CUB, Cuba) en 34"220
5. Anastasiia Voinova (RUS, Russie) en 34"359
6. Kaarle McCulloch (AUS, Australie) en 34"362
7. Tania Calvo (ESP, Espagne) en 34"389
8. Sandie Clair (FRA, France) en 34"709
9. Elena Brejniva (RUS, Russie) en 34"932
10. Daria Shmeleva (RUS, Russie) en 35"303
11. Victoria Williamson (GBR, Grande-Bretagne) en 35"409
12. Kayono Maeda (JAP, Japon) en 35"495

Poursuite individuelle Messieurs :

Qualifications :

1. Michael Hepburn (AUS, Australie) en 4'18"456
2. Martyn Irvine (IRL, Irlande) en 4'20"260
3. Stefan Kueng (SUI, Suisse) en 4'22"530
4. Alexander Morgan (AUS, Australie) en 4'22"785
5. Jenning Huizenga (PBS, Pays-Bas) en 4'23"278
6. Alexander Serov (RUS, Russie) en 4'23"864
7. Rasmus-Christian Quaade (DAN, Danemark) en 4'24"059
8. Sebastian Mora (ESP, Espagne) en 4'24"723
9. Dominique Cornu (BEL, Belgique) en 4'27"268
10. Dias Omirzakov (KAZ, Kazakhstan) en 4'28"222
11. Asier Maeztu (ESP, Espagne) en 4'28"481
12. Kersten Thiele (ALL, Allemagne) en 4'28"681
13. Ivan Savitskiy (RUS, Russie) en 4'31"451
14. Maximilian Beyer (ALL, Allemagne) en 4'31"454
15. Ondrej Vendolsky (TCH, République Tchèque) en 4'31"776
16. Marco Coledan (ITA, Italie) en 4'32"148
17. Steven Burke (GBR, Grande-Bretagne) en 4'32"153
18. Dion Beukeboom (PBS, Pays-Bas) en 4'32"738
19. Jonas Rickaert (BEL, Belgique) en 4'33"435
20. Thomas Boudat (FRA, France) en 4'34"284
21. Vladimir Tuychev (OUZ, Ouzbékistan) en 4'37"400
22. Roman Furst (TCH, République Tchèque) en 4'39"909
23. Ignat Malei (BLR, Biélorussie) en 4'44"370

Finale :

1. Michael Hepburn (AUS, Australie) en 4'16"733
2. Martyn Irvine (IRL, Irlande) en 4'24"528

Petite finale :

3. Stefan Kueng (SUI, Suisse) en 4'22"841
4. Alexander Morgan (AUS, Australie) en 4'26"800

Poursuite par équipes Dames :

Qualifications :

1. Grande-Bretagne (GBR) en 3'18"704
2. Australie (AUS) en 3'20"696
3. Canada (CAN) en 3'22"784
4. Pologne (POL) en 3'28"096
5. Russie (RUS) en 3'28"433
6. Allemagne (ALL) en 3'29"536
7. Biélorussie (BLR) en 3'29"905
8. Italie (ITA) en 3'30"042
9. Belgique (BEL) en 3'33"163
10. Ukraine (UKR) en 3'40"808

Finale :

1. Grande-Bretagne (GBR) en 3'18"140
2. Australie (AUS) en 3'19"913

Petite finale :

3. Canada (CAN) en 3'20"704
4. Pologne (POL) en 3'29"024

Scratch Messieurs :

Finale :

1. Martyn Irvine (IRL, Irlande) en 17'23"505
2. Andreas Mueller (AUT, Autriche)
3. Luke Davison (AUS, Australie)
4. Tim Veldt (PBS, Pays-Bas)
5. Owain Doull (GBR, Grande-Bretagne)
6. Morgan Kneisky (FRA, France)
7. Theo Reinhardt (ALL, Allemagne)
8. Moreno De Pauw (BEL, Belgique)
9. Jiri Hochmann (TCH, République Tchèque)
10. Ho-Ting Kwok (HKG, Hong Kong)
11. Albert Torres (ESP, Espagne)

Vitesse par équipes Messieurs :

Qualifications :

1. Nouvelle-Zélande (NZL) en 43"580
2. Allemagne (ALL) en 43"731
3. France (FRA) en 43"792
4. Australie (AUS) en 43"890
5. Russie (RUS) en 44"264
6. Grande-Bretagne (GBR) en 60"989
7. Japon (JAP) en 44"332
8. Chine (CHN) en 44"855
9. Pologne (POL) en 44"872
10. Pays-Bas (PBS) en 45"097
11. Espagne (ESP) en 45"259
12. République Tchèque (TCH) en 45"464
13. Grèce (GRE) en 45"576
14. Ukraine (UKR) en 45"615
15. Inde (IND) en 55"106

Finale :

1. Allemagne (ALL) en 43"495
2. Nouvelle-Zélande (NZL) en 43"544

Petite finale :

3. France (FRA) en 43"798
4. Australie (AUS) en 44"005

Sport 101 Facebook V4

KTM

INSTAGRAM

Sport pulsion astana

La Drômoise