FLASHS

Pros

Tour d'Italie — Plus qu'un lieutenant Landa

Publié le 24/05/2015 18:57

Giro # 15. Le travail de sape de l'équipe Astana permet à Mikel Landa de s'imposer à Madonna di Campiglio. Un maigre butin au vu des efforts consentis.

Fabio Aru soutenu par le public italienFabio Aru soutenu par le public italien | © Ansa/Dal ZennaroÀ quel jeu étrange joue donc l'équipe Astana sur ce Tour d'Italie ? Quinze étapes pour deux semaines de course sont déjà passées et pas un semblant de réponse ne peut être apporté à cette question. Ce n'est pas cette 15ème étape qui marque l'entrée du peloton dans les Dolomites qui fournira de plus amples explications. La seule certitude, c'est que le bloc kazakh semble être le plus solide de ce Giro. Ce qui est plus surprenant en revanche c'est de voir qu'ils n'en profitent pas. Avec quatre hommes autour de Fabio Aru dans la montée finale de Madonna di Campiglio pendant qu'Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) était complètement isolé, la formation d'Alexandre Vinokourov avait suffisamment d'éléments pour mettre à mal la suprématie du Maillot Rose, confirmée hier par le contre-la-montre de Valdobbadiene. Au lieu de cela, rien ou presque. 

Les équipiers de Fabio Aru avaient tout mis en œuvre pour que cette offensive de grande envergure soit lancée dès aujourd'hui sur cette première grande étape de montagne. Les 15,5 derniers kilomètres à 5,9 % de moyenne ne sont pas la seule difficulté de cette dernière étape avant la deuxième journée de repos. Le Passo Daone se dresse à 40 kilomètres du but et ses 8,4 kilomètres à 9,2 % sont propices au déclenchement des hostilités. Comme ils l'ont fait en première semaine, les Astana n'attendent donc pas la dernière montée pour visser. Leur brutale accélération provoque une sévère sélection à l'avant à laquelle ne survivent qu'une quinzaine de concurrents. Rigoberto Uran (Etixx-Quick Step) et Richie Porte (Team Sky) ne sont pas de ceux-là et perdent gros sur ce coup de force des hommes au maillot bleu ciel.

Hubert Dupont, dernier rescapé de l'échappéeHubert Dupont, dernier rescapé de l'échappée | © SirottiL'accélération des coéquipiers de Fabio Aru a eu un autre effet : celui de condamner définitivement la tentative d'échappée. Benat Intxausti et Giovanni Visconti (Movistar Team), Kanstantsin Siutsou (Team Sky) et Ilnur Zakarin (Team Katusha), rejoints par Hubert Dupont et Matteo Montaguti (Ag2r La Mondiale), Brent Bookwalter (BMC Racing Team), Francesco Gavazzi (Southeast), Sergio Paulinho (Tinkoff-Saxo) et Diego Rosa (Astana) se sont pourtant longuement battus. La première heure de course est disputée à vive allure, et le peloton n'est manifestement pas décidé à laisser filer la victoire d'étape à une bande de braves baroudeurs. Avec une avance restée autour des deux minutes, c'est sans surprise que les hommes de tête seront bien incapables de résister au retour du groupe emmené par l'équipe Astana.

Profitant du marquage entre Fabio Aru et Alberto Contador, Mikel Landa finit par remporter l'étape

Mikel Landa attaque, Alberto Contador répondMikel Landa attaque, Alberto Contador répond | © SirottiLa route vient à peine de se cabrer qu'Hubert Dupont, le dernier rescapé de ce coup, doit rendre les armes à 13,8 kilomètres de la ligne. Cette montée vers Madonna di Campiglio sera moins exaltante que celle qui avait vu la victoire de Marco Pantani sur le Giro 1999.  Les kilomètres défilent et le groupe s'étiole sans que la formation Astana tente de déstabiliser réellement le Maillot Rose, ce même maillot qui était encore dans son camp 24 heures plus tôt. Pour remonter les 2'28" qui le séparent maintenant d'Alberto Contador après le chrono marathon d'hier, Fabio Aru devra en tout cas adopter une tactique tout autre que celle que son équipe a employée aujourd'hui. Car il faut attendre d'arriver dans les 3 derniers kilomètres pour assister à la première attaque du collectif Astana qui s'est contenté d'amener l'Espagnol dans un fauteuil.

Paradoxalement, elle ne vient pas de Fabio Aru, mais de son lieutenant le plus précieux en montagne, Mikel Landa. Alberto Contador répond immédiatement à l'accélération du Basque. Pas Fabio Aru. Le Maillot Rose tente d'insister pour prendre le Sarde à son propre jeu, en vain. Quelques hectomètres plus loin, le Maillot Blanc rétorque, sans conviction. Les attaques les plus tranchantes viennent en fait de Mikel Landa qui met son leader dans le rouge dès qu'il accélère. Le trio semble en passe de se faire surprendre par un épatant Yuriy Trofimov (Team Katusha) qui, après s'être accroché, tente de tirer profit de leur rivalité pour mettre les voiles à un peu plus d'un kilomètre de la ligne.

Mikel Landa conclut le travail de son équipeMikel Landa conclut le travail de son équipe | © Ansa/Dal ZennaroC'est sans compter la volonté de Mikel Landa qui force une nouvelle fois l'allure dans le dernier kilomètre pour recoller au Russe, puis pour filer vers une victoire d'étape qui constitue le maigre butin des efforts de son équipe. Car le maillot rose s'éloigne encore un peu plus pour Fabio Aru qui concède sept nouvelles secondes à Alberto Contador au jeu des bonifications. Il s'éloigne aussi définitivement pour Rigoberto Uran (Etixx-Quick Step) qui concède 8 nouvelles minutes aujourd'hui et pour Jurgen Van Den Broeck (Lotto-Soudal) qui perd 5'47". La défaillance de certains outsiders et sa prestation de haut vol où il s'est accroché aux roues des leaders jusque dans la dernière montée permettent à Alexandre Geniez (FDJ) d'occuper le 10ème rang du classement général avant la deuxième journée de repos bien méritée.

Classement 15ème étape :

1. Mikel Landa (ESP, Astana) en 4h22'35"
2. Yuriy Trofimov (RUS, Team Katusha) à 2 sec.
3. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo) à 5 sec.
4. Fabio Aru (ITA, Astana) à 6 sec.
5. Steven Kruijswijk (PBS, Team LottoNL-Jumbo) à 38 sec.
6. Andrey Amador (CRC, Movistar Team) à 42 sec.
7. Leopold Konig (TCH, Team Sky) à 1'00"
8. Tanel Kangert (EST, Astana) à 1'10"
9. Alexandre Geniez (FRA, FDJ) à 1'49"
10. Damiano Caruso (ITA, BMC Racing Team) à 2'13"

Classement général :

1. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo) en 60h01'34"
2. Fabio Aru (ITA, Astana) à 2'35"
3. Andrey Amador (CRC, Movistar Team) à 4'19"
4. Mikel Landa (ESP, Astana) à 4'46"
5. Leopold Konig (TCH, Team Sky) à 6'36"
6. Yuriy Trofimov (RUS, Team Katusha) à 6'58"
7. Damiano Caruso (ITA, BMC Racing Team) à 7'10"
8. Maxime Monfort (BEL, Lotto-Soudal) à 8'20"
9. Giovanni Visconti (ITA, Movistar Team) à 9'53"
10. Alexandre Geniez (FRA, FDJ) à 10'03"

Classement par points :

1. Elia Viviani (ITA, Team Sky) 119 pt
2. Giacomo Nizzolo (ITA, Trek Factory Racing) 119 pt
3. Nicola Boem (ITA, Bardiani-CSF) 109 pt
4. Sacha Modolo (ITA, Lampre-Merida) 91 pt
5. Philippe Gilbert (BEL, BMC Racing Team) 83 pt
6. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo) 77 pt
7. Diego Ulissi (ITA, Lampre-Merida) 75 pt
8. Marco Frapporti (ITA, Androni-Sidermec) 72 pt
9. Marco Bandiera (ITA, Androni-Sidermec) 60 pt
10. Eduard Grosu (ROU, Nippo-Vini Fantini) 55 pt

Classement de la montagne :

1. Beñat Intxausti (ESP, Movistar Team) 85 pt
2. Mikel Landa (ESP, Astana) 54 pt
3. Simon Geschke (ALL, Giant-Alpecin) 53 pt
4. Steven Kruijswijk (PBS, Team LottoNL-Jumbo) 53 pt
5. Carlos Betancur (COL, Ag2r La Mondiale) 53 pt
6. Giovanni Visconti (ITA, Movistar Team) 51 pt
7. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo) 25 pt
8. Fabio Aru (ITA, Astana) 24 pt
9. Paolo Tiralongo (ITA, Astana) 24 pt
10. Yuriy Trofimov (RUS, Team Katusha) 18 pt

Classement des jeunes :

1. Fabio Aru (ITA, Astana) en 60h04'09"
2. Davide Formolo (ITA, Cannondale-Garmin) à 14'31"
3. Fabio Felline (ITA, Trek Factory Racing) à 1h07'49"
4. Esteban Chaves (COL, Orica-GreenEdge) à 1h21'18"
5. Jan Polanc (SLO, Lampre-Merida) à 1h24'25"
6. Francesco-Manuel Bongiorno (ITA, Bardiani-CSF) à 1h25'08"
7. Sebastian Henao (COL, Team Sky) à 1h26'59"
8. Silvan Dillier (SUI, BMC Racing Team) à 1h36'23"
9. Kenny Elissonde (FRA, FDJ) à 1h42'33"
10. Jesus Herrada (ESP, Movistar Team) à 1h44'08"

Classement par équipes :

1. Astana (KAZ) en 179h30'47"
3. Movistar Team (ESP) à 19'05"
2. Team Sky (GBR) à 19'26"
4. BMC Racing Team (USA) à 25'10"
5. Tinkoff-Saxo (RUS) à 50'26"
6. Cannondale-Garmin (USA) à 57'04"
7. Team Katusha (RUS) à 1h39'42"
8. Lotto-Soudal (BEL) à 1h42'23"
9. FDJ (FRA) à 2h22'09"
10. Ag2r La Mondiale (FRA) à 2h29'20"

Sport 101 Facebook V4

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19