Aller au contenu

J'angoisse de passer au Tubeless , vos avis


Serge NAVETAT
 Share

Messages recommandés

Voici l'extrait d'un entretien que P. Van der Velde, un ancien pro qui vient de lancer une nouvelle gamme de pneu, qui résume assez bien l'état des lieux : "Boyau vs tubeless est une question passionnante. Etant moi même un peu old school, j'avoue vraiment aimer les boyaux, notamment pour certains usages particuliers, comme la piste, la haute montagne... Le tubeless s'en approche toutefois très près, mais offre un poids inférieur et une protection préventive des crevaisons. L'un comme l'autre ne sont pas simples à installer, et constituent deux systèmes de spécialistes, destinés à des cyclistes prêt à s'investir dans un apprentissage spécifique. Entre les deux, la solution chambre à air reste une valeur sure, accessible à tous."

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous les utilisateurs de tubeless, j’ai envie de tenter cette expérience. Mes nouvelles roues ROVAL C38 Disc sont tubless ready, le fond de jante et la valve étanche sont déjà installés, alors je me dis pourquoi pas essayer. Quels sont vos pneus de prédilection, sachant que je ne ferai que de la route (plutôt belle en région parisienne et très accessoirement de la route forestière dans le Morvan où les Vosges). Pour information je roulais précédemment en boyaux véloflex 25, j’attends donc un rendement et un confort de roulage proche ou équivalent. En ce qui concerne la réparation en bord de route, j’espère que le préventif fonctionnera, sinon la chambre à air devrait aller. Merci de vos conseils et avis. Sportivement. Stéphane. Autre information, je roule entre 8000 et 10000km/an.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Après quelques années de Tubeless et essais, je ne retiendrai au final que deux ou trois pneus :

- les Giant Gavia Race 0 en 25 mm sont vraiment bons, confortables et avec un bon rendement et une belle longévité. 
- les Continental GP 5000 en 25 mm sont top. Je n'ai pas encore fait beaucoup de km avec (1500 km et 500 km), mais on croirait qu'ils sont neufs. Le rendement est très bon aussi et ils sont très confortables. Ils accrochent mieux dans les virages que les Giant.
- les Vittoria Corsa Speed 2.0 en 25 mm ont un haut rendement. Cependant, ils se sont aussi usés plus rapidement que les Giant avec lesquels j'ai fait 7000 km environ. La gomme est assez tendre, pour un confort au rendez-vous.

J'élimine les Hutchinson Fusion 5 qui sont faciles à monter (à la main comme les Conti), car un ami avec qui je roule a cumulé les crevaisons sur les mêmes routes que moi (même poids et environ les mêmes pressions)...
Enfin, et c'est dommage, je ne garderai pas les Schwalbe Pro One en 25 qui sont pour moi les plus confortables. Ils accrochent bien dans les virages. Le revers de la médaille est la sensibilité de la gomme utilisée et donc les crevaisons. J'ai fait 2000 km avec celui à l'avant et j'ai remplacé celui à l'arrière après trois petites crevaisons en seulement 1700 km (dont une de 3-4 mm). Je confirme qu'il faut regonfler régulièrement (toutes les semaines au plus, selon le nombre de sorties) : pour ma part, je gonfle autour de 6,5 bars pour 72 kg environ en ce moment pour 7000 à 10 000 km par an.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Laurent. J’ai lu beaucoup de critiques sur la difficulté de monter les conti 5000. Cela n’a pas l’air d’être ton cas. Y a-t-il des « incompatibilités » roues-pneus ? Je pèse actuellement 68kg et à priori le tubeless permet une pression plus basse que les autres pneumatiques sans nuire au rendement. Je testerai sûrement 6kg devant et 6,5 derrière. Lors de tes crevaisons, le préventif à fait le job, ou tu as dû réparer sur le bord de la route ? Enfin, 25 ou 28 de large, je ne sais pas trop.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A chaque fois, le préventif a fait le job. Cette année, 3 crevaisons, mais il faut dire que l'état des routes s'est dégradé... Je mets environ 60 ml par pneu. J'en mettais moins au début, mais après avoir lu plusieurs préconisations, je me suis montré moins radin. Certains préventifs peuvent un peu sécher avec la chaleur. Apparemment, il est très difficile de monter des conti sur des roues Mavic : beaucoup de forumeurs l'ont évoqué tout comme certains sites marchands. Pour les Mavic, l'ensemble roues/pneus a été spécifiquement étudié. Il y a aussi des pneus Spé en 26 mm qui avaient été testés sur mat... par Guillaume Robert ou par des coureurs de la Deceuninck dès l'an dernier, mais ils sont très chers. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ma femme me dit que je n'ai pas de licence (150€ pour un fils au judo et 120€ pour le hand), donc je peux acheter des pneus. Je touche du bois, mais avec un entretien régulier (vélo ou voiture), nous n'avons pas eu de problèmes majeurs.

Et puis, même si le vélo reste un loisir/sport honéreux, je pense que les cyclistes en général en bonne santé coûte moins cher à la sécurité sociale, sans parler de ceux qui peuvent faire du vélotaf...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 weeks later...

Petit up !

1ere crevaison pour mes panaracer... Bilan plutot mitigé !

Le point negatif c'est que cette crevaison arrive a   seulement 900 bornes !
Est ce que ca se serait arrivé avec mes anciens pneux en TT, je ne le serai jamais...! Par contre une petite entaille comme celle là me reconforte a l'idée qu'il n'aurai pas plus resisté.

Le point positif c'est que le liquide a fait son effet et je n'ai pas eu besoin de reparer.

Par contre assez bizarre la maniere dont ca s'est passée...
Ca a commencé pat un pschiiiii continu, j'ai eu le reflexe de ne pas m'arreter, j'ai meme acceleré... Puis 2 - 3 pschit et c'etait bouché ! Sauf que ca l'a refait 2 autres fois... Tout cela lors des 3 derniers km d'ascenssion.
Arrivé au sommet je verifie les degats, juste un tas de *** qui sort du pneu... Donc le liquide a eu du mal a colmater mais c'est tout de meme un entaille de 2 mm. Mais le pneu est tjs bien dur.

Lors de la descente, un gros pschiiiiiii continu qui ne veut s'arreter ! Je fini par m'arreter et en ralentissant ca se rebouche enfin. Le pneu est un peu mou, et la jante est chaude (alu + patin).
J'en conclue que la chaleur a eu un effet nefaste sur le liquide..

Ca vous est deja arrivé ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Stéphane,

j'ai passé plusieurs semaines à avoir des fuites sur un Schwalbe Pro One.

J'ai bien percé alors que le pneu était quasiment neuf. Un trou d'environ 3mm sur l'extérieur 1mm à l'intérieur.

Régulièrement je voyais un peu de liquide s'échapper mais sans que la perte de pression soit rédhibitoire.

La semaine dernière de nouveau, et là le liquide a eu du mal à combler (après démontage), il a fallu que je rentre un peu sous-gonflé,  j'ai surtout vu qu'il n'en restait presque plus.

Donc j'ai démonté, j'ai acheté le kit de rustine et colle qui vont bien (en fait ce sont des rustines qui se collent à la cyanolite) et j'ai réparé le trou (un peu de colle dans l'entaille + rustine à l'intérieur). Depuis pas de soucis j'ai fait un peu plus de 200 bornes sans problème.

Mon expérience du tubeless :

- c'est pas mal en terme de confort et rendement, équivalent au boyau, mais si on prend un bon pneu (type Veloflex) c'est aussi très très proche...

- au niveau des crevaisons, ça permet de rentrer sauf à gros gros trou. Dans ce cas il faut mettre une chambre et on s'en met un peu plein les mains avec le liquide mais bon… ça se lave avec l'eau du bidon. Pour ma part je suis toujours rentré même lors d'une sortie "gravel" de nuit avec des pneus Vitorria corsa control de 28mm ou j'ai eu deux crevaisons devant et trois derrière.

- Au niveau du montage : il faut être un peu méticuleux quand on colle le ruban (s'il y en a besoin) et quand on le perce pour faire le trou de la valve (j'ai eu un incident sur un premier montage), sinon ça se passe bien.

- Personnellement, je préfère mettre le liquide directement dans le pneu plutôt qu'au travers de la valve, mais ça n'engage que moi.

- pour passer les tringles, c'est un poil plus difficile que pour un pneu mais il n'y a rien d'insurmontable. Il faut juste bien penser à mettre les tringles au fond de la jante et finir coté valve.

- à noter que pour les montages "à la maison" j'ai la pince BBB qui permet de faire le job sans forcer du tout. Avec de démonte-pneus il faut un peu forcer.

Je n'ai pas encore monté de GP5000, mais avec les Pro One, les Corsa Graphene, Corsa control Graphène vraiment aucun soucis.

Pour les liquides, j'ai utilisé du liquide Giant, du Mucc-off et du Stan… je n'ai pas noté de différences flagrantes si ce n'est l'odeur et la couleur.

Enfin, pour le gonflage, je suis toujours arrivé à claquer les tringles avec une pompe "classique".

En conclusion, je suis plutôt satisfait des tubeless. Pour moi c'est moins contraignant que les boyaux (nettoyage de la colle sur les jantes, boyaux de secours volumineux) et un peu plus sur que les pneus/chambres.

En ce qui concerne les pneus que j'ai essayés :

- les Schwalbe sont bien mais ils ont l'air de s'user assez vite (comme je roule sur plusieurs vélos j'ai un peu de mal à évaluer combien ils ont mais on voit que le pneu arrière n'est pas neuf et je pense qu'il a autour des 1500km

- les Corsa Control ont un peu moins roulé. La bande de roulement est nickel mais les flancs ont morflé lors de ma sortie gravel 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton retour !

Je me posais la question en rapport de l'augmentation de la temperature de la jante en descente.. le trou etait colmaté arrivé au sommet et s'est "réouvert" en descente a cause du freinage (augmentation de la temperature = augmentation de la pression)

Arrivé chez moi j'ai remis la pression initiale et ca na pas tenu... Donc là j'attends mes rustines et les meches pour reparer... Depuis que je les ai montés je me disais qu'il fallait que j'en commande AVANT de crever, merci la procrastination ! 😠

Du coup pour nettoyer le pneu a l'interieur afin d'y mettre une rustine, c'est pas trop la galère ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Du coup je profite de ce break imposé apres 1000km d'utilisation pour donné mon humble avis..

Alors niveau confort c'est un plus, mais etant en 23mm c'est assez relatif.. je vais remettre une caa en attendant les rustines et là je verais surement une difference..

Comme toi Pierre, j'ai roulé sur des veloflex (en 23 aussi) et a cette epoque je ne les avaient pas trouvé si confortable que ca.. mais la raison est simple, j'avais tendance a surgonfler ! C'est d'ailleurs là où les TL ont l'avantage sur les TT en terme de confort c'est que la pression est plus faible.

 

Coté rendement , je n'ai pas la pretention d'y trouver une quelconque difference avec un autre type de pneu... 

 

Niveau efficacité, pour l'instant je dirais que c'est positif car j'ai pu rentrer chez moi sans devoir reparer... Ironie du sort, 5km plus loin de l'endroit où j'ai crevé, un cycliste etait entrain de reparer une crevaison 😃

Je me ferais un ultime avis si la reparation a la rustine se passe bien.

 

Le montage ne m'a pas donné plus de difficulté que ca... D'autant plus que je n'ai pas de fond de jante. J'ai tout de meme eu besoin de faire appelle a un mini bottle compressor prealablement bricolé afin de faire claquer les tringles ! Mais rien d'insurmontable..

 

Voilà plutot satisfait pour l'instant...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Stephane,

j'ai lavé à l'eau + chiffon.

Par contre après discussion avec un vélociste il ne m'a pas conseillé d'utiliser les mèches.

A priori, si tu mets une mèche sur un pneu de route, tu "sens" la mèche à chaque tour de roue.

J'ai donc utilisé le kit Hutchinson comme préconisé sur la notice (rustine à l'intérieur + une goutte de colle dans l'entaille).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as certainement raison. J'ai selectionné le modele le plus petit de la boutique, aussi bien l'outil que les meches.. a suivre. Mais pour cette fois ca sera rustine.

Je viens de demonter mon pneu.

Assez supris..!

Il ne restait plus bcp de liquide. Les tringles sont tres "consommatrices" du liquide, j'en mettrait plus la prochaine fois (attention je suis en TL et non en TLR, donc je parle bien des tringles et non des flancs..)

Pour le nettoyage, je suis agreablement surpris, la jante est resté propre, le produit n'adhere pas . L'interieur du pneu est relativement propre aussi, juste une fine pellicule. Les tringles quant a elles sont pleine de paquets sechés, sur toute la circonference...

Elles se sont tres facilement decollé de la jante avec une pression modérée du pouce.

En revanche, là où le babeless (jeu de mot), c'est lorsque j'ai voulu remonter avec une caa..! Beh j'ai pas reussi ! 📢 du moins je n'ai pas insisté ! Le jour où je vais devoir reparer sur le bord de la route ca ca risque d'etre un chouilla compliqué ! 🙄

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...