Aller au contenu

Votre sortie du jour 2022


Messages recommandés

il y a 39 minutes, Bruno GUILLEVIC a dit :

Fausse pour ton cas  peut être, mais d'une façon générale je peux constater qu'elle est juste, il est toutefois nécessaire bien évidemment, comme je l'ai précisé d'ailleurs si vous avez bien lu (ce qui n'est souvent ps le cas) d'intégrer un groupe de niveau un peu supérieur au sien. Bien sur si ce n'est pas le cas et si on est un peu plus fort que la moyenne, on se" balladera" et ce ne sera  que de la récup. Quand on court et notamment en début de saison ce sont les courses (donc en groupe à moins de sauter dès les premier tours) qui permettent de hausser son niveau.

Bien sur pour les "ours mal léchés" ou les solitaires invétérés qui ne supportent pas trop les relations e groupe, s'entrainer seul est tjs possible. Je ne prétends pas le contraire je dis juste que c'est plus simple et efficace si on en a la possibilité ou l'envie.  

"....Rouler à 40 de moyenne sur du plat en groupe, tout le monde sait le faire....."     ah bon, je ne suis pas certain que tous soient de ton avis, notamment sur ce forum En tout cas dans mon club sur une centaine il y en a peut être une 20 aine grand max qui en sont capables.   

Je te retourne le compliment mon cher Bruno, tu ne lis que ce que tu veux bien lire et tu prends tout pour attaque personnel sur chaque sujet. Elle est sûrement fausse pour mon cas et je n'ai ni ton sagesse ni ton âge/expérience mais je l'ai constaté dans les deux régions plates où j'ai vécu, Orléans et Tours sur à chaque fois des groupes regroupant 100/120 cyclistes donc j'ai aussi le droit d'estimer que ça vaut quelque chose mais si ce n'est pas ta vérité. 

 

La sensation de rouler plus vite, de progresser car tu roules dans un groupe d'un niveau "légèrement supérieur au sien" ne fera jamais de toi un cycliste éminemment meilleur que si tu ne roules que seul. Les courses te font gagner du rythme, de l'explosivité mais si tu ne l'as pas travaillé avant, c'est compliqué.

 

Je vais te prendre l'exemple inverse qui devrait te parler bien plus je pense, du moins j'espère. Prends un cyclo lambda, qui ne roule qu'en groupe sur 100/110 bornes à 33/34 de moyenne sur un terrain tout plat (tu vois je tape pas à 40 pour parler à plus de monde puisque encore une fois tu t'arrêtes au chiffre mais tu ne saisis pas l'idée qu'il y'a derrière). Combien mises tu sur le fait qu'il arrive à faire la distance seule ne serait-ce qu'à 31/32? 

 

 

Modifié par Thibaud CHERBONNEL
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Posté (modifié)
Il y a 1 heure, Thibaud CHERBONNEL a dit :

Je te retourne le compliment mon cher Bruno, tu ne lis que ce que tu veux bien lire et tu prends tout pour attaque personnel sur chaque sujet. Elle est sûrement fausse pour mon cas et je n'ai ni ton sagesse ni ton âge/expérience mais je l'ai constaté dans les deux régions plates où j'ai vécu, Orléans et Tours sur à chaque fois des groupes regroupant 100/120 cyclistes donc j'ai aussi le droit d'estimer que ça vaut quelque chose mais si ce n'est pas ta vérité. 

 

La sensation de rouler plus vite, de progresser car tu roules dans un groupe d'un niveau "légèrement supérieur au sien" ne fera jamais de toi un cycliste éminemment meilleur que si tu ne roules que seul. Les courses te font gagner du rythme, de l'explosivité mais si tu ne l'as pas travaillé avant, c'est compliqué.

 

Je vais te prendre l'exemple inverse qui devrait te parler bien plus je pense, du moins j'espère. Prends un cyclo lambda, qui ne roule qu'en groupe sur 100/110 bornes à 33/34 de moyenne sur un terrain tout plat (tu vois je tape pas à 40 pour parler à plus de monde puisque encore une fois tu t'arrêtes au chiffre mais tu ne saisis pas l'idée qu'il y'a derrière). Combien mises tu sur le fait qu'il arrive à faire la distance seule ne serait-ce qu'à 31/32? 

 

 

Je ne te rejoint pas Thibaud sur ce coup çi .....ma maigre expérience qui date de 30ans j'étais en 3/4/5 vétéran FCC  j'ai commençais en Mars et j'ai sauté lors de la 1ére course ensuite j'ai tenu et je terminais régulièrement dans les 20 après  et meme échappé a une occasion au 3/4 de la course groupe de 10 mais j'ai crevé mon pneu sur tesson de verre grrrrr , je n'aurais jamais progressé aussi vite en roulant seul ou dans un groupe trop cool ...la compet te fais te surpassé mais bien sur un entrainement spécifique solo ou pas est trés important pour etre performant...

Modifié par Sylvain KARLE
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourquoi êtes vous toujours dans une logique de compétition? Moi je parle de sortie club avec des gens qui roulent normalement, sans compet sauf une fois ou l'autre lors d'une petite montée, et qui font leurs 100 km à 27 de moyenne. 

 

Ca en fera peut être rire, mais 27 par chez moi au milieu des champs et vu l'état des routes, il faut déjà bien rouler, et c'est là qu'un groupe est bénéfique. Si je fais la même sortie seul, je passe à 23 de moyenne et je suis crevé.

 

Donc oui, le club est bénéfique pour les petits schtroumpfs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, Michel DURY a dit :

Pourquoi êtes vous toujours dans une logique de compétition? Moi je parle de sortie club avec des gens qui roulent normalement, sans compet sauf une fois ou l'autre lors d'une petite montée, et qui font leurs 100 km à 27 de moyenne. 

 

Ca en fera peut être rire, mais 27 par chez moi au milieu des champs et vu l'état des routes, il faut déjà bien rouler, et c'est là qu'un groupe est bénéfique. Si je fais la même sortie seul, je passe à 23 de moyenne et je suis crevé.

 

Donc oui, le club est bénéfique pour les petits schtroumpfs.

J'ai des difficultés à te suivre, Michel. C'est toi qui a initié la discussion en conseillant à Franck de rouler en club. Pourquoi, sinon pour progresser ? Que la "compétition" se fasse par rapport à des compagnons de sortie ou par rapport à soi-même. Mais tu t'en défends en évoquant des "gens qui roulent normalement". La sortie en groupe trouve alors sa raison dans le souhait de créer des liens sociaux. Est-ce la réponse adéquate aux "jambes lourdes après une longue sortie" de Franck ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Thibaud CHERBONNEL a dit :

Je te retourne le compliment mon cher Bruno, tu ne lis que ce que tu veux bien lire et tu prends tout pour attaque personnel sur chaque sujet. Elle est sûrement fausse pour mon cas et je n'ai ni ton sagesse ni ton âge/expérience mais je l'ai constaté dans les deux régions plates où j'ai vécu, Orléans et Tours sur à chaque fois des groupes regroupant 100/120 cyclistes donc j'ai aussi le droit d'estimer que ça vaut quelque chose mais si ce n'est pas ta vérité. 

 

La sensation de rouler plus vite, de progresser car tu roules dans un groupe d'un niveau "légèrement supérieur au sien" ne fera jamais de toi un cycliste éminemment meilleur que si tu ne roules que seul. Les courses te font gagner du rythme, de l'explosivité mais si tu ne l'as pas travaillé avant, c'est compliqué.

 

Je vais te prendre l'exemple inverse qui devrait te parler bien plus je pense, du moins j'espère. Prends un cyclo lambda, qui ne roule qu'en groupe sur 100/110 bornes à 33/34 de moyenne sur un terrain tout plat (tu vois je tape pas à 40 pour parler à plus de monde puisque encore une fois tu t'arrêtes au chiffre mais tu ne saisis pas l'idée qu'il y'a derrière). Combien mises tu sur le fait qu'il arrive à faire la distance seule ne serait-ce qu'à 31/32? 

 

 

Deux pistes de réflexion :

 

- Certains sont capables de se motiver seuls alors que d'autres ont besoin de se mesurer à des "compagnons d'armes" pour se dépasser.

 

- Il ne faut pas perdre de vue le principe de spécificité. Les sorties en groupe sur 100 km plats font mieux progresser pour des sorties en groupe sur 100 km plats que pour "L'étape du Tour". De même, une participation à Paris-Roubaix n'est sans doute pas le meilleur moyen de se préparer pour un record de l'heure.

Modifié par Thierry GEUMEZ
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 46 minutes, Thierry GEUMEZ a dit :

J'ai des difficultés à te suivre, Michel. C'est toi qui a initié la discussion en conseillant à Franck de rouler en club. Pourquoi, sinon pour progresser ? Que la "compétition" se fasse par rapport à des compagnons de sortie ou par rapport à soi-même. Mais tu t'en défends en évoquant des "gens qui roulent normalement". La sortie en groupe trouve alors sa raison dans le souhait de créer des liens sociaux. Est-ce la réponse adéquate aux "jambes lourdes après une longue sortie" de Franck ?

Non, l'idée n'est pas de progresser, mais s'il avait fait cette sortie entouré de quelques autres cyclos, il aurait eu beaucoup plus facile et ses petites jambettes seraient en meilleur état.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Michel DURY a dit :

Pourquoi êtes vous toujours dans une logique de compétition? Moi je parle de sortie club avec des gens qui roulent normalement, sans compet sauf une fois ou l'autre lors d'une petite montée, et qui font leurs 100 km à 27 de moyenne. 

 

Ca en fera peut être rire, mais 27 par chez moi au milieu des champs et vu l'état des routes, il faut déjà bien rouler, et c'est là qu'un groupe est bénéfique. Si je fais la même sortie seul, je passe à 23 de moyenne et je suis crevé.

 

Donc oui, le club est bénéfique pour les petits schtroumpfs.

ben a chacun de voir ce qui lui convient mais rouler vite c'est kiffant quand meme !!!  perso j'aime les 2 rouler pépère ballade et raconter des konneries  et rouler vite selon l'envie et la forme ...bon toi t'est un vieux ! 😄

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, Sylvain KARLE a dit :

😂

Je demande ton exclusion !!!! 😄

Sois prudent, n'oublie pas que c'est moi qui gère le 10.000 et que tu as vachement envie de l'avoir cette année...

 

On peut commencer la négociation si tu veux.

  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 24 minutes, Michel DURY a dit :

Non, l'idée n'est pas de progresser, mais s'il avait fait cette sortie entouré de quelques autres cyclos, il aurait eu beaucoup plus facile et ses petites jambettes seraient en meilleur état.

Franck se prépare pour LBL, Michel. Son but n'est pas d'avoir moins mal aux jambes parce qu'il aura bénéficié de l'effet d'aspiration du groupe sur un parcours de 100 km peu accidentés mais d'avoir l'endurance nécessaire pour terminer 150 km (ou 250 km s'il opte finalement pour le long parcours) comportant un gros dénivelé.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui je sais, et j'admire son courage car il se lance dans des trucs de fou pendant des heures et des heures!

Ceux qui ne le connaissent pas ne s'imaginent pas, nous on l'a vu et on sait.

 

N'empêche, un entraînement club lui serait bénéfique et ça lui ferait du bien, j'en ai toujours été persuadé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Michel DURY a dit :

Oui je sais, et j'admire son courage car il se lance dans des trucs de fou pendant des heures et des heures!

Ceux qui ne le connaissent pas ne s'imaginent pas, nous on l'a vu et on sait.

 

N'empêche, un entraînement club lui serait bénéfique et ça lui ferait du bien, j'en ai toujours été persuadé.

Tu manques de confiance en toi, Michel. Toi aussi tu as les capacités de faire LBL 😎

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 13/03/2022 à 19:25, Thierry GEUMEZ a dit :

Je suis dans la même expectative. J'aimerais faire au moins une fois le long parcours parce qu'il est mythique mais je crains de devoir aller trop loin dans la fatigue. Nous n'avons pas tous le potentiel des coureurs professionnels. Finir la distance intermédiaire dans un temps correct est déjà une belle performance à notre niveau.

Bonjour,

combien de km faudrait-il avoir dans les jambes pour prendre le départ du grand parcours de LBL à votre avis (et finir dans un état correct) et quelle distance max à quelques semaines du départ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Sylvain KARLE a dit :

Je ne te rejoint pas Thibaud sur ce coup çi .....ma maigre expérience qui date de 30ans j'étais en 3/4/5 vétéran FCC  j'ai commençais en Mars et j'ai sauté lors de la 1ére course ensuite j'ai tenu et je terminais régulièrement dans les 20 après  et meme échappé a une occasion au 3/4 de la course groupe de 10 mais j'ai crevé mon pneu sur tesson de verre grrrrr , je n'aurais jamais progressé aussi vite en roulant seul ou dans un groupe trop cool ...la compet te fais te surpassé mais bien sur un entrainement spécifique solo ou pas est trés important pour etre performant...

Pour moi c'est une évidence mais bon c'est pour moi (et quand même pour pas mal de gars autour de moi) chacun voit midi à sa porte et les méthodes d'entrainement/progression sont variées et chacun doit trouver la sienne, de manière générale  celui qui prétend détenir la vérité universelle ( ah bon y en a?) est bien à coté de ses pompes. Ce que je constate, mais c'est un constat perso qui n'a pas valeur absolue on est bien OK,  c'est que ceux qui ne supportent pas de rouler en groupe sont soit un poil associaux, (mais pourquoi pas) soit ne supportent pas trop la comparaison en terme de perfs. Il faut un minimum d'humilité pour accepter de temps en temps d'être à la rue par rapport aux autres.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Sylvain KARLE a dit :

ben a chacun de voir ce qui lui convient mais rouler vite c'est kiffant quand meme !!!  perso j'aime les 2 rouler pépère ballade et raconter des konneries  et rouler vite selon l'envie et la forme ...bon toi t'est un vieux ! 😄

Même à 70+ on peut rester performant dans le vélo sans problème

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sortie club 10°, vent sud faible/moyen, ciel gris. 18 au départ, mix GR1 et 2, direction Vendée, 102 kms, tempo chaud dès le départ. Tout le,monde ne passe plus dès 25/30 kms. Les talus sont tous passés en force; le groupe va se scinder en deux pour cause d'allure trop rapide. On reste à 12 et mon genou tient parfaitement la route, on est plus que 5 à relayer dans les 20 derniers kms et on doit temporiser au sommet de chaque bosse. 32 de moyenne au fiinal. Super content du genou et de la forme qui revient plus vite que je n'aurais cru (grâce aux sorties groupe certainement......)

Excellent punch au local club.

Sans rire  rouler comme ça avec des potes, rien à voir avec une sortie solo question plaisir, adrénaline, travail musculaire et cardio, pour mon cas personnel bien sur.      

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 25 minutes, Sebastienpsffff a dit :

Bonjour,

combien de km faudrait-il avoir dans les jambes pour prendre le départ du grand parcours de LBL à votre avis (et finir dans un état correct) et quelle distance max à quelques semaines du départ?

250 bornes avec le dénivellé et les pourcentages de LBL, il faut un paquet de bornes, dans le genre 350 kms/semaine en 3 fois mini, plusieurs mois avant, des sorties longues, longues et bien sur un minimum de travail en résistance (on appelle ça du cardio maintenant je crois) pour absorber les hausses de rythme. Pour moi ce challenge ne serait pas intéressant à faire en cyclotouriste, un peu comme les gars qui s'inscrivent à un marathon sans l'entrainement adapté, pour le faire en 4h00/4h30, c'est plus pénalisant pour le physique qu'autre chose. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, Thibaud CHERBONNEL a dit :

Je te retourne le compliment mon cher Bruno, tu ne lis que ce que tu veux bien lire et tu prends tout pour attaque personnel sur chaque sujet. Elle est sûrement fausse pour mon cas et je n'ai ni ton sagesse ni ton âge/expérience mais je l'ai constaté dans les deux régions plates où j'ai vécu, Orléans et Tours sur à chaque fois des groupes regroupant 100/120 cyclistes donc j'ai aussi le droit d'estimer que ça vaut quelque chose mais si ce n'est pas ta vérité. 

 

La sensation de rouler plus vite, de progresser car tu roules dans un groupe d'un niveau "légèrement supérieur au sien" ne fera jamais de toi un cycliste éminemment meilleur que si tu ne roules que seul. Les courses te font gagner du rythme, de l'explosivité mais si tu ne l'as pas travaillé avant, c'est compliqué.

 

Je vais te prendre l'exemple inverse qui devrait te parler bien plus je pense, du moins j'espère. Prends un cyclo lambda, qui ne roule qu'en groupe sur 100/110 bornes à 33/34 de moyenne sur un terrain tout plat (tu vois je tape pas à 40 pour parler à plus de monde puisque encore une fois tu t'arrêtes au chiffre mais tu ne saisis pas l'idée qu'il y'a derrière). Combien mises tu sur le fait qu'il arrive à faire la distance seule ne serait-ce qu'à 31/32? 

 

 

ça dépend du cycliste lambda...ceux qui sont devant  dans le groupe ok , ceux qui ne bougent pas du milieu du peloton aucun

par contre  si tu te bouge sur les 100 bornes le fait de prendre les relais a bonne voir très bonne allure c 'est sur ça fait de la caisse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share





×
×
  • Créer...