FLASHS

Cyclo-cross

Championnat du Monde Juniors : Niels Albert la tornade belge

Publié le 31/01/2004 18:01

Le Belge Niels Albert devient champion du monde de cyclo-cross chez les juniors. Il bat Kreuziger et Lhotellerie.
Le Belge Niels Albert devient champion du monde de cyclo-cross chez les juniors. Il bat Roman Kreuziger et Clément Lhotellerie.

La nuit met du temps à se dissiper sur Pontchâteau, en Loire-Atlantique, à quelques minutes de l’ouverture des Championnats du Monde de cyclo-cross 2004. Des rafales de vent et de pluie s’abattent sur le parcours, qui ne tarde pas à se transformer en terrain boueux. A l’image du temps, les Juniors font grise mine. Deux d’entre eux partent avec l’étiquette de grand favori : le Belge Niels Albert et le Français Clément Lhotellerie. Dans l’équipe de France, on mise tout sur le double champion national. S’ils en ont l’occasion, les Français doivent se sacrifier pour Clément Lhotellerie. Tous sont sur leurs gardes au moment où retentit le coup de pistolet. Au sprint, les 55 cyclo-crossmen s’engagent sur le circuit bourbeux. La galère commence !

Trop rapides, pas assez agiles, les jeunes coureurs s’affalent dès la première difficulté. Le Français Jonathan Lopez chute et manque de peu d’entraîner avec lui Clément Lhotellerie. Le champion de France, sans avoir à poser le pied à terre, est gêné dans son effort tandis que deux hommes se dégagent déjà : le Belge Niels Albert et le Tchèque Roman Kreuziger. Cinq cents mètres après le départ, la course est jouée. Derrière les deux fuyards, Clément Lhotellerie retrouve toute sa verve. Il se lance à la poursuite du tandem tchéco-belge. Son retour en tête reste plausible. Malgré les incitations de Niels Albert, Roman Kreuziger refuse de collaborer. Ils bouclent le premier des six tours avec huit secondes d’avance sur leur poursuivant Français et déjà vingt secondes d’avance sur le peloton.

Au fil des tours, la tendance se confirme. Les deux échappés ont passé le cap des discussions. Ils roulent désormais l’un avec l’autre, n’hésitant pas à se mettre des bâtons dans les roues quand l’occasion se présente. Derrière eux, Clément Cid parvient à rejoindre Clément Lhotellerie à mi-course. Cid applique la tactique dictée par Jean-Yves Plaisance et sacrifie ses ambitions personnelles dans un long relais. Ses dernières forces, il les garde pour encourager son copain, puis il s’écarte définitivement. Clément Lhotellerie n’a plus qu’à conclure. Les deux hommes de tête vont bien trop vite pour lui. Résigné, le champion de France s’attache à défendre sa médaille de bronze. Il termine 3ème à 1’29’’ du champion du monde.

Et ce champion du monde, l’expressif Niels Albert en prend les traits dans le 4ème tour de circuit. Voyant son adversaire Roman Kreuziger lui céder deux petits mètres, le Belge se lance dans un numéro kamikaze. Sans calculer les risques, Niels Albert s’engage à toute vitesse dans les virages marécageux. Ses prises de risques sont payantes. Il repousse définitivement son rival Tchèque. Chaque seconde compte. Albert ne se désunit pas. Il attendra les tous derniers mètres de l’épreuve pour savourer ce premier titre mondial. A 18 ans, Niels Albert s’affirme comme le meilleur cyclo-crossman de sa génération. Empli de classe et de talent, il remporte l’épreuve avec 22 secondes d’avance sur Roman Kreuziger. Devant un public trempé mais réchauffé par les acclamations des supporters belges, l’équipe de France place ses cinq représentants dans le Top 20 : Clément Lhotellerie 3ème à 1’29’’, Clément Cid 4ème à 1’47’’, Damien Robert et Jonathan Lopez 9ème et 10ème à 2’46’’ et Julien Bérard 17ème à 3’27’’.

Classements :

1. Niels Albert (Belgique) en 40'33" (23,82 km/h)
2. Roman Kreuziger (République Tchèque) à 22 sec.
3. Clément Lhotellerie (France) à 1'29"
4. Clément Cid (France) à 1'47"
5. Petr Novotny (République Tchèque) à 1'49"
6. Jan Skarnitzl (République Tchèque) à 2'05"
7. René Lang (Suisse) à 2'10"
8. Thijs Van Amerongen (Pays-Bas) à 2'44"
9. Damien Robert (France) à 2'46"
10. Jonathan Lopez (France) m.t.
11. Jempy Drucker (Luxembourg) à 2'51"
12. Rikke Dijkxhoorn (Pays-Bas) à 3'08"
13. Christoph Pfingsten (Allemagne) à 3'10"
14. Delio Fernandez Cruz (Espagne) à 3'17"
15. Philip Walsleben (Allemagne) à 3'19"
16. Ricardo Van De Velde (Pays-Bas) à 3'23"
17. Julien Berard (France) à 3'27"
18. Quincy Vens (Belgique) m.t.
19. Ales Broz (République Tchèque) à 3'36"
20. Fabio Ursi (Italie) à 3'40"
21. Jeroen Dingemans (Belgique) à 3'48"
22. Jamey Driscoll (USA) à 3'52"
23. Federico Piccin (Italie) à 3'54"
24. Julien Taramarcaz (Suisse) à 4'09"
25. Miguel Valles Fernandez (Espagne) à 4'16"
26. Karol Wrobel (Pologne) à 4'22"
27. Rafael Nick (Suisse) à 4'31"
28. Bart Verschueren (Belgique) à 4'33"
29. Michal Prachar (Slovaquie) à 4'52"
30. Michael Qvindjerg (Danemark) à 4'57"
31. Davy De Scheemaeker (Belgique) à 5'06"
32. Sascha Wagner (Allemagne) à 5'14"
33. Marco Weilenmann (Suisse) à 5'23"
34. Ian Bibby (Grande Bretagne) m.t.
35. Rik Van Ijzendoorn (Pays-Bas) m.t.
36. Davide Malacarne (Italie) m.t.
37. Jan Verhaegh (Pays-Bas) à 5'33"
38. Ondrej Bambula (République Tchèque) m.t.
39. Konrad Lebas (USA) à 5'39"
40. Alex Atkins (Grande Bretagne) m.t.
41. Przemyslaw Taciak (Pologne) à 5'44"
42. Jokin Irazola Asua (Espagne) m.t.
43. Krzysztof Wieczorek (Pologne) à 6'06"
44. Hugo Alfonso Martinez Rus (Espagne) à 6'18"
45. Andrea Spessotto (Italie) à 6'26"
46. Tucker Thomas (USA) à 6'39"
47. Akira Ishii (Japon) à 6'48"
48. Michal Lorenc (Pologne) à 7'47"
49. Gabriele Mercante (Italie) m.t.
50. Adam Switters (USA) à 8'01
51. Gorka Izagirre Insausti (Espagne) à 8'09"
52. Karol Sroka (Pologne) à 8'24"
53. Paul Voss (Allemagne) à 8'33"
Abandons : Andy Brooks (USA) et Ben Crawforth (Grande Bretagne)

Groupama picto-dec18

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019
dimanche 07 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Sportour déc-janv19
Fenioux déc18-janv19