FLASHS

Pros

2005 en 101 brèves

Publié le 13/12/2005 00:05

2005 en 101 brèves : Savoldelli s'adjuge le Giro, Robin quitte le monde du vélo, Anthony Charteau brille chez les grands.
2005 en 101 brèves : Paolo Savoldelli s'adjuge le Giro, Jean-Cyril Robin quitte le monde du vélo, Anthony Charteau brille chez les grands.

La saison 2005, sur Vélo 101, ce fut plus de 2000 articles pour des milliers d'informations diffusées dans les rubriques Elites 1, Elites 2, VTT, Cyclo-cross, Piste et Cyclosport. A l'heure des bilans, nous avons retenu les 101 infos qui ont marqué l'année 2005. Jusqu'au 31 décembre, revivez l'actualité cycliste 2005 en 101 brèves.

Paolo Savoldelli remporte son deuxième Giro

Tour à tour, Brett Lancaster, Paolo Bettini, Robbie McEwen et Danilo Di Luca se sont succédés en tête du classement général du Giro. Après dix jours de course se profilent les Dolomites. La première grande étape de montagne est fatale au vainqueur sortant Damiano Cunego et permet à deux coureurs de prendre une option sur la victoire finale. Le Bergamasque Paolo Savoldelli (Discovery Channel) s'impose au terme de la montée sur Zoldo Alto tandis que son compagnon de fugue Ivan Basso revêt le Maillot Rose. Deux jours après cependant, Basso est victime d'une terrible défaillance et laisse s'effiler la tunique de leader. Celle-ci se dépose sur les épaules de Paolo Savoldelli, encore le plus costaud dans la montagne. Le Bergamasque lâche Gilberto Simoni, devenu son rival le plus dangereux, et conforte son avance vers Livigno. Paolo Savoldelli ne lâche rien dans les Alpes, où il se contente de gérer son avance au classement général. Il remporte de la sorte son deuxième Tour d'Italie mais les écarts enregistrés au terme des trois semaines sont minces : 28 secondes sur Gilberto Simoni et 45 secondes sur José Rujano, la révélation Vénézuélienne de ce Giro.

Jean-Cyril Robin abandonne le monde du vélo

Passé de l'autre côté de la barrière après le Grand Prix Ouest-France, en août 2004, le Nantais Jean-Cyril Robin n'a pas souhaité tirer un trait brutal sur sa carrière cycliste. Depuis fin 2004, il occupe un poste de directeur sportif à la Française des Jeux. L'ancien coureur souhaite avant tout se tester dans la spécialité et effectue une période d'essai en début d'année 2005. Malheureusement, au terme de cette période, Jean-Cyril décide de ne pas prolonger l'expérience. Il refuse la proposition d'embauche de Marc Madiot. "J'ai pris beaucoup de plaisir avec les coureurs mais j'ai vu ce qu'était la vie de directeur sportif et je n'ai pas été séduit tant que cela, précise Jean-Cyril Robin. Je ne regrette rien car cela a été une expérience très intéressante mais je vais me réorienter vers autre chose." Jean-Cyril Robin choisit de poursuivre sa reconversion dans la communication.

Anthony Charteau dans la cour des grands

Difficile de trouver des Français qui excellent dans les courses du ProTour. David Moncoutié est bien parvenu à remporter une étape du Tour du Pays-Basque en début d'année, puis Christophe Le Mével s'est distingué au Giro. Et voici qu'un autre coureur de l'Hexagone réussit à se faire un nom dans le ProTour. Le Nantais Anthony Charteau (Bouygues Telecom) s'adjuge une étape du Tour de Catalogne, fin mai. Entre Llivia, dans les Pyrénées catalanes, et Palleja, aux portes de Barcelone, la sixième étape de l'épreuve est encore suffisamment escarpée pour provoquer des dégâts. La course est endiablée et ce sont finalement dix coureurs qui trouvent l'ouverture à 120 kilomètres de l'arrivée. Charteau est de la bonne, tout comme Arrieta, Bernucci, Botero, Jimeñez, Lara, Moreau, Peña, Weening et Zberg. Les dix iront au bout de cette étape de moyenne montagne et c'est Anthony Charteau qui tente sa chance à 2 kilomètres du but. Il creuse l'écart et conserve 4 secondes sur la ligne pour remporter la plus belle course de sa carrière. Encore en vue sur le Dauphiné-Libéré, il ne sera malheureusement pas retenu par Jean-René Bernaudeau pour le Tour de France, ce qui le conduira à quitter le groupe vendéen pour la formation Crédit Agricole en 2006.