FLASHS

Pros

4 questions à Rémi Cusin (Agritubel)

Publié le 10/08/2009 12:52

4 questions à Rémi Cusin : "On a joué avec le peloton. Ce n'est qu'à la fin qu'on s'est mis à la planche pour aller au bout."
4 questions à Rémi Cusin : "On a joué avec le peloton et avec les écarts. Ce n'est qu'à la fin qu'on s'est mis à la planche pour essayer d'aller au bout."

2ème de la 1ère étape du Tour de l'Ain entre Bourg-en-Bresse et Saint-Denis-les-Bourg (146,5 kilomètres), derrière Mickaël Buffaz (Cofidis), Rémi Cusin (Agritubel) revient sur cette journée pour Vélo 101.

Rémi, racontez-nous votre journée…
"Comme je ne suis pas loin de chez moi, j'avais envie de prendre l'échappée du jour. Après, on a roulé contre le peloton et on a tenu un écart, tout en jouant avec eux. A la fin, on s'est mis à fond pour maintenir deux minutes d'avance. On a réussi à se disputer la victoire mais Mickaël était le plus fort au sprint. Je savais qu'il pistait."

L'essentiel c'est qu'un Français gagne…
"Oui, c'est bien pour Mickaël qui est aussi du coin. J'ai quand même le maillot du plus combatif du jour sur les épaules, donc c'est pas mal. On va essayer de recommencer demain (aujourd'hui)."

Qu'est-ce qui a été le plus difficile, d'avoir un écart suffisant ou de ne pas trop prendre d'avance par rapport au peloton pour le maintenir à une distance raisonnable ?
"Mickaël a de l'expérience donc on a joué avec le peloton et avec les écarts. Ce n'est qu'à la fin qu'on s'est mis à la planche pour essayer d'aller au bout."

Une victoire aurait été salutaire, surtout dans la perspective de l'année prochaine…
"Oui, c'est surtout pour ça. On n'a pas beaucoup d'occasion pour gagner. En vue de la saison prochaine, j'attends une réponse d'Agritubel pour savoir si les dirigeants continuent ou pas."

Propos recueillis à Saint-Denis-les-Bourg le 9 août 2009.