FLASHS

Pros

Circuit de la Sarthe : Schumacher pour quelques centièmes

Publié le 07/04/2006 16:43

L'Allemand Stefan Schumacher s'adjuge le 54ème Circuit de la Sarthe. La dernière étape revient à Alessandro Bertolini.
L'Allemand Stefan Schumacher s'adjuge le 54ème Circuit de la Sarthe. La dernière étape revient à l'Italien Alessandro Bertolini devant Honchar.

Voilà plusieurs années que le Circuit de la Sarthe ne tourne plus uniquement dans son département d'origine. L'épreuve s'est élargie à l'ensemble de la région des Pays de la Loire, gardant néanmoins le bouquet final pour Le Mans. Et quel final, un feu d'artifice ! Sous un soleil printanier, ni trop chaud ni trop frais, juste ce qu'il faut pour faire rougir les visages, les Manceaux se sont massés en nombre sur le circuit final. Des milliers de spectateurs sont postés dans la côte de Gazonfier. Une bosse, un mur, que dis-je, un épouvantail ! Ce n'est pas long, Gazonfier, 300 mètres tout au plus, mais la pente se dresse subitement à la sortie d'un virage à angle droit, et c'est parti pour deux minutes de souffrance sur des rampes à 18 %. Au sommet, la course surplombe magistralement la ville du Mans mais les coureurs n'ont que faire de ce spectacle qui revient trop vite, à quatre reprises dans les 20 derniers kilomètres.

Avant d'en arriver là, le peloton s'élance d'Ernée (Mayenne) ce matin. La cinquième et dernière étape du Circuit de la Sarthe est longue de 188,4 kilomètres. L'Allemand Stefan Schumacher (Gerolsteiner) a pris hier soir les rênes du classement général. Bon sprinter, bon rouleur, le coureur au crâné rasé sait aussi passer les bosses, en atteste sa 15ème place obtenue l'an passé dans l'Amstel Gold Race. En tout cas, il devra bien gérer ses efforts dans l'ascension de Gazonfier car la marge est étroite au classement général. Pour bien faire, l'équipe Gerolsteiner octroie donc un bon de sortie à trois concurrents dès le 12ème kilomètre de course. L'Irlandais Mark Scanlon (Ag2r Prévoyance) accompagne les Français Emilien-Benoît Bergès (Auber 93) et Sébastien Duret (Bretagne-Jean Floc'h). Les trois hommes s'évadent au soleil et portent très vite leur avance à 4'40", ce qui leur permettra d'entrer en tête sur le circuit final.

Mais au Mans, à l'entame des quatre boucles de 5,3 kilomètres, l'écart a fondu. Le peloton évolue à moins de 1'30" quand se dresse soudain la première ascension de la côte de Gazonfier, à 20 kilomètres du but. Les hommes de tête comprennent soudain dans quelle galère ils se sont engagés. Le trio butte sur la pente abrupte. Dans le peloton, on grimpe également les dents serrées et les yeux rivés au sol, mais c'est tout de même plus fluide. L'avance de Bergès, Duret et Scanlon se réduit au fil des ascensions de Gazonfier et l'immense ferveur populaire qui émane du bord de la route ne suffit pas à porter les coureurs au sommet. Mark Scanlon finit par se détacher dans l'avant-dernière ascension, à 10 kilomètres du but. Il maintient le peloton à quelques hectomètres mais il lui reste une quatrième et dernière ascension de la côte à franchir. Celle-ci est négociée à 5 kilomètres de l'arrivée par Mark Scanlon, toujours devant pour une poignée de secondes.

Malheureusement, les grimpées à répétition de Gazonfier ont usé Mark Scanlon, qui fléchit dans les derniers kilomètres et rend finalement les armes à 3 kilomètres du but. Aussitôt, deux coureurs jaillissent du peloton. L'Italien Alessandro Bertolini (Selle Italia-Diquigiovanni) et l'Ukrainien Serhiy Honchar (T-Mobile) se portent 5 secondes devant la meute. Ce sera suffisant pour qu'ils s'expliquent au sprint. Au Mans, Bertolini s'impose à Honchar. L'édition 2006 du Circuit de la Sarthe aura décidément eu l'accent italien avec les victoires de Grillo, Basso, Loddo et Bertolini. Grâce au jeu des bonifications, Serhiy Honchar se classe dans le même temps que Stefan Schumacher. Il faut recourir aux centièmes de seconde pour départager les deux hommes mais finalement, Schumacher conserve le Maillot Jaune. A 24 ans, l'Allemand remporte le Circuit de la Sarthe devant Serhiy Honchar (T-Mobile) et Brian Vandborg (Team CSC).

Ivan Basso (Team CSC), la grande tête d'affiche de cette 54ème édition, se classe 4ème, ravi de son séjour dans les Pays de la Loire et déjà très populaire auprès du public français.

Classement 5ème étape :

1. Alessandro Bertolini (ITA, Selle Italia-Diquigiovanni) les 184,4 km en 4h21'35"
2. Serhiy Honchar (UKR, T-Mobile) m.t.
3. Chris Sutton (AUS, Cofidis) à 5 sec.
4. Aïtor Galdos (ESP, Panaria-Navigare) m.t.
5. Geoffroy Lequatre (FRA, Cofidis) m.t.
6. Michael Rogers (AUS, T-Mobile) m.t.
7. Fabien Patanchon (FRA, Française des Jeux) m.t.
8. Yuiry Krivtsov (UKR, Ag2r Prévoyance) m.t.
9. José-Alberto Martinez (ESP, Agritubel) m.t.
10. Frantisek Rabon (TCH, T-Mobile) m.t.

Classement général final :

1. Stefan Schumacher (ALL, Gerolsteiner) en 16h30'40"
2. Serhiy Honchar (UKR, T-Mobile) m.t.
3. Brian Vandborg (DAN, Team CSC) à 3 sec.
4. Ivan Basso (DAN, Team CSC) m.t.
5. Sergiy Matveyev (UKR, Panaria-Navigare) à 5 sec.
6. Benoît Vaugrenard (FRA, Française des Jeux) à 6 sec.
7. Christophe Moreau (FRA, Ag2r Prévoyance) à 11 sec.
8. Michael Rogers (AUS, T-Mobile) à 12 sec.
9. José-Alberto Martinez (ESP, Agritubel) à 13 sec.
10. Stef Clement (PBS, Bouygues Telecom) à 14 sec.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE