FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 10/04/2006 09:40

George Hincapie blessé, Boonen moins bien, fracture pour Steels, la plus belle pour CSC, Leblanc condamne les commissaires.
George Hincapie blessé, Tom Boonen moins bien, fracture pour Steels, la plus belle pour CSC, Jean-Marie Leblanc condamne les commissaires.

Appel à candidatures ! Vélo 101 organise les Jeunes Reporters du Tour en juillet pour permettre à six jeunes de 12 à 15 ans de couvrir l'intégralité du Tour de France avec pour mission de réaliser le journal de la Grande Boucle. Il ne vous reste plus que deux semaines pour nous faire parvenir votre dossier. Infos et dossier de candidature sur www.jeunesreporters.com.

L'Américain George Hincapie (Discovery Channel) n'a pas pu prendre part au final de Paris-Roubaix. Bien qu'il soit parvenu à sortir de la Tranchée d'Arenberg avec le groupe de tête, dans lequel figuraient deux de ses coéquipiers, Leif Hoste et Vladimir Gusev, George Hincapie a connu un coup du sort rarissime. Son guidon s'est dévissé dans la traversée du secteur-pavé de Mons-en-Pévèle, à 50 kilomètres de l'arrivée. Sans les mains, c'est évidemment moins facile, et en une fraction de seconde, l'Américain a compris avec stupeur quelle serait l'issue de la mésaventure. Privé de guidon, George Hincapie est allé directement au sol pour effectuer une pirouette qui a surpris tous ses compagnons d'échappée. L'Américain n'a entraîné personne dans sa chute mais a été incapable de remonter en selle, blessé physiquement et bien plus encore dans la tête. Evacué vers l'hôpital de Roubaix, le coureur s'est fait diagnostiquer une luxation acromio-claviculaire de l'épaule droite. Cette blessure pourrait contraindre George Hincapie à passer sur la table d'opération. L'Américain était déjà tombé en début de course, se blessant au poignet gauche.

Le champion du monde Tom Boonen (Quick Step-Innergetic) n'a pas su enchaîner à nouveau Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Surpuissant sur les routes du Ronde il y a une semaine, le Belge a accusé le coup dans l'Enfer du Nord hier. Il était certes mieux que dans Gand-Wevelgem mais n'a visiblement pas retrouvé la totalité de ses moyens. Il n'a pas été en mesure d'accompagner Fabian Cancellara à 20 kilomètres de l'arrivée. "Au moment où Cancellara a attaqué, j'ai pensé qu'il y avait la place pour le contrer sur la gauche, a expliqué Tom Boonen. Mais Flecha est également parti de ce côté et j'ai dû freiner et perdre de la vitesse. Il m'a manqué un pour cent par rapport au Tour des Flandres. Si j'avais été un peu mieux, on serait parti tous les deux avec Fabian Cancellara. J'étais un peu moins bien qu'au Tour des Flandres mais en regardant de plus près mon palmarès de début de saison, je considère qu'une deuxième place sur Paris-Roubaix, c'est plutôt bien." Reclassé en seconde position effectivement suite au déclassement des trois coureurs qui le précédaient, Boonen a estimé sévère la sanction du jury des commissaires. "Ce n'est pas une très belle façon de finir deuxième. Si j'avais été dans leur situation, j'aurais fait la même chose."

L'ancien champion de Belgique Tom Steels (Davitamon-Lotto) a été victime d'une chute spectaculaire hier sur les routes de Paris-Roubaix. Le Belge a chuté juste avant la mi-course, à 132 kilomètres de l'arrivée. Il est tombé de manière spectaculaire et ne s'est pas relevé indemne. Se plaignant de l'épaule, Tom Steels a été conduit à l'hôpital pour effectuer des radios. Là, les médecins lui ont diagnostiqué une fracture de la clavicule gauche. Le Belge s'était classé 3ème de Paris-Roubaix en 1999.

Bjarne Riis, le manager du Team CSC, a estimé hier que la victoire de Fabian Cancellara dans Paris-Roubaix représentait la plus belle victoire de l'histoire de son équipe. "C'est probablement le plus gros résultat jamais acquis dans l'histoire de notre équipe, a exulté l'ancien vainqueur du Tour de France. Mais bien sûr c'est dur de comparer les différentes courses entre elles. A mes yeux, Paris-Roubaix est l'épreuve d'un jour la plus spectaculaire de toutes, et la façon à laquelle Fabian l'a remporté a démontré sa très très grande classe." Depuis sa naissance en 2001, le Team CSC avait déjà conquis de très beaux résultats. Il s'était mis en avant sur les routes du Tour de France avec Laurent Jalabert, Carlos Sastre puis Ivan Basso, sur celles du Giro avec Tyler Hamilton. L'équipe danoise avait également réalisé de belles performances dans les classiques, remportant les Clasica San Sebastian 2001 et 2002 avec Laurent Jalabert, Paris-Tours 2002 avec Jakob Piil, Liège-Bastogne-Liège 2003 avec Tyler Hamilton. Il convient maintenant d'ajouter Paris-Roubaix 2006 à ce fabuleux palmarès.

Le directeur de Paris-Roubaix Jean-Marie Leblanc a condamné hier soir la décision du jury des commissaires, qui a décidé de disqualifier Leif Hoste (2ème), Peter Van Petegem (3ème) et Vladimir Gusev (4ème) pour leur franchissement d'un passage à niveau fermé à 10 kilomètres de l'arrivée. "Il y a l'esprit et la lettre, a déclaré Jean-Marie Leblanc au micro de l'AFP. Si le règlement a été fait, c'est qu'il y avait des situations qui nécessitaient une règle. Ce n'était pas le cas aujourd'hui. Cancellara est passé, le passage à niveau s'est fermé derrière lui, les trois poursuivants ne voyant pas de train ont certes contrevenu au règlement mais cela n'a rien faussé du tout. Chacun savait que Cancellara était en train de creuser l'écart et que ceux qui le suivaient allaient se battre pour la deuxième place. Dans ces cas-là, je privilégie pour ma part toujours l'esprit à la lettre mais c'est sans doute réglementairement incorrect. Je trouve cette décision extrêmement sévère."

CAMPAGNOLO

INSCRIPTION EN LIGNE
jeudi 13 mai 2021
samedi 05 juin 2021
dimanche 20 juin 2021
samedi 26 juin 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES